Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de la Moutière

Col de la Moutière (photo de Ulflulfl)

Le Col de la Moutière – 2444 m – est un col totalement méconnu. Il ne fait même pas partie du Top 10 des plus hauts cols routiers des Alpes françaises édité par wikipedia car c’est un col goudronné uniquement sur le versant Sud. Proche voisin de la prestigieuse montée de la Cime de la Bonette, il propose décor sauvage et une des plus belles ascensions des Alpes.

VERSANT SUD

Depuis Saint-Étienne-de-Tinée (alt. 1144 m) dans la Vallée de la Tinée, c’est une longue ascension de 18,4 km avec 1300 m de D+ à 7% de moyenne.

La montée commence par une pente douce – 4,5% sur 2,5 km. Vous longez la Rivière de la Tinée. La pente va se faire plus incisive – 1,6 km à 6% – jusqu’au Pont Haut. Vous laisserez la route à droite qui mène à la Cime de la Bonette pour prendre celle de gauche direction St-Dalmas-le-Selvage. Ce passage marque l’entrée dans le Parc national du Mercantour.

Jusqu’à St-Dalmas-le-Selvage (3,1 km), vous remonterez le Vallon de St-Dalmas sur une pente qui passera de 6 à 4,5% de moyenne. Jusque-là rien de très difficile !

À partir de St-Dalmas-le-Selvage (alt. 1503 m), les choses vont se compliquer : il vous reste 11,2 km d’ascension et 941 m de D+ à… 8,5% de moyenne ! Dans un décor de toute beauté – vous passerez progressivement d’une forêt de mélèzes (Vallon de Sestrière) à un milieu minéral (Vallon de Sagnas) sous le regard de la Cime de la Bonette – vous aurez à grimper des pentes souvent au-dessus de 8% et même un terrible passage de 2,7 km à 10% de moyenne dans le final !

Au sommet du Col de la Moutière à 2444 m d’altitude, vous pourrez apercevoir un blockaus datant de la seconde guerre mondiale. Pour ceux qui n’ont pas peur de l’aventure, sachez qu’il est possible de basculer du côté de la Vallée de l’Ubaye en rejoignant le Faux Col de Restefond (3,6 km). La route est encore bitumée 600 m (en descente) puis devient une piste (3 km entre 7,5 et 8%) que l’on peut emprunter en mode cyclo-cross.

VERSANT OUEST

Un versant que l’on peut faire exclusivement en VTT. Mais avant tout, pour rejoindre Bayasse, il vous faudra grimper une partie du Col de la Cayolle. Depuis Bayasse donc, vous attend une rude montée de 8,5 km à 8% de moyenne sur une piste – selon les quelques témoignages recueillis sur la toile – composée de pierraille rendant le cheminement assez difficile mais dans un cadre somptueux.

Col de la Moutière

Massif du Mercantour-Argentera

Col de la Moutière / Versant SudVERSANT SUD

Distance : 18,4 km
Départ : Saint-Étienne-de-Tinée (Vallée de la Tinée)
D+ : 1300 m
% moyen : 7%
% maxi : 10% sur 2,7 km

 

Col de la Moutière / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 3,6 km
Départ : Faux Col de Restefond
D+ : 38 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 6,5% sur 600 m

 

Col de la Moutière / Versant OuestVERSANT OUEST

Distance : 8,5 km
Départ : Bayasse
D+ : 659 m
% moyen : 8%
% maxi : 9,5% sur 2,8 km

  1. Charles Brion

    Bravo pour ton site une nouvelle fois. Fait ce col l’an dernier : en effet, très dur mais magnifique. Un échauffement parfait pour la Bonnette, plus roulante (!) mais plus longue! On la voit du haut du col de la Moutière, c’est impressionnant.

    • Merci Charles. Quelle chance d’avoir grimpé ce Col de la Moutière ! Confidentielle, tu as du être tranquille et bien profiter de l’ascension. Sinon, as-tu pu rejoindre la route de la Cime de la Bonnette via l’autre versant ou bien tu as fait demi-tour ?

      • Charles Brion

        Bonjour,

        assez tranquille oui, surtout par rapport à la Bonnette ou la Lombarde (!), encore qu’il y avait déjà quelques grosses voitures genre Jeep et là c’est vite compliqué car la route est assez étroite.
        Non, j’ai fait demi-tour car j’aime les belles routes et ne pratique pas celles de VTT, déjà cette route-là, vers la fin, était par moments limite, avec des pierres sur la route entre lesquelles il fallait slalomer sur les pentes autour de 10%… vraiment costaud ! Mais, définitivement, un col magnifique, comme son voisin la Couillole, que j’adore avec sa couleur rouge !

  2. @ir gé

    Réalisé le lundi 11 juillet 2022 en aller retour coté sud.
    Un peu plus de 2h00 pour atteindre ce col magnifique et sauvage que je convoitais depuis longtemps et cela à 75 ans !! Il en restera une ascension mémorable !
    Route tranquille, étroite et irrégulière, panoramas agréables. Croisé quelques motos (d’où venaient elles) mais pas de voiture.
    Montée exigeante avec une anecdote dans le passage le plus exigeant.
    En effet me retrouvant au beau milieu d’un troupeau de brebis, j’ai été obligé de mettre pied à terre avec l’impossibilité de redémarrer dans un passage indiqué à 14% sur mon GPS. Quelques pas … et trois chiens non agressifs sont venus à ma rencontre suivi de peu par le berger. Moment magique que cette rencontre qui m’a permis d’échanger avec cette personne pendant un bon quart d’heure. Le troupeau était composé de 1700 bêtes d’où l’envahissement de la route.
    Les derniers kilomètres sont éprouvants et le coupe vent bienvenu lors dès l’approche du col .
    Lors de la descente, la chaussée n’étant pas un billard, il faut rester prudent.
    A faire absolument pour qui aime le calme, la solitude et surtout le goût de l’effort.

  3. Philippe G.

    Tout d’abord, merci à vous pour la description de ce col, sans quoi je n’aurais certainement pas eu l’occasion de le gravir. Ce col m’était en effet totalement inconnu.
    Quel plaisir en tout cas d’avoir pu grimper un col de plus de 2000m avec une circulation aussi limitée, surtout après St-Dalmas-le-Selvage. Ce col n’a vraiment rien à envier aux autres cols Alpins, bien au contraire. Les paysages sont somptueux et très variés. La montée est très irrégulière, et plus particulièrement à partir du refuge de Sestrière, le pourcentage moyen du col est ainsi trompeur.
    Pour info, j’ai rejoint la route de la Cime de la Bonnette via la piste menant au Faux Col de Restefond (le début est plus que compliqué avec un vélo de route de section 25mm, mais le dernier km est nettement plus abordable).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén