Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col du Granier

Col du Granier

Le Mont Granier vu depuis le Col du Granier (photo Florian Pépellin)

Le Col du Granier – 1134 m – est situé au Nord du magnifique Massif de la Chartreuse. Son altitude modeste propose des ascensions aux difficultés totalement opposées : faciles sur ses versants Nord, Sud et Ouest-Sud, difficiles voir dantesques pour son versant Est et ses 3 variantes.

Il est souvent gravi à l’occasion de la trilogie « Granier – CucheronPorte«  qui traverse tout le Massif de la Chartreuse de Chambéry à Grenoble (ou inversement). Le Col du Granier peut être grimpé de tous côtés, j’ai recensé pas moins de 10 variantes !

VERSANT NORD – 4 variantes :

Globalement, ces 4 variantes partent toutes de Chambéry et leur ascension se déroulent en 2 parties avec un joli dénivelé positif de 851 / 863 m et une pente moyenne comprise entre 5 et 6%. Une première partie avec donc 4 routes différentes, qui s’élèvent au-dessus de Chambéry sur les premiers contreforts du Massif de la Chartreuse. Une seconde partie commune qui s’enfonce dans le Massif de la Chartreuse avec un passage intermédiaire au Tunnel du Pas de la Fosse – 822 m (qui comptera pour votre chasse aux cols).

  1. Via St-Cassin (D7) : de Chambéry, la variante la plus longue avec 17,3 km, ça commence à être long, à ne pas sous estimer malgré ses 5% de moyenne. La route rejoint la Route du Granier où débute de la seconde partie de l’ascension.
  2. Via Montagnole (D6) : de Chambéry, une autre variante longue de 15,9 km. Attention, un joli passage de 770 m à 8% peu après Montagnole. À partir des Meuniers débute la seconde partie de l’ascension.
  3. Via la Route du Granier (D912) : de Chambéry, la plus directe avec 15,1 km et celle empruntée pour la trilogie  » Granier – Cucheron – Porte  » avec une pente régulière à 6-7% très plaisante pour s’échauffer. À partir des Meuniers débute la seconde partie de l’ascension.
  4. Via la Route de Chanaz + de Barberaz (D4) : de Chambéry, la variante est plus difficile que les 3 autres citées ci-dessus. Plus courte, 14,9 km, il faudra négocier 1 long passage de 1275 m à 7,5%. Par contre, cette variante rejoint la seconde partie environ 800 m après les Meuniers.

La seconde partie de ces 4 variantes – environ 8,8 km – commence à partir des Meuniers. La route s’enfonce dans la forêt dans une longue épingle sur une pente raisonnable – 6,5% maxi – pour pénétrer dans le Tunnel du Pas de la Fosse à 822 m d’altitude. Le vrai Pas de la Fosse se situe juste au-dessus 43 m plus haut mais est difficilement accessible avec un vélo ! Pointez tranquillement celui du tunnel pour le compte de votre chasse aux cols du CCC puis filez vers le Col du Granier. À la sortie du tunnel, la suite – 2 km – sera plus tranquille avec une pente oscillant entre 3,5 et 4,5% jusqu’au Pont du Rousselet.  Puis la déclivité oscillera entre 6 et 7% durant 1,8 km jusqu’au Pont des Favières. Il faudra négocier un délicat passage de 910 m à 7,5%. Le final de 865 m à 6% vous permettra de bien finir. Au Col du Granier – 1134 m, superbe vue sur le Mont Granier (alt. 1933 m).

VERSANT SUD

Il s’agit du versant à grimper lors de la trilogie « PorteCucheron – Granier ». Le point de départ se situe à St-Pierre-d’Entremont. Ce village a la particularité d’être coupé en 2 par le Torrent du Guiers qui est la frontière avec l’Isère ! Il y a donc un St-Pierre-d’Entremont (Savoie) et un St-Pierre-d’Entremont (Isère) et ce sont 2 communes différentes ! À vous de choisir de démarrer en Isère ou en Savoie, le résultat sera identique : 9,7 km sur une pente assez régulière comprise en 6 et 7% agrémentée d’un petit replat à Épernay. Attention, seuls quelques lacets au niveau de la Station du Granier vous permettront de relancer un peu le rythme, le reste du tracé est assez rectiligne. Le final avec ses 970 m à 7,5% de moyenne viendra piquer un peu les jambes, voir plus si c’est à l’issu de la trilogie  » Porte -Chucheron – Granier « .

VERSANT SUD
via les Clarets

C’est une variante de celle présentées ci-dessus et elle est beaucoup plus dure. Si vous emprunter la petite route qui passe par les Clarets, vous affronterez de gros passages compris entre 8,5 et 10% ! Une descente vertigineuse vous guidera à Épernay où vous reprendrez le fin de l’ascension décrite ci-dessus.

VERSANT OUEST-SUD

Il s’agit du versant qui part de St-Christophe-sur-Guiers à l’Ouest du Massif de la Chartreuse. L’ascension est longue – 19,6 km – mais la remontée des Gorges du Guiers Vif (en Isère) – une fois passer la bonne bosse (820 m à 8,5%) au départ de St-Christophe-sur-Guiers – sera assez facile avec un passage magnifique au Pas du Frou. Une légère descente sur St-Pierre-d’Entremont et vous attaquerez la seconde partie décrite un peu plus haut.

VERSANT EST – 3 variantes :

Le flanc Est du Massif de la Chartreuse n’offre aucune concession, abrupte sera son ascension quelles que soient les variantes au départ de St-Baldoph, Pierre Grosse et Cernon. Certes, ce sont des montées courtes – entre 10 et 12,2 km – mais les pourcentages moyens – de 7 à 8,5% – font redouter le pire !

  1. Au départ de St-Baldoph (D12A). La plus longue des 3 variantes avec 12,2 km avec le pourcentage moyen le plus « faible » avec 7% mais ne vous y fiez pas… Cette ascension est décomposée en 2 parties. La première consiste à grimper jusqu’à la D912 à quelques mètres de l’entrée du Tunnel du Pas de la Fosse et ce ne sera pas de la rigolade : 6,7 km à 8,5% dont un final de 970 à 12% ! Il vous restera à enchaîner sur la seconde partie décrite plus haut dans le versant Nord et nul doute que ce sera une vraie douceur en comparaison !
  2. Au départ de Pierre Grosse (D12B). Une route forestière où tranquillité sera de mise avec une jolie pente qui flirtera souvent avec les 8%, voir plus avec un passage à 10% sur 860 m. Vous rejoindrez le final du versant Nord entre le Pont du Rousselet et le Pont des Favières. Il vous restera près de 3 km jusqu’au Col du Granier.
  3. Au départ de Cernon (D285A). Le  » vrai  » versant Est puisqu’il arrive directement au Col du Granier. L’ascension la plus difficile de toutes les variantes avec ses 8,5% de moyenne. Au départ de Cernon, 705 m à 4,5% pour tourner les jambes, profitez-en, la pente va se faire plus exigeante jusqu’à la Pallud – souvent à 7%. Puis vous ne connaîtrez quasiment plus de répit jusqu’au col : 7,2 km à 9,5% !!!

On pourrait ajouter une 11ème variante qui démarre à l’Ouest à St-Jean-de-Couz. Par contre, il faudra prévoir de grimper auparavant les Cols des Égaux et de la Cluse pour rejoindre Épernay qui figure dans la variante Sud décrite plus haut.

Col du Granier

Massif de la Chartreuse

Col du Granier / Versant Nord - Chambéry via St-CassinVERSANT NORD
Chambéry via St-Cassin

Distance : 17,3 km
Départ : Chambéry
D+ : 859 m
% moyen : 5%
% maxi : 7,5% sur 910 m

 

Col du Granier / Versant Nord - Chambéry via MontagnoleVERSANT NORD
Chambéry via Montagnole

Distance : 15,9 km
Départ : Chambéry
D+ : 851 m
% moyen : 5,5%
% maxi : 8% sur 770 m

 

Col du Granier / Versant Nord - Chambéry via Route du GranierVERSANT NORD
Chambéry via Route du Granier

Distance : 15,1 km
Départ : Chambéry
D+ : 863 m
% moyen : 6%
% maxi : 8% sur 605 m

 

Col du Granier / Versant Nord - Chambéry via Route de Chanaz + de BarberazVERSANT NORD
Chambéry via Route de Chanaz
+ de Barberaz

Distance : 14,9 km
Départ : Chambéry
D+ : 860 m
% moyen : 6%
% maxi : 7,5% sur 1275 m et 910 m

 

Col du Granier / Versant SudVERSANT SUD

Distance : 9,7 km
Départ : St-Pierre-d’Entremont
D+ : 495 m
% moyen : 5%
% maxi : 7,5% sur 970 m

 

Col du Granier / Versant Sud via les ClaretsVERSANT SUD
via les Clarets

Distance : 13,7 km
Départ : St-Pierre-d’Entremont
D+ : 713 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 10% sur 660 m

 

Col du Granier / Versant Ouest-SudVERSANT OUEST-SUD

Distance : 19,6 km
Départ : St-Christophe-sur-Guiers
D+ : 778 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 8,5% sur 820 m

 

 

Col du Granier / Versant Est - St-BaldophVERSANT EST
St-Baldoph

Distance : 12,2 km
Départ : St-Baldoph
D+ : 829 m
% moyen : 7%
% maxi : 12% sur 970 m

 

Col du Granier / Versant Est - MyansVERSANT EST
Pierre Grosse

Distance : 10,4 km
Départ : Pierre Grosse
D+ : 793 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 10% sur 860 m

 

Col du Granier / Versant Est - ChapareillanVERSANT EST
Cernon

Distance : 10 km
Départ : Cernon
D+ : 852 m
% moyen : 8,5%
% maxi : 11,5% sur 1,2 km

  1. Salut Joris,

    Beau travail pour les variantes de ce col!!
    Je ne connais que le versant sud mais je dois dire que je l’ai trouvé plutôt agréable malgré le manque de lacets et de panorama, à un moment la route passe à moitié sous la montagne juste au dessus de nous. ça donne une atmosphère particulière sur ce lieu très encaissé que l’on ressent sur un peu toute la traversée de la Chartreuse d’ailleurs. ça tranche de la déception habituelle quand on grimpe un col monotone sans panorama.

    • Salut Idris, oui la Chartreuse doit être magnifique à découvrir, d’ailleurs j’ai prévu cette année (mai/juin) sa traversée avec la trilogie « Granier – Cucheron – Porte » avec l’ascension vers les Chalets de Charmant Som en point d’orgue ! Ce sera sur une journée, environ 80 km de Chambéry à Grenoble avec près de 2500 m de D+. Tu dois en baver d’envie depuis Angoulème ! 🙂

      • Cette trilogie je ne la referai qu’un jour de grand soleil si j’avais à la refaire. Quand le ciel est bas, c’est vraiment oppressant. Moi je l’avais fait dans le sens Grenoble-Chambéry (mais au sommet du Granier j’étais redescendu du même côté pour rentrer à Grenoble par le col de la Placette).
        Là en ce moment je rêve plus de Tourmalet et d’Aspin 😀

  2. jojo73

    bonjour a tous il reste une 4ieme approche pour le versant nord,
    chambery => montagnole (championnats du monde cyclisme 89)

    • Bonjour Jojo73, oui, mais elle semble assez similaire à la variante Chambéry via les Meuniers. Dans tous les cas, elle est dans ma liste des profils à réaliser. MPLM

  3. mlc

    J’ai fait hier le col depuis Chambéry via les Meuniers, le profil me semble juste, deux petites différences avec mon ressenti :
    – un cour raidillon vers l’altitude 550, environ 150 m. qui tranchent avec la pente avant et après.
    – dès l’entrée du tunnel du pas de la fosse, c’est globalement plat sur 1 km. (pas de petit coup de cul de 200 m à 12%)
    très bons profils sinon.

    • OK pour tes remarques, je vais essayer d’affiner le profil, les données IGN sont difficiles à lire à la sortie du Tunnel du Pas de la Fosse.

  4. Fab

    Intéressant merci.
    Avant d’arriver à Chapareillan, en venant de Grenoble, il faut mentionner la première ascension D282, qui part de La Flachère sauf erreur, et qu’il faut se coltiner car les % m’ont parus bien costauds (+ de 10 facile, au début, sur plus de 500m au mini).
    Elle doit durer environ 5/6km je dirais, et petit détail, elle conduit ensuite à devoir redescendre pas mal pour atteindre Chapareillan …ou on arrive donc bien chaud.

    • Bonjour Fab, oui, lorsque j’ai réalisé ce profil, j’avais remarqué cette première ascension à se coltiner, j’ai préféré m’attarder sur le plus gros de l’ascension… je pense que je réaliserais un peu plus tard une autre variante qui permettra de mieux appréhender cet effort supplémentaire pour ce versant hors-catégorie 😉 !

  5. DeoZnn

    Bravo pour votre travail
    Effectivement pas de passage difficile à la sortie du tunnel du Pas de la Fosse
    J’ai grimpé ce col des centaines de fois à vélo de route par toutes les variantes et d’autres en VTT
    L’arrivée finale reste toujours aussi grandiose à chaque fois

    • Merci beaucoup ! Effectivement, j’ai déjà ajusté sur tableur ce défaut mais je n’ai malheureusement pas pris le temps de mettre à jour le profil. Allez, faut que je m’y attèle un jour prochain 😉 !

  6. AlexJ

    Salut Joris,
    A quelques reprises déjà, j’avais emprunté ce versant Est depuis Saint-Baldoph en… voiture et rebelote aujourd’hui, nouvelle ascension jusqu’au Tunnel du Pas de la Fosse (avant de basculer sur Montagnole) en… voiture.
    Et même si l’on n’a pas besoin de pédaler avec un véhicule motorisé, la pente et les pourcentages se font bien sentir entre Saint-Baldoph et le tunnel du Pas de la Fosse. Il me semble même que l’inclinaison dépasse les 6,5% sur de courtes portions dans le premier kilomètre. Bien évidemment pour aller « goûter » ces pourcentages loin d’être anodins, il faudra que j’aille vérifier cela à la force des mollets la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén