Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de la Croix de Fer

Col de la Croix de Fer – 2064 m (photo alpes4ever)

Le Col de la Croix de Fer – 2064 m – est un monument du cyclisme. Il faudra être en bonne forme pour s’adjuger ce « 2000 m » et ses 1500/1600 m de D+. 2 longs versants + 1 variante permettent de basculer entre les Vallées de la Maurienne (Savoie) et de la Romanche (Isère).

VERSANT SUD-OUEST

Le versant Sud-Ouest est long – 28,8 km – et irrégulier, mêlant des pourcentages difficiles et des courtes descentes. Il est marqué par quelques cascades sur le bord de la route. Il démarre réellement à Allemond dans la Vallée de la Romanche au pied du Barrage du Lac de Verney avec 650 m à 6%. Puis vous tournerez tranquillement les jambes le long du Lac de Verney avec 2,5 km entre 0 et 2,5% maxi. Après avoir contourné l’imposante Usine électrique de l’Eau d’Olle, une légère descente vous guide au Pont Ratier à l’entrée de la Vallée d’Olle où débutera réellement l’ascension. 

Les 3,2 km qui passeront progressivement de 6,5 à 7,5% jusqu’à Articol vous permettront de monter en température. Par contre, les 2600 mètres suivants proposeront un menu plus difficile avec une pente à 9,5% sur un tracé assez rectiligne. La route est ombragée et vous permettra de mieux supporter ce passage difficile. Le replat avant le Rivier d’Allemont vous fera du bien. 

Après une bonne descente d’environ 1,8 km, apparaît une portion assez raide à l’entrée du Défilé du Maupas : une ligne droite de 2,3 km entrecoupée de 2 lacets seulement avec une pente à 8,5/9% qui oblige à immédiatement changer de braquet. Ce passage difficile vous guidera jusqu’au pied du Barrage de Grand-Maison. 2 lacets à 6,5% durant 2,5 km seront nécessaires pour se hisser à son sommet. Une belle récompense vous attend avec un panorama somptueux sur le Lac de Grand-Maison. 

La route surplombe le bord du lac sur une pente qui varie entre 2,5 et 5% durant 2,3 km puis vient une nouvelle descente jusqu’à un pont qui marque le passage de l’Isère en Savoie. La route grimpe à nouveau dans des pourcentages avoisinant les 7/8% durant 2,3 km au milieu des alpages. Vous pourrez à cette occasion, si vous le souhaitez, emprunter en aller-retour le court accès au Col du Glandon – altitude 1922 m (225 m à 6,5%). 

Puis vous atteindrez sans trop de difficulté sur une pente maxi à 6% durant 2,6 km, le Col de la Croix de Fer à 2064 m d’altitude. Vous y trouverez la fameuse croix en fer ainsi qu’une vue magnifique sur les Aiguilles d’Arves en toile de fond.

VERSANT NORD-EST
direct

Le versant Nord-Est, dont l’ascension commence à Saint-Jean-de-Maurienne est long de 29 km. Attention, ça commence à grimper avant le départ officiel qui se trouve au rond-point du « Grand Opinel ». Sur ce versant, on franchit trois tunnels (96, 178 et 503 mètres, qui s’enchaînent rapidement et qui tous bien éclairés). Après près de quatre kilomètres marquées par des rampes comprises entre 6,5 et 9% jusqu’au carrefour de la Toussuire, vient une petite descente salvatrice de 2,4 kilomètres jusqu’au Pont de Merderel suivie de 5,3 km à près de 9% de moyenne. Dur ! Heureusement, une nouvelle descente (1,5 km à 4%) jusqu’à Belleville (au pont à gauche, possibilité de grimper au Col du Mollard) permettra de vous refaire la cerise. Mieux, la suite – 7,4 km – jusqu’à Saint-Sorlin-d’Arves est globalement moins dure avec une pente autour des 4-5%, comptez juste sur un passage de 600 m à 7%. Profitez bien du dernier replat à l’entrée de Saint-Sorlin-d’Arves pour ne pas laisser vous surprendre par une brusque rupture de pente qui annonce le passage le plus difficile de cette ascension : 1065 m à 8,5% suivi de 420 m à 10,5%. Sachez que dans un lacet très raide, le clinomètre grimpe à 12-13% sur plusieurs mètres. Ce passage pas piqué des vers se termine à la sortie de St-Sorlin-d’Arves dans le premier des 8 derniers virages qui vous mèneront jusqu’au sommet du Col de la Croix de Fer. Distraction maximale avec des points de vue à couper le souffle sur la Haute Vallée de l’Arvan et les sommets environnants dans un décor semi-minéral où la roche prend souvent des teintes de vert.

VERSANT NORD-EST
indirect via le Villard

Il est possible de varier l’ascension du versant Nord-Est en empruntant – peu avant Belleville – la D 80b direction le Villard. Comptez sur avec un 4ème tunnel (255 m) ainsi qu’une rampe de 2,3 km à 7,5% avant le Villard. La route surplombe en partie la Haute Vallée de l’Arvan et retombe peu avant St-Sorlin-d’Arves.

Pour ma part, j’ai gravi le versant Nord-Est en juillet 2006. A l’époque, d’importants travaux bloquaient la première partie jusqu’à Belleville. N’étant pas du tout au courant, j’ai du emprunter le Col du Mollard qui est tout sauf un col facile – 1638 m. M’étant coltiné les 2 jours précédents, les Cols de la Madeleine et du Glandon, les jambes étaient bien dures. J’ai accueilli avec bénédiction la délicieuse remontée vers St-Sorlin-d’Arves mais les 7 ultimes kilomètres ont été très très dures. Cependant, l’occasion d’accrocher un des plus beaux cols de France a été une belle récompense.

En 2017, j’ai pu réalisé la montée traditionnelle depuis St-Jean-de-Maurienne. > Mon récit sur bosses21.com

J’ai aussi réalisé l’ascension du versant Sud-Ouest au départ d’Allemond en août 2013. > Mon récit sur bosses21.com

Col de la Croix de Fer

Massifs des Grandes Rousses / Arves

Col de la Croix de Fer / Versant Sud-EstVERSANT SUD-OUEST

Distance : 28,8 km
Départ : Allemond (Vallée de la Romanche)
D+ : 1507 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 9,5% sur 2590 m

Col de la Croix de Fer / Versant Nord-Est directVERSANT NORD-EST
direct

Distance : 29 km
Départ : St-Jean-de-Maurienne (Vallée de la Maurienne)
D+ : 1615 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 10,5% sur 420 m

Col de la Croix de Fer / Versant Nord-Est indirect via le VillardVERSANT NORD-EST
indirect via le Villard

Distance : 28,4 km
Départ : St-Jean-de-Maurienne (Vallée de la Maurienne)
D+ : 1625 m
% moyen : 7%
% maxi : 10,5% sur 420 m

  1. Salut Joris!!
    Merci pour ce profil!! Effectivement, col mythique réputé pour faire très mal aux jambes!!
    Maintenant que je suis en Savoie, le versant le plus proche de chez moi c’est le versant Nord-Est. Je vais essayer de tracer un parcours qui me permettra de faire un enchainement depuis la Tarentaise 🙂
    Hâte de lire les prochains profils que tu vas nous faire découvrir!!!

  2. Un vrai plaisir de l’avoir grimpé avec l’auteur du profil sur alpes4ever!! Superbe ascension que j’ai apprécié!! 😉

  3. Salut Joris,
    Maintenant que je l’ai grimpé par les deux versants, dont une fois avec toi, je peux dire que tes profils sont vraiment réalistes!
    Pour l’ascension qu’on a faite ensemble, dans la ligne droite raide qui suit les 2 km de descente (juste après le Rivier d’Allemond), mon compteur a indiqué une longue portion à 12%.
    Quant au versant de Saint Jean de Maurienne, sur la carte on voit 4 tunnels mais moi je n’en ai vu que 3 (un de 96m avec un virage à gauche très marqué qui fait qu’on ne voit pas la sortie quand on y entre, et les 2 autres de 178m en courbe à gauche et de 503m en ligne droite qui se suivent de quelques mètres seulement). Ces tunnels sont bien éclairés!
    Sur les 7 km entre le pont de Belleville et Saint Sorlin d’Arves ce n’est pas raide mais 2 kilomètres atteignent les 6%. Quant aux 7 derniers km, il y en a 4 à 9% et 3 à 8%.
    A noter que la sortie de Saint Sorlin d’Arves se fait sur une ligne droite très raide avec un pic à plus de 11% sur plusieurs centaines de mètres.
    Voilà pour les infos que je peux en dire. J’ai eu la chance d’avoir des bonnes jambes à chaque fois donc je garde un bon souvenir de ce col. L’ascension qu’on a faite ensemble a été la plus belle car le paysage est top de ce côté. Niveau profil, impossible de dire lequel est le plus difficile, je dirai celui de Saint Jean e Maurienne mais c’est difficile de trancher.

    • Salut Idris, merci pour ton commentaire ! Par contre, je vais corriger un peu le profil versant Allemond, il faut vraiment que je fasse ressortir la descente/montée à plus de 10% après le Rivier d’Allemond. Sans conteste, c’est ce versant le plus beau et le plus « facile » car son final est moins dur que celui de St-Jean-de-Maurienne. Dans mes souvenirs, le passage à 11% à la sortie de St-Sorlin ne fait pas plus de 200 m et le final en moyenne ne dépasse pas les 8%, je m’en souviens bien, j’avais les yeux rivés sur mon compteur pour vérifier car tellement j’étais dans le dur (j’étais passé par le Mollard avant), que je croyais que la pente était dans les 9/10%, c’est là que je n’aime pas les panneaux kilométriques dans les cols, cela fausse les variations du terrain, par exemple, j’ai vraiment senti que les derniers mètres étaient plus « faciles », c’est-à-dire à 6,5%. Mais le profil est un indicateur qui peut être interprété de plusieurs manières selon la fraîcheur physique avec laquelle on grimpe un col ou une côte. J’suis bien, la pente à 6% passe très bien, j’suis moins bien, rhaaaa c’te pente à 8% ! Sinon, on a perdu un tunnel ! C’est dingue ça ! Mais c’est moi qui suis barge, je viens de vérifier, il n’y a que 3 tunnels et donc 4 avec la variante. Bonne nuit les petits, j’vais m’coucher et corriger tout ça demain !

      • Ah effectivement, sur la fin de la Croix de Fer par St Jean je n’ai pas vraiment regardé mon compteur vu que j’étais bien^^ Tu as sûrement raison. Pour la sortie de Saint Sorlin, ça m’a semblé long mais c’est peut être 200m (ça fait quand même plusieurs centaines de mètres, bon ok je sors^^)

        Pour le tunnel j’avais moi aussi vu 4 tunnels sur ma carte, c’est curieux, mais en tout cas j’en ai vu 3 à moins que je me sois endormi dans un 4e tunnel et que je l’ai pas vu mdr^^

  4. Christophe

    Très joli Col que j’ai fait dans une boucle qui part de Ste-Marie-de-Cuines, passe par St-Jean-de-Maurienne, puis le Col du Mollard.
    Après le Col de la Croix-de-Fer, descente vers le Col du Glandon, puis retour sur Ste-Marie-de-Cuines.
    En tout, la boucle fait 73 km de long, pour 2070 m de D+.
    J’ai pêché cette boucle sur une autre site de passionnés de vélo.
    C’était le 27 août 2015. Il faisait une chaleur étouffante et j’ai dû mettre pied à terre après St-Sorlin d’Arves car trop longtemps dans le rouge. Il y a un banc au bord de la route à 3 km du sommet qui permet d’admirer le paysage et de souffler un peu pour les faiblards comme moi. 🙂

    • Bonjour Christophe, bravo pour cette très belle boucle, en plus avec la chaleur ! Un petit arrêt pour reprendre son souffle et profiter du paysage : ne pas hésiter ! Souvent, on veut réaliser un exploit sportif et ne pas s’arrêter mais si c’est pour souffrir et ne rien voir de l’environnement, je ne vois pas où serait le plaisir ! Maintenant, je n’hésite pas à m’arrêter souvent pour profiter du paysage et prendre de belles photos… et souvent aussi, le lieu du col est encombré de touristes, nombreux véhicules, habitations diverses (et à la Croix de Fer, c’est la cohue !) qui sont beaucoup moins intéressants visuellement que les points de vue lors de la montée.

      • Christophe

        Bonjour Joris

        J’ai en effet pris de superbes photos. Des touristes et cyclos sympas m’ont également pris à côté des pancartes avec les noms des cols….mais j’ai perdu l’appareil photo dans la descente du Glandon.
        Il ne me reste plus qu’à refaire le parcours l’an prochain !

        • Mince pour l’appareil photo… mais peut-être que tu le retrouveras l’an prochain ! 😉 Bien sûr en faisant ta balade dans l’autre sens !

  5. daniel LEGER

    Salut à tous je viens de faire la double monté côté st Michel de maurienne suivre du côté Allemot pour ma part la 2ème ma paru plus indigeste.
    Quant au tunnel à la sortie du 3ème nous avons le choix de rester sur la monté classique ou prendre sur la droite pour passer part st jean d’ arves dans se cas il y à bien 4 tunnels .les 2 routes se rejoigne à l’ entrer de st Sorlin .
    Bonne route à tous.

    • Bonjour Daniel, double montée de la Croix de Fer… bravo ! Sur mon site, j’avais effectivement ajouté cette variante via St-Jean-d’Arves qui ajoute de la difficulté au tracé traditionnel via St-Sorlin-d’Arves.

  6. Roman Bernard

    Fait aujourd’hui les jumeaux Glandon/Croix-de-Fer. Qu’elle est rageante cette descente après le Rivier d’Allemont, surtout quand il faut la remonter au retour avec les jambes cuites…

    • Oui, une descente un peu surprenante, il faut savoir que la route passait sur le côté gauche de la Vallée de l’Eau d’Olle et qu’il n’y avait donc pas de descente.
      Un éboulement, que l’on peut bien voir avant le défilé de Maupas, a emporté toute la route. D’ailleurs, ça ressemble aujourd’hui à une petite « Casse Déserte ».

      • Roman Bernard

        Ça m’a rappelé la descente crève-cœur en pleine ascension du col du Coq depuis Saint-Hugues.

        P.S. : hors sujet mais c’est la Prise de la Bastille de Grenoble aujourd’hui ! À quand le profil ? 😉

  7. FrançoisB

    Bonjour Joris

    ça y est, je l’ai fait ! Après de nombreuses lectures (Bosses du 21), et l’étude approfondie du profil, je me suis lancé et je n’ai pas été déçu : ça grimpe et c’est long.
    Toutefois, j’ai trouvé la pente (après les lacets descendants au gué) bien plus sévère que les 9 % indiqués dans le profil, car vous n’incluez pas la petite descente pour retraverser le ruisseau ? J’aurais dit facilement 11 %.
    Quant à la montée au Rivier d’Allemond, je m’attendais à des pentes contrastées, je les ai trouvées raides mais plus constantes que les chiffres ne semblaient le prédire, d’autant plus qu’on est encore frais.
    J’avoue que l’arrivée au barrage de Grand-Maison, malgré des pourcentages plus faibles, on a du mal à accélérer, parce que la fatigue se fait sentir !
    Merci pour ce site génial.
    François

    • Bonjour François, d’abord merci pour ton commentaire très sympa.
      Content que tu aies réussi cette magnifique ascension du Col de la Croix de Fer.
      Pour la partie à 9% après la descente, sur mon profil elle mesure 1300 m… peut-être qu’il y a eu plusieurs mètres à près de 11% mais ce n’est pas facile à représenter faute de données IGN plus complètes.
      Si je repense à cette ascension, je n’ai pas le souvenir d’avoir été confronté à une pente supérieure à plus de 10% sur plus de 1 km.
      Par contre, c’est un peu mécanique psychologiquement, on semble être souvent dans le dur après une descente à cause du changement de rythme sur une pente qui repart très fort !

  8. Hello Joris,
    Tu penses que ça passe en avril à vélo sur le versant sud ou cç sera encore trop tôt.
    Amtiés
    Aymeric

    • Bonjour Aymeric,
      La Croix de Fer ouvert en avril ?! Ça va être chaud !!! Officiellement, il ouvre le 3ème vendredi de mai… Tu pourrais toujours tenter entre début mai et mi-mai… (on peut lire sur le net que le col a été ouvert mi-mai ces dernières années) mais selon l’enneigement qu’il y aura cette année (et ça neige bien en ce moment), il se peut que ce soit encore bloqué. On parle d’un col à 2000 m quand même. Au pire, ça peut être éventuellement déneigé jusqu’au Barrage de Grand-Maison mais après… En tout cas, tu peux consulter la carte officielle de Savoie Route : https://www.savoie-route.fr/ mais elle n’affichera que les dates officielles. Mais il y a une astuce : consulter le segment Strava pour voir s’il y a des cyclos qui ont réussi à grimper le col courant avril ! Bref, une programmation à prévoir au dernier moment…
      Amicalement.

      • Un grand merci pour ta réponse toujours aussi précise et détaillée. Tu es sur Strava? C’est vraiment une super appli si on occulte l’aspect narcissique. Mais toujours sympa pour suivre les sorties des copains. Bon week-end à toi Aymeric

        • Oui Aymeric, je suis sur Strava (Joris Lesueur) comme à peu près tout le monde 😉 Je m’en sers pour archiver mes parcours et comme toi, faire un peu de réseau avec les connaissances. Bon week-end à toi aussi.

  9. Yannick VINCENT

    Bonsoir Joris,
    Merci pour la précision des graphiques

    Pour ma part j’ai fait la Croix de Fer par le Glandon après avoir montée la Madeleine par la Chambre

    ET une autre fois départ de Saint-Jean-de-Maurienne Télégraphe/Galibier/descente par le Lautaret et Croix de Fer par Allemond et si mes souvenirs sont il y a une descente après un barrage et un kilomètre largement au-dessus de 10 % (mais à vérifier)

  10. Monacall

    Comme dit sur le profil du Mollard, j’ai grimpé la seconde moitié de la Croix de fer depuis Belleville en arrivant depuis le col du Mollard.
    A partir du barrage de Belleville, il reste officiellement 15km à 5,6%.
    Sauf que jusqu’à St-Sorlin c’est relativement cool!
    En sortant de ce village, je plussoie ta description, ça pique!
    Bien en garder sous la pédale sinon on le paye très cher dans les derniers km!
    Mais la récompense est grandiose avec un superbe panorama!
    Pour ma part, le Col de la Croix de Fer est mon 1ier « 2000 » donc j’ai fêté ça avec une tarte à la myrtille en haut!

    • Bravo pour ce premier « 2000 », de plus un tout beau, pas facile et avec la manière ! Le mien a été le Col du Lautaret par défaut car j’avais enchaîné avec le Galibier 😀

  11. Gazdonf

    Les jours sont désormais comptés avant que la nuit ne tombe à 17h00…

    J’ai donc profité de cette belle journée d’Automne pour me « taper » la X de Fer au départ de Villargondran en passant par le col du Mollard, descente par le Glandon puis cerise sur le Gateau, les Lacets de Montvernier..

    Un an en arrière j’avais enchaîné Glandon puis X de Fer avant de descendre vers St Jean.
    Pas spécialement enchanté par la descente ou la route n’était franchement pas belle.

    Heureusement et grâce aux nombreux récits de Joris et conseil d’un ami sur la Maurienne, la montée la plus bucolique de la X de Fer se fait au départ de Villargondran. ( cf mon descriptif sur le fil dédié )

    Sinon cette montée n’est vraiment belle ( très belle ) que passée Saint Sorlin au moment ou les choses sérieuses commencent.
    Cette vue tout du long sur les Aiguilles d’Arves et les massifs environnants….et ces lacets, tu en prends plein les yeux !!!
    Ces couleurs d’Automne, du marron au roux, voire rouge pour les myrtilles, c’était simplement

    M.
    A.
    G.
    I.
    Q.
    U.
    E !!!!!!!

    Et pour couronner le tout, pas de circulation, conditions idéales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén