Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Fort des Quatre Seigneurs

Fort des Quatre Seigneurs (photo fortsteynard.com).

Le Fort des Quatre Seigneurs domine Grenoble à 920 m d’altitude depuis les premiers contreforts de la Chaîne de Belledonne. Ses trois principales variantes au départ de la Galochère, Eybens ou Uriage les Bains offrent la possibilité de réaliser une belle ascension avec un dénivelé positif compris entre 600 et 700 m réparti sur une dizaine de kilomètres selon la variante. La rampe finale est terrible avec son passage de 770 m à 11,5% de moyenne !

Il faudra retenir que c’est une montée très confidentielle, à l’abri de la circulation mais sur des voies étroites et au revêtement assez moyen. Vous aurez aussi l’occasion de découvrir un autre fort dans la variante depuis la Galochère avec celui du Mûrier. Ah j’oubliais encore : avant la rampe finale, possibilité de chasser en faisant un très léger aller-retour sur une piste (250 m A/R), le Col des Quatre Seigneurs – 793 m comptant pour le Club des Cents Cols.

Pour en savoir plus sur le Fort des Quatre Seigneurs, c’est ici et sur le Fort des Mûriers, c’est !

Chaîne de Belledonne

Fort des Quatre Seigneurs / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 9,9 km
Départ : la Galochère
D+ : 711 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 11,5% sur 770 m

 

Fort des Quatre Seigneurs / Versant OuestVERSANT OUEST

Distance : 10,5 km
Départ : Eybens
D+ : 696 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 11,5% sur 770 m

 

Fort des Quatre Seigneurs / Versant EstVERSANT EST

Distance : 9,1 km
Départ : Uriage les Bains
D+ : 603 m
% moyen : 8,5%
% maxi : 11,5% sur 770 m

  1. Roman Bernard

    Enfin ! 😉

    Pour les chasseurs de col, il y a aussi celui du Gourlu, juste au-dessus du Mûrier. Soit en VTT, soit en poussant un peu avec de vraies chaussures aux pieds.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén