alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Alpes 2013 – Séjour en Oisans – Récit 2

Au bout du monde.... la Bérarde !

Au bout du monde…. la Bérarde !

Bonjour à tous,

Je vous invite à lire le récit de ma seconde sortie dans l’Oisans, c’est sur bosses21.com !

Bonne lecture.

Précédent

Le Col du Solude (mise à jour)

Suivant

Alpes 2013 – Séjour en Oisans – Récit 3

  1. Ah enfin ahaha!! Je commençais à trouver le temps long pour la suite de ton séjour à Bourg d’Oisans 😀
    Polalalalala superbes photos!! La vue sur la série de lacets est sympa aussi et cette vue sur la montagne dans les 8 derniers km, magnifique!! ça rappelle un peu ce qu’on peut voir sur le final du col du Joly.
    Un plaisir à lire l’article!!

    • Salut Idris, ah oui moi aussi j’ai trouvé le temps long ! Mais ce we il pleut, donc j’ai un peu de temps pour avancer et il faut dire que je peaufine !

  2. Une autre belle journée qui a tout pour plaire !
    C’est la seule route qu’il me manque dans le coin (avec l’ancienne route du Solude), enfin je connais le premier kilomètre (comment ? ça n’est pas le plus intéressant ?).

    • La Bérarde aura tout pour te plaire si tu la fais un jour. Pour les photos, il faudrait plutôt réaliser l’ascension l’après-midi même s’il fait plus chaud, j’ai eu un mal fou à faire des photos correctes à cause du contre-jour au début de l’ascension entre 8 et 9h30. Pour l’ancienne route du Solude du côté de Villard-Reymond, j’ai lu que tu avais fait une tentative… pareil pour moi mais à partir du haut (en allant donc de Villard-Reymond vers la route du Col d’Ornon)… et bien je peux t’assurer que c’est impraticable ! Mais j’ai été un peu têtu, j’ai réussi à faire environ 2 kilomètres avec… la trouille au fesse ! La route – quand même bitumée – est quasi à l’abandon : un petit torrent déborde par dessus la chaussée (que j’ai traversé les 2 pieds dedans !), des éboulements tous les 50 m, des sapins jetés par les orages (plutôt par la montagne ?), la route disparaît par moment sous la végétation, j’ai franchi un tunnel lugubre, plein de boue, j’ai porté le vélo sur mon dos par dessus plusieurs dizaines de sapins couchés en travers puis… j’ai fait demi-tour car la route était coupée par un amoncèlement de sapins. Là c’était plus du vélo, ça devenait un peu dangereux, si je tombais dans le ravin, personne pour venir voir ce que j’y faisais… voilà pour l’ancienne route du Col du Solude !

  3. Merci pour le retour, j’imagine que tu en parleras dans ton prochain compte rendu avec photos… ça a pas l’air facile du tout ! De toute façon, je ne m’y risquerais pas seul si j’y allais…

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén