Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de l’Arpettaz

Col de l'Arpettaz

Depuis le Col de l’Arpettaz, vue sur la Pointe de Mandallaz appelée aussi Les Trois Aiguilles (photo alpes4ever)

Le Col de l’Arpettaz – 1581 m – est un col un peu méconnu – pourtant c’est l’une des plus belles ascensions de Savoie – qui emprunte une route pittoresque où la circulation est presque nulle car le col abrite seulement un chalet refuge, point de départ vers de belles balades à pied ou à VTT autour du Mont Charvin.

Les 2 principaux versants Ouest et Est ont le même point de départ : Ugine.

VERSANT SUD-OUEST

C’est l’ascension la plus spectaculaire : assez longue – 16,1 km – 1155 m de dénivelé positif à 7% de moyenne. Si on enlève les 3,9 premiers kilomètres pas trop difficile (4% de moy.) jusqu’à Mont-dessous, les 12,2 kilomètres suivants consiste à grimper une incroyable série de lacets (environ 40 !!!) à 8% de moyenne ! L’ascension, sur une route étroite, alterne les passages entre prés, forêt (très belle) et pâturages.

VERSANT SUD-EST variante 1

Long – 21 km – près de 1200 de D+ à 6% de moyenne mais il est un peu moins difficile avec une ascension découpée en 3 parties :

  1. Le début de l’ascension permet de s’élever tranquillement au-dessus d’Ugine puis des Gorges de l’Arly : 6,1 km à 4% de moyenne.
  2. Peu avant le Stappey, les choses sérieuses commencent (400 m à 6,5%) et la pente va se durcir quand vous quitterez la D109 et prendrez de la hauteur vers Bange avec 1,7 km à 7,5%. Poursuivez le même effort avec encore 2,6 km à 8% avec une jolie série de courts lacets. Gardez-en sous la semelle car vous allez affronter le passage le plus sérieux : 2,5 km à plus de 9,5% jusqu’au-dessus de Hauteville dont un passage très dur de 700 m à 11,5% ! Mais après… ce n’est pas fini même si la pente se fera plus « douce » avec environ 2,4 km à 6% de moyenne jusqu’à Lachat.
  3. Enfin, au KM 15,7, au Lachat, la route va descendre un court moment – 500 m à 5% – puis remonter – 4,8 km à 4% de moyenne (6% maxi) – dans un décor de toute beauté avec le Mont Charvin en face et le Mont Blanc sur votre droite vers le Col de l’Arpettaz à 1581 m d’altitude.

VERSANT SUD-EST variante 2

Cette variante emprunte un peu plus longuement la D109 jusqu’à la montée du côté de Héry. Longue aussi – 21,5 km – près de 1200 de D+ à 5,5% de moyenne et elle est aussi un peu moins difficile avec une ascension découpée en 3 parties :

  1. Le début de l’ascension permet de s’élever tranquillement au-dessus d’Ugine puis des Gorges de l’Arly : 6,1 km à 4% de moyenne.
  2. Peu avant le Stappey, les choses sérieuses commencent : 400 m à 6,5% puis 2 km à 7%. Profitez que la déclivité passe autour de 5% au cours du kilomètre et demi suivant car la pente va se durcir quand vous quitterez la D109 et prendrez de la hauteur vers Hauteville avec 4 km à plus de 9% jusqu’au-dessus de Hauteville dont un passage très dur de 700 m à 11,5% ! Mais après… ce n’est pas fini même si la pente se fera plus « douce » avec environ 2,4 km à 6% de moyenne jusqu’à Lachat.
  3. Enfin, au KM 15,7, au Lachat, la route va descendre un court moment – 500 m à 5% – puis remonter – 4,8 km à 4% de moyenne (6% maxi) – dans un décor de toute beauté avec le Mont Charvin en face et le Mont Blanc sur votre droite vers le Col de l’Arpettaz à 1581 m d’altitude.

Versant NORD-EST

Il est possible de grimper une autre variante en partant des Gorges de l’Arly à partir du Pont de Flon (voir carte). La première partie est rude avec 2,8 km à près de 8% de moyenne (info été 2015, dans un lacet, un habitant propose, à un abreuvoir, un tuyau d’eau délicieusement fraîche au cycliste assoiffé !). S’ensuit une descente de 1,6 km vers Héry. Puis l’ascension rejoint l’itinéraire du versant Sud-Est variante 2 (décrite ci-dessus) en remontant vers Hauteville.

Pour ma part, j’ai grimpé ce col en août 2015 par le versant Sud-Ouest > Mon récit sur bosses21.com

Col de l'Arpettaz

Massif des Aravis

Col de l'Arpettaz / Versant OUESTVersant SUD-OUEST

Départ : Ugine (Vallée de la Chaise)
Distance : 16,1 km
Dénivelé : 1155 m
% moyen : 7%
% maxi : 9,5% sur deux fois 700 m

Col de l'Arpettaz / Versant SUD-EST variante 1Versant SUD-EST
variante 1

Départ : Ugine (Vallée de la Chaise)
Distance : 21 km
Dénivelé : 1179 m
% moyen : 6%
% maxi : 11,5% sur 700 m

Col de l'Arpettaz / Versant SUD-EST variante 2Versant SUD-EST
variante 2

Départ : Ugine (Vallée de la Chaise)
Distance : 21,5 km
Dénivelé : 1179 m
% moyen : 5,5%
% maxi : 11,5% sur 700 m

Col de l'Arpettaz / Versant NORD-ESTVersant NORD-EST

Départ : Gorges de l’Arly
Distance : 16,1 km
Dénivelé : 921 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 11,5% sur 700 m

  1. Salut Joris!

    Maintenant que je suis dans les Alpes, je vais relire attentivement les profils des cols savoyards et je n’hésiterai pas à te donner des infos!!
    Pour le col de l’Arpettaz, je passe devant le panneau qui indique le col tous les jours car je travaille à Ugine!
    Il parait que le versant ouest est dans un état déplorable et qu’il est déconseillé de descendre en vélo ce versant car c’est extrêmement dangereux (d’après ce qu’une cycliste régionale m’a dit).

    • Salut Idris, d’après ce que j’ai récolté comme infos, c’est surtout la partie haute du col où la chaussée est la plus dégradée. Bon, si tu montes par beau temps, ça devrait le faire, de toute façon, comment résister à grimper ce col qui semble magnifique ! Au fait, à Ugine, tu auras aussi le Col de la Forclaz de Queige, après celui de Montmin que tu as fait l’an dernier, ce sera sympa d’avoir un autre Forclaz dans la musette ! Toujours au départ d’Ugine, tu pourras aussi grimper au Signal de Bisanne, une des montées les plus dures de France !

      • Oui effectivement la Forclaz de Queige je l’ai noté. Un jour en rentrant du boulot je passerai par là^^
        Pour le signal de Bisanne, effectivement j’ai vu le profil, ça va piquer dans les jambes^^
        Là en attendant la fonte des neiges, les prochaines sorties ce sera vers la Forclaz de Queige, de Montmin et aussi le col de Leschaux au pied du Semnoz. Ensuite quand il fera doux, j’aurais de quoi faire!! Je commencerai par les Saisies puis le Roselend! 🙂

        • Haa, le Cormet de Roselend, je l’avais fait en partant de Bourg-St-Maurice, sublime, un des plus beaux cols que j’ai grimpé et j’étais redescendu jusqu’au Lac qui est somptueux !

          • Je veux bien te croire, j’ai lu que niveau paysage, c’était une des montées les plus belles de France!
            La grosse sortie que j’aimerais bien faire à partir de mai, ce serait partir d’Albertville, aller à Beaufort, grimper le Cormet de Roselend, descendre sur Bourg Saint Maurice, monter le Petit Saint Bernard, redescendre du même côté et regrimper le Cormet de Roselend pour rentrer sur Albertville. Les profils ne sont pas monstrueux donc ça devrait être faisable, mais pour le début d’année ce sera l’objectif d’avant le mois de juillet! 🙂

          • Quelle sortie en perspective ! Mais il ne faut pas se fier au profil du Col du Petit-St-Bernard qui paraît « facile ». Même si c’est un col que j’ai grimpé avec un début d’angine, il est d’une part assez long et c’est un 2000 mètre, ce n’est jamais anodin. Le Cormet de Roselend par Bourg-St-Maurice n’est quand même pas facile du tout, c’est long aussi (près de 20 km) et c’est aussi presqu’un « 2000 », un gros vent de face peut ralentir la progression dans les 3 derniers kilomètres. Si tu fais cette sortie, tu pourrais éventuellement redescendre par le Col des Prés après le Lac de Roselend pour changer un peu le retour (tu retrouves aussi Beaufort en bas). Allez pour toi, je vais sûrement réaliser les prochains profils de ces cols !

    • manu zeman

      bonsoir à tous les deux,
      en ce qui concerne l’état du versant ouest, je l’ai fait l’été dernier, certes en montée, mais je n’ai pas trouvé que la chaussée était dégradée, en tout cas je n’en ai pas souvenir. En descente, je pense que cela doit passer sans trop de désagréments, surtout que l’on ne peux pas prendre trop de vitesse à cause de l’étroitesse de la route et de l’enchainement des virages.
      A plus

      • Merci Manu pour ces précisions. A bientôt.

      • Salut Manu,

        Merci des infos!!
        Vivement que le froid s’en aille et que la neige commence à fondre parce que j’imagine qu’il n’est pas praticable encore avec la neige qui est tombée lundi et mardi dans le coin…

  2. Merci des infos Joris!! Et hâte de lire les prochains profils!! 🙂

    • Nouveau profil en cours de réalisation : le Cormet de Roselend… celui de la Croix de Fer est fait mais il reste encore l’article a rédigé…

      • Ah super le Cormet de Roselend!! Merci!! 🙂
        Je vais aussi commencer à repérer les routes sympa en vélo pour remonter les vallées en Tarentaise et en Maurienne! 🙂

  3. Salut Joris,
    J’ai grimpé le col de l’Arpettaz le week en dernier par le versant ouest. Bon sur la fin j’ai plus fait de la rando dans la neige en portant le vélo mais, l’ascension globale est appréciable!!
    Par contre, j’étais content d’avoir pris le VTC car l’état de la route n’est pas formidable avec beaucoup de brindilles et de branches par terre. Effectivement les 12 derniers kilomètres sont à plus de 8% et je me souviens pas avoir vu des replats. Perso j’avais bien aimé cette rampe. En revanche il y a effectivement une longue portion à plus de 10% mais il y a de fréquents petits raidars très courts où la route passe de 8 à 13 ou 14% pour quelques dizaines de mètres à chaque fois. C’est dans la descente que c’est particulier avec ces montagnes russes. Et sinon la multitude de lacets est vraiment top, ça donne un bon rythme à la montée.
    Et pour ce qui est du paysage, tantôt on a une belle vue sur Ugine et la vallée vers Albertville ou vers Faverges, tantôt on est dans la forêt et sur le final, la vue sur le Mont Charvin tout proche et juste au dessus de nous est sympa!
    Voilà pour ce que je peux en dire!! Vu la quantité de neige sur la fin, je suis redescendu du même côté, je n’ai donc pas pu découvrir l’autre versant.

  4. j’ai fait les 3 versions lorsque j’habitais dans les Alpes, c’était une époque où il faisait meilleur que ce printemps 2013 !!!!!!!!!!!!!!!

  5. MaD

    Bonjour,

    Les cyclos qui viennent d’Annecy et de Faverges montent ce col en traversant la D1508 et passent par le village « Les Rippes » pour retrouver la montée du col à Mont dessous.

    Je me permets de te demander, lorsque tu auras un peu de temps et d’envie, d’ajouter le profil de ce versant.

    Merci pour tous les profils bien pratiques avant d’aller attaquer une sortie.

    Martial

    • Bonjour Martial, OK c’est noté, j’essaierais de rajouter ce versant par les Rippes, vu le profil, je vois déjà que l’attaque du col de l’Arpettaz sera plus brutal !

  6. SPECHT Cathertine

    Bonjour
    Ce Dimanche 27 juillet 2014 , j’ai fait l’ascension du col de l’Arpetaz par le Versant Ouest, c’est la seconde fois que je le fais , car mon mari tous les ans participe au trial moto au Col de l’Arpetaz, organisé par A.R.T. (superbe organisation au passage félicitation à eux) et mon mari me laisse à Ugine et je grimpe pour le rejoindre au col et déguster avec lui les Diots Polenta !!!
    Ce dimanche 27/07/14 fut une belle journée, pas trop chaud, au top pour grimper jusqu’au col. Rendez vous à l’année prochaine.
    Catherine SPECHT

    • Bonjour Catherine !
      En voilà une bonne idée pendant que monsieur s’amuse ! Le Col de l’Arpettaz est un des plus beau cols de Savoie. Je pense aussi lui rendre visite pour l’été 2015…

  7. Christian

    Cher Joris

    Superbe page Web, je te félicite! Je l’ai trouvé par hasard lors de la recherche du col de l’Arpettaz que j’ai pas encore grimpé, mais peut-être l’année prochaine.

    Beaucoup d’informations (profils, textes) expressives.

    A bientôt

    Christian, Oberland Bernois, Suisse (sorry pour mon français erroné)

    • Bonjour Christian,
      un grand merci pour ton commentaire très sympa ! C’est beaucoup de boulot mais il est récompensé quand des lecteurs me font part de leurs envies ou de leurs expériences ! L’Arpettaz est vraiment à faire, c’est un très beau col !

  8. tres tres jolo col en effet
    mon préféré
    des allures de haute montagnes à deux coups de pédales de chez moi la favergie
    j’ai du grimper ce col 15 fois environ à cause de Raymond de Ugine, qui en faisait un jardin
    lui grimapaot à les pokes en 52 mn, claudio record a 58 mn (depuis uginette, c’etait son repèere) 15 km et 1150 m de delta H (j’etais assez costo alors ..)
    à présent je dois y grimper en 2 h ! mais j’ai troqué mon chrono contre uen montre en bois
    on peut continier sur les col de aravis sur une piset (tiens tiens les ciureurs pourrait passer ici !) sinon belle boucle sur hery
    http://cbandiera.free.fr/parcours/arpette.php
    http://cbandiera.free.fr/cols/index.php?n=236

    bravo pour ton site et beau boulot, bravo
    claudio de la faverges
    puisque ti es de dijon
    j’adore le vallon des sources de seine
    http://cbandiera.free.fr/recits/2017-seine/e1.php
    je crois que ti merite un lien sur ma page
    http://cbandiera.free.fr/liens/amis.php

  9. Babeuf

    Col fait en tandem avec ma compagne il y à 2 ans (qui ne l’avais fait qu’en voiture et ma dit avant d’y allez « c’est un petit col »). Nous sommes passé par le Soney pour rejoindre la variante sud ouest. Si vous arrivez par la haute savoie et Marlens cela peut vous éviter un détour par le centre de Ugine. Un des plus beau col que j’ai grimpé, très sauvage et très agréable.
    Petit point « ne pas passer pour un monchu », le col de l’arpettaz se prononce « col de l’ar-pettt » et non « Ar-pet-aze » (de la même façon on parle de « la forkll de montmin ou de queige et pas de la « for-kla-ze »).

    • Effectivement, il y a plusieurs variantes qui permettent d’éviter Ugine qui est une des villes les plus moches de Savoie ! D’un côté, on de jolis hameaux aux abords, d’un autre on a cette zone industrielle + les HLMs + l’usine… dommage qu’on ait massacré cette ville ! C’est un miracle que le Col de l’Arpettaz soit beau et sauvage ! Pour les prononciations, je les ai aussi apprises de la part des locaux, c’est amusant !

      • oui, mais comme disait coluche à présent les fumées fument en inde !
        la ville est moins moche qu’avant , même si ya encore de la pollution en effet
        c’est moche, mais les barres de zirconium servent dans nos belles centrales nucléaires qui servent à alimenter nos .. appareils électriques .

  10. RAUL FRANCISCO DOMINGUEZ

    Cher Joris,

    Comment se passe l’asphalte jusqu’à Aepettaz par Ugine Sud-Ouest?
    Tu me recommandes plus c’est monter ou Le Cormet de Roseland par Pré

    Merci

    • Bonjour Raul,
      L’asphalte est correct pour monter le Col de l’Arpettaz par Ugine Sud-Ouest, mais pas suffisamment pour descendre !
      Sinon, c’est plus sympa de grimper le Cormet de Roselend par le Col du Pré ! Belle vue sur le lac au sommet.

  11. Monacall

    Bonjour!
    Quel col! Un bijou!
    Sauvage, bucolique, tranquille et dépaysant à souhait!
    J’ai grimpé le versant sud-ouest et ta description est le parfait reflet de la vérité!
    Passé les 4 premiers km, on attaque vraiment le col au lieu-dit « Mont-Dessous », et c’est un enchaînement de virages et de rotondités entre sous-bois, clairière et pâturage. Ce n’est jamais vraiment facile, mais ce n’est jamais vraiment dur pour autant grâce à toutes ces relances et au paysage… Jamais on ne s’ennuie!
    Au fur et à mesure de la montée et à la faveur des trouées dans la forêt, on aperçoit la route en contre-bas et c’est là qu’on voit que ça grimpe bien quand même!
    Pour ma part, j’ai croisé 2 voitures qui redescendaient mais j’ai quand même été pris dans un bouchon à mi-pente puisque je me suis retrouvé derrière un troupeau de vaches qui changeait de pré! (Dommage que l’on ne puisse pas poster de vidéo, c’était bien sympa!)
    En ce qui concerne le revêtement, (en date de juin 2022) il est pas en bon état mais ne posera aucun problème pour grimper de ce côté! Par contre je le déconseille fortement à la descente!
    Sur l’autre versant, la qualité du goudron est globalement meilleure mais il conviendra de rester très prudent! Ne pas compter sur cette portion pour remonter la moyenne! De toute façon, j’encourage le cyclo à lever les yeux et à ne pas hésiter à s’arrêter pour contempler le Mont-Blanc!

    Bref, ce col est VRAIMENT à faire! Personnellement, je l’ai callé dans une sortie avec le signal de Bisanne depuis Les Saisies en partant de Marlens et son plan d’eau qui est un bon point de départ dans la vallée.

  12. aubert

    Col vraiment magnifique, monté depuis Héry et redescendu aujourd’hui vers Ugine
    Je ne l’ai trouvé pas facile mais il y en avait eu une autre avant…
    Attention à la descente les 5-6 premiers km sont officiellement goudronnés, mais l’état de la route est mauvais pour ne pas dire plus
    JOlie vue sur le Mont Blanc sur la terrasse du refuge, une limonade maison a la main

  13. Nico

    Hello Joris,
    Encore une fois, un très grand merci, grâce à ton site, j’ai découvert ce col dont je n’avais jamais entendu parler.
    Et il est fabuleux ! J’ai fait la montée par l’ouest (Mont Dessous) : les nombreux passages dans la forêt sont très agréables, la pente est assez irrégulière mais jamais trop sévère, il y a beaucoup de mini bosses suivies de replats. Les 40 lacets font qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer.
    Le revêtement est tout à fait correct jusqu’aux derniers kilomètres où effectivement c’est moins bon et plus dangereux en descente.
    L’arrivée au col est très belle, on est dans des alpages, le panorama vaut vraiment le détour.
    La descente par l’autre côté est magnifique dans les premiers kilomètres. On s’arrête à chaque virage pour admirer le paysage avec des nombreux points de vue sur le Mont Blanc.
    La route dans le début de descente n’est pas trop mauvaise, elle se dégrade un peu au niveau de « La lierre » mais rien d’insurmontable si on fait un peu attention.
    Au final, on en prend plein les yeux, on est en pleine nature, il n’y a quasiment aucune voiture, que demander de plus ?

  14. claudio vient de remonter ce col ; avé un vtc ; dur en effet, 5 ruptures de pentes de 20 m de long, mais qui secouent bien !
    avec les braquets du vtt vtc ca passe assez bien
    montée en 2 h pour 15.5 km depuis la D 1508 et les rippes sans se flinger

    jolies vues dur la vallée : bar resto au sommet , vus 6 cyclos et qlq voitures (plus qu’avant)
    possibilité de dormir au col
    pour ma part , j’ai continué sur la route dite de la soif , jolie mais secouante et caillouteuse 15 km juskau aravis
    vus 20 vélos (vtt) ! électriques ! pas fous les mecs ..

    belle boucle : du costo mais belle
    http://cbandiera.free.fr/parcours/route-de-la-soif/
    82 km pour la boucle : 7h30 de vélo 9 h en tout
    pour info : resto à Manigod village et col du plan bois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén