Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Orcières Merlette

Orcières Merlette – 1811 m – est une station d’altitude positionnée au cœur des Hautes Alpes. C’est une montée méconnue car elle elle se trouve dans le Champsaur, une région un peu isolée dans les Alpes. De plus, son départ situé au fond de la Vallée du Drac à 1185 m d’altitude n’est pas facilement accessible si vous optez pour une bonne sortie à vélo. Par exemple depuis Gap, il vous faudra gravir auparavant le Col Bayard ou le Col de Manse.

VERSANT OUEST

Depuis le Pont de Corbière, comptez sur une ascension qui n’est pas très longue avec 10,8 km mais son pourcentage moyen à 6% laisse deviner que les affaires ne seront peut-être pas si simples… La première partie jusqu’à Orcières servira peut-être même de trompe l’œil : 5,3 km à 4,5% où la pente moyenne oscillera entre 2 et 6%. Cependant, la route est assez rectiligne et ne vous offrira pas de lacets pour rythmer ce début d’ascension. La seconde partie qui débute à Orsières, longue de 5,5 km, sera d’un tout autre acabit avec ses 7% de moyenne. Mais 11 lacets vous permettront de relever le challenge. Deux petits détails : 1. cette seconde partie étant orientée plein Sud et n’offrant quasiment pas d’ombre, attention à la surchauffe en plein été / 2. vous grimperez au-dessus des 1500 m d’altitude, l’effort se fera plus ressentir pour atteindre Orcières Merlette, qui je le rappelle, se trouve tout de même à 1811 m d’altitude.

VERSANT OUEST
via Serre Eyraud

Pour les aventuriers en quête de sensations, vous avez la possibilité de réaliser cette ascension en passant par Serre-Eyraud. C’est nettement plus long avec 18,2 km, plus dur avec 7,5% de moyenne et des passages ardus dans la première partie vers Serre Eyraud (une petite station située en face d’Orcières Merlette) avec 4,3 km à… 9,5% de moyenne ! Route en moyen état, descente vertigineuse puis remontée vers Orcières pour finir avec la seconde partie décrite plus haut.

PRAPIC

À partir d’Orcières, vous avez la possibilité d’aller découvrir Prapic au fond du Vallon du Drac Noir en aller-retour et de rajouter du D+ avec 190 m à 5,5% sur 4,1 km.

Massif des Écrins

Orcières Merlette / Versant OuestVERSANT OUEST-SUD

Distance : 10,8 km
Départ : Pont de Corbière (Vallée du Drac)
D+ : 626 m
% moyen : 6%
% maxi : 8% sur 825 m

 

Orcières Merlette / Versant Ouest via Serre EyraudVERSANT OUEST-SUD
via Serre Eyraud

Distance : 10,8 km
Départ : Pont de Corbière (Vallée du Drac)
D+ : 626 m
% moyen : 6%
% maxi : 8% sur 825 m

 

Prapic depuis OrcièresPRAPIC

Distance : 4,1 km
Départ : Orcières
D+ : 190 m
% moyen : 5%
% maxi : 7,5% sur 710 m

  1. Lionel

    Je l’ai faite quand j’étais jeune (15 ans déjà, première course avec le Lapierre offert pour mon entrée à l’école d’Archi par mes parents) par Serre Eyraud lors d’une course dans le cadre des Weekend du Champsaur (superbes courses d’école de cyclisme à 1ère caté en support du Prix d’Ancelle en DN1 alors).

    Je m’y étais bien accroché 40 km, avant de sauter au pied de Serre Eyraud, une de mes bosses préférée, très dure, mais qui faudra que je me refasse, puis une descente hyper technique, à l’époque avec un sommet non revêtu. J’ai fini hors délais d’une course gagnée par Kevin Seeldrayers, c’est dire le niveau.

    Pour Orcières je l’ai fait deux fois, en 2005 dans le cadre de cette épreuve et en 2003 sur la Nationale Juniors du Prix de Pont du Fossé qui emprunté le lendemain, le parcours des France 2004. J’y avais couru avec Di Gregorio, Lhotellerie, Rolland et Kadri bref des futures stars et Nico Roche chez les espoirs. J’ai fini à 18 minutes ce jour là , bon c’était ma troisième course de vélo.

    Quand tu repasse en Auvergne, tu me fera signe, je te ferais découvrir des petites pépites, j’ai longtemps roulé avec Veloblan au sein du même groupe de cyclo, au CCA, j’y ai découvert un paquet de super coin, dont les Pays de Thiers avec ses murs à foison.

    • Bonjour Lionel. Merci pour ton message. J’ai ajouté le profil de l’ascension à Orcières Merlette car elle sera au programme de la 4ème étape du TDF 2020. La montée se fera par sa variante directe et les pros n’en feront qu’une bouchée ! Par contre, cela aurait été bien plus intéressant via Serre Eyraud 😉
      Sinon, un retour en Auvergne n’est pas encore au programme pour l’instant (même si c’est le plus beau pays du monde dixit Michel « Veloblan ») mais je ne manquerais peut-être pas de faire un petit salut quand l’occasion se présentera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén