alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Maison forestière du Laus

Maison-forestiere-du-Laus-panneauLa Maison forestière du Laus – 2133 m – est une ascension quasiment méconnue (comme beaucoup qui sont à réaliser en aller-retour). Elle permet de se rendre au Lac d’Allos, perché à 2 230m d’altitude dans le parc national du Mercantour, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dominé par le Mont Pelat (3 052 mètres), il est le plus grand lac naturel d’altitude en Europe.

Col de la Moutière

col-de-la-moutiere_panneauLe Col de la Moutière – 2444 m – est un col totalement méconnu. Il ne fait même pas partie du Top 10 des plus hauts cols routiers des Alpes françaises édité par wikipedia car c’est un col goudronné uniquement sur le versant Sud. Proche voisin de la prestigieuse montée de la Cime de la Bonette, il propose décor sauvage et une des plus belles ascensions des Alpes.

Col de la Lézette + Col de la Legette

Col-de-la-Lezette+Col-de-la-LegetteÀ partir du haut de la Station des Saisies, s’il vous reste du jus et que vous voulez ajouter 2 cols à votre collection, vous pouvez aller chasser pour « pas trop cher » les Cols de la Lézette (1786 m) et de la Legette (1776 m).

Le profil et commentaire sont disponible sur la page du Col des Saisies.

Col de l’Avernaz (mise à jour)

Col-de-l-Avernaz-panneauSuite à une lecture attentive du profil par Séb (merci à toi), j’ai revu mes données pour la montée depuis Onnion, et il s’est avéré qu’elles n’étaient pas très justes. Les outils de mesure sur internet ayant considérablement évolués depuis que j’ai réalisé ce profil il y a déjà 3 ans ;-), le profil a été mis à jour. Mais ne vous inquiétez pas, ce versant est toujours aussi dur 🙂 !

Val Pelouse

Val PelouseVal Pelouse – 1728 m – est une ascension méconnue et souvent ignorée des cyclistes car elle ne mène à rien ou plutôt menait au Stade de neige de Val Pelouse qui a cessé son activité en 1986.

Col Agnel

Col AgnelLe Col Agnel (en italien Colle dell’Agnello), à 2 744 mètres d’altitude, relie la France et l’Italie. On peut dire qu’il est assez méconnu car assez enclavé et souvent détrôné par son voisin plus prestigieux au niveau touristique – le Col d’Izoard – mais il présente pourtant de beaux attraits : il est le deuxième plus haut col routier des Alpes françaises derrière le Col de l’Iseran (2 770 m) et le deuxième plus haut col routier des Alpes italiennes derrière le Col du Stelvio (2 757 m) et c’est une ascension hors normes aussi bien sur le versant français que le versant italien.

Col du Parpaillon

Col du ParpaillonS’il est un col de légende c’est bien le Parpaillon ! Situé à la limite des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, il culmine à 2637 m sur une crête séparant la vallée de la Durance et celle de l’Ubaye. Ce col a été ouvert (1911) par les troupes du Génie Militaire comme beaucoup d’autres passages jalonnant la Grande Traversée des Alpes entre Thonon et Nice.

Col de Champ-Laurent

Col de Champ-LaurentLe Col de Champ-Laurent – 1116 m – est un col niché tout au Nord de la Chaîne de Belledonne. Associé au Col du Grand Cucheron, son ascension permet de « raccourcir » le passage entre les Vallées de l’Isère et de la Maurienne.

Col du Grand Cucheron

col-du-grand-cucheron-panneauLe Col du Grand Cucheron – 1188 m – est un col niché tout au Nord de la Chaîne de Belledonne. Associé au Col de Champ-Laurent, son ascension permet de « raccourcir » le passage entre les Vallées de l’Isère et de la Maurienne.

Les Arcs 2000

Les Arcs 2000La Station des Arcs 2000, de par son bétonnage massif fait partie des plus moches des Alpes. Pourquoi on se donnerait la peine d’y faire un tour ? Deux points positifs :

  • c’est l’occasion de faire un « 2000 » pas trop difficile ;
  • tranquillité absolue avec de beaux points de vues sur le Massif des Alpes Grées et ses glaciers.

Page 1 sur 18

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén