Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Maison forestière du Laus

Lac d'Allos

Lac d’Allos (photo de Helac)

La Maison forestière du Laus – 2133 m – est une ascension quasiment méconnue (comme beaucoup qui sont à réaliser en aller-retour). Elle permet de se rendre au Lac d’Allos, perché à 2 230m d’altitude dans le parc national du Mercantour, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dominé par le Mont Pelat (3 052 mètres), il est le plus grand lac naturel d’altitude en Europe.

L’ascension débute à Allos dans la Vallée du Verdon. Allos se trouve sur la route du Col d’Allos, depuis Colmars comptez sur un long faux-plat de 9,3 kmTout en longeant le Verdon, vous ne rencontrerez aucune difficulté (entre 1 et 4,5%) sur cette route assez large et quasiment droite.

Pas très longue, cette ascension sera intense : 10,8 km à 8% de moyenne. Comptez sur de nombreux passages à plus de 10% ! Profitez du replat et d’une descente à mi-parcours (PK 4,9 à PK 7,1) pour vous refaire une petite santé et aborder le terrible final : 3,7 km à 10% de moyenne !

Fin de l’ascension à la Maison Forestière du Laus à 2133 m d’altitude. Abandonnez votre vélo, vous entrez dans le Parc national du Mercantour où tout ce qui comporte une roue est interdit. Il vous reste à réaliser une petite balade à pied (environ 2 km/45 min) jusqu’au Lac d’Allos pour profiter d’un cadre somptueux au cœur de la montagne.

Maison forestière du Laus

Massif du Mont Pelat

Maison forestière du LausVERSANT OUEST

Distance : 10,8 km
Départ : Allos (Vallée du Verdon)
D+ : 790 m
% moyen : 8%
% maxi : 11,5% sur 400 m

  1. Le Cointe J.M.

    Les pourcentages que vous indiquez sont gentils ! Nombreux passages au delà de quinze % à dix-huit % sur un revêtement correct s’il est sec ! En 23 mm, on arrive aux limites du patinage par endroits ! Toute la dernière partie se fait exclusivement en danseuse. Ça passe avec du trente-trente, mais quel régal, quelle tranquillité malgré l’étroitesse vraiment limite de la chaussée. On peut entendre les marmottes et les cascades. Attention aux radiers les lendemains de fortes pluies.

    • Quelle chance d’abord d’avoir pu gravir cette ascension totalement méconnue ! Bravo pour ce bel effort. Les indications IGN sont assez rares sur cette ascension mais à l’aide de vos remarques, je tenterais d’affiner le profil ultérieurement.

  2. Le Cointe Jean-Michel

    Bonjour
    Dès que j’aurai l’occasion, je vous en communiquerai d’autres.
    Je fais comme vous, grimper tout ce qui est accessible et offre une belle contemplation au passage ou à l’arrivée.
    Le Granon m’avait subjugué il y a quelques années! Donc, à suivre et bravo pour votre site.
    Amitiés J.M.L.

    • Merci Jean-Michel, toutes les ascensions en aller-retour méritent leur heure de gloire 😉

    • Bonjour Jean-Michel, sans problème pour me communiquer quelques ascensions inédites… le Granon manque encore à ma collection mais ça viendra !

      • Le Cointe Jean-Michel

        L’année où j’ai grimpé le Granon, j’ignorais l’existence des vélos Gravel, la descente vers la Clarée mérite certainement le détour. Rappel aux amateurs, les pourcentages sont redoutables, petits braquets indispensables! Donc versant OUEST bitumé et versant EST damé ; seulement parcouru par des vététistes. Pour la préservation de la Clarée c’est certainement beaucoup mieux si c’est quasiment inaccessible! Mais j’encourage les puristes et adeptes d' »AlpesForEver » à tenter l’aventure. Par gout personnel , j’aime grimper les deux versants d’un col, si possible le même jour pour le savourer pleinement; chacun sa marotte!
        Et j’évite les heures les plus chaudes, il faut réussir à se lever tôt, mais quel bonheur ces montagnes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén