Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col des Égaux

Le Col des Egaux (Photo DL/Thierry GUILLOT - ledauphine.com)

Le Col des Égaux (Photo DL/Thierry GUILLOT – ledauphine.com)

Le Col des Égaux – 958 m – est une porte d’entrée assez discrète, voir secrète, qui permet de pénétrer dans le flanc Ouest du Massif de la Chartreuse et qui vous assurera une certaine tranquillité (surtout après le très fréquenté Col de Couz). Sa particularité est que, quel que soit son versant, vous aurez à grimper auparavant un col – le Col de Couz pour le versant Nord et le Col de la Cluse pour le versant Sud.

Les versants ne sont pas très longs – de 2,9 à 5 km – mais ne manqueront pas d’y fournir un certain effort, notamment avec le versant Sud et son passage de 1,9 km à 9% de moyenne.

Il existe aussi une variante au versant Sud. Assez confidentielle, elle débute à St-Pierre-d’Entremont pour emprunter une route minuscule qui se hisse jusqu’à Corbel (1 passage de 1,6 km à 9%) en passant par le hameau des Gants.

Massif de la Chartreuse

Massif de la Chartreuse

Col des Égaux / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 5 km
Départ : Col de Couz
D+ : 334 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 9% sur 1115 m

Col des Égaux / Versant Sud variante 1VERSANT SUD
variante 1

Distance : 2,9 km
Départ : Corbel
D+ : 118 m
% moyen : 4%
% maxi : 7,5% sur 645 m

Col des Égaux / Versant Sud variante 2VERSANT SUD
variante 2

Distance : 7,6 km
Départ : St-Pierre-d’Entremont
D+ : 349 m
% moyen : 5,5%
% maxi : 9% sur 1,6 km

  1. DURON Florencio

    Pour ceux qui pensaient enchaîner Col des Egaux puis Col de la Cluse et qui ont un gros coup de moins bien, ils peuvent rejoindre St Pierre d’Entremont en prenant la route qui « plonge à Droite » après la terrasse de l’auberge.
    Vision superbe sur le pas du Frou par en-dessous.
    Montagnes russes trop méconnues.

    FD

    • Heu… Florencio, à faire uniquement en VTT je suppose, sur carte IGN, entre le Col des Egaux et le Col de la Cluse, je ne vois pas d’autre route « carrossable » en vélo de route qui rejoint St-Pierre-d’Entremont.

      • Valesca

        Salut alpes4ever !

        Non je confirme, la route qui plonge après l’auberge est bien goudronnée de Corbel jusqu’a Saint-Pierre d’Entremont !
        Une route de dingue d’ailleurs !

        • Salut Valesca !
          Merci pour l’info, incroyable, nous avons assisté à la création d’une toute nouvelle route ! Sur carte IGN, de Corbel, la route descend vers le petit hameau des Gants. Jusque là, c’était bitumé. Après, c’était un sentier qui descendait jusqu’à l’usine électrique au bord du Guiers Vif. Ensuite un bout de chemin et enfin une route bitumée qui passe par les hameaux des Buis et du Verneray jusqu’à St-Pierre-d’Entremont. Incroyable d’avoir transformer un sentier en route ! Donc pour l’ascension jusqu’à Corbel par cette nouvelle route doit faire grosso-modo 5,1 km et 200 m de D+ à 4%. Passage costaud de 2,3 km à 7% (D+ 155 m) à partir des Gants jusqu’à Corbel.

          • DURON Florencio

            C’est nettement plus « Hard » que çà.
            Un truc de fou.
            Le D+ ne veut rien dire.
            Il faut voir le « terrain ».
            J’en ai pété une chaîne.

          • Dans une ascension, on a quelques fois un bon petit raidillon planqué entre 2 passages assez doux ! Dommage pour la chaîne… heu tu as pu réparer sur place ? Moi je sais pas faire !

  2. Valesca

    Re-Salut !
    Je ne suis pas très vieux mais dans mes souvenirs, cette petite route existe quand même depuis quelques temps ! Après vérification sur le net, cette route existe depuis 1994 ! IGN l’a complètement oubliée.
    Oui, ça doit être ça pour les pourcentages, juste en dessous de Corbel c’est très raide. Mais l’intérêt de cette petite cote réside surtout dans son environnement assez particulier, passage au bord des gorges du Guiers et sous la Falaise.

    • 1994 ! Ha ouais quand même… IGN l’a complètement oublié ! Même Google Maps a tracé aussi un sentier.

      • AlexJ

        Effectivement pas évident de savoir que cette route existe.
        Une raison pour laquelle la route n’apparaît peut-être pas sur toutes les cartographies est que « L’utilisation de la route, prioritaire aux riverains du fait de son étroitesse et de ses pentes raides, est déconseillée en plein hiver. » comme l’informe Wikipedia.
        Ainsi en cherchant notre chemin entre Corbel et Saint-Pierre d’Entremont sur le site ViaMichelin, celui ci-nous propose de passer via le Col de la Cluse en voiture alors qu’en vélo, c’est bien l’itinéraire par cette petite route étroite et pittoresque passant par le hameau « Les Gants » et longeant le Guiers-Vif qui est conseillé.

        • Alex, très intéressant cette info, je vais sûrement décortiquer cette nouvelle alternative et l’ajouter à ce col. Sur Geoportail (IGN), elle apparaît désormais clairement !

  3. Didier DUPONT

    Salut alpes4ever, belle balade ce matin A/R depuis Chambéry, par le col du Granier, Épernay,et Corbel on oublie pas l’arrêt sur la terrasse du bar,vue magnifique sur les gorges,puis retour par col des Egaux et St jean de couz; là, pour éviter le retour par la départementale, en face j’aie essayé petite route parallèle qui redescend via les Simon, hauteville, Vinimes, St.Sulpice, arrivée vers La motte Servolex; quand même + agréable ,même si cela rajoute un peu de denivellé Bien à vous

  4. AlexJ

    Salut Joris,
    Concernant la variante depuis Saint-Pierre d’Entremont côté savoyard, j’ai eu l’occasion d’emprunter cette route depuis mon dernier message d’août. Mais dans le sens descendant depuis Corbel.
    Et je rejoins Valesca « Une route de dingue d’ailleurs », « environnement assez particulier » et le regretté DURON Florencio « Un truc de fou. » concernant cette route méconnue.
    S’il faut avoir une chaîne pas trop usée dans le sens de la montée pour ne pas la « péter » comme cela fut le cas pour Florencio, et des bonnes jambes bien évidemment, il faut avoir également de bons patins de freins dans la descente.
    Si cela n’est guère décelable sur la carte IGN, de sacrés raidards sont proposés par moment. Sur une courte portion, j’ai même dû mettre le bassin derrière la selle pour augmenter l’adhérence de la roue arrière.
    J’aurais bien voulu faire le chemin en sens inverse durant cet automne, avec les arbres parés de leurs plus belles couleurs, mais je doute pouvoir le faire. Ce sera sûrement pour l’année prochaine.
    Et si tu passes par le Savoie ou l’Isère voisine, je te conseille d’aller y poser tes roues pour découvrir cette route particulière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén