alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Étape du Tour 2024

La 32e édition de L’Étape du Tour de France se tiendra le dimanche 7 juillet 2024 sur le parcours de la 20e étape du Tour de France, entre Nice et le Col de la Couillole, soit 138 km de route avec plus de 4 600 mètres de dénivelé positif cumulé, incluant les ascensions des cols de Braus, de Turini, de la Colmiane et de la Couillole.

Bon, autant vous dire d’emblée que cette nouvelle édition est monstrueuse ! Autant l’édition 2023 avec ses 157 km / 4100 m de D+ était gargantuesque, autant celle-ci frise l’indigestion…

Un seul chiffre à retenir : 4600… c’est le dénivelé positif à grimper au cours de cette journée… pour le commun des cyclistes, je vous assure que ce sera hors norme ! Il faudra assurément avoir un entraînement très sérieux et bouffer les mois précédents du dénivelé pour pouvoir enchaîner les 5 ascensions prévues au programme.

Les Alpes Maritimes sont à l’honneur après les éditions annulées de 2020 et 2021. Ce sera l’occasion de (re)découvrir ces 5 ascensions du « Sud » qui se dérouleront dans l’arrière-pays niçois :

  1. Col de Nice – 414 m
  2. Col de Braus – 1002 m
  3. Col de Turini – 1604 m
  4. Col Saint-Martin – 1503 m (que le TDF s’entête à appeler « Col de la Colmiane », qui est le nom de la station qui se trouve au col !)
  5. Col de la Couillole – 1678 m

Le parcours démarre de Nice pratiquement au niveau de la mer (17 m) pour atteindre les presque 1700 m d’altitude au Col de la Couillole, une sacrée amplitude qui aura des allures de montagnes russes avec 3 passages intermédiaires à 1000, 1600 et 1500 m !

À part le début qui comprend 15 km de plat et les 5 km de léger faux plat montant avant le pied du Col de la Couillole, ce sera 118 km de montées et de descentes… le mental devra être bon : vous finissez une descente, hop vous remontez aussitôt !

3 ascensions proposeront 1000 m de D+ et plus !

Les descentes ne seront pas de tout repos, la pente y sera forte (mais les enrobés seront bons) et certaines sont assez techniques avec pas mal de lacets (Braus et Turini).

Il faudra aussi prendre en compte la chaleur, vous serez dans le « Sud » ! Ne comptez absolument pas sur « l’air de la mer », pour y avoir séjourné lors de l’été 2022, il n’y a pas un pet de fraîcheur ! L’édition 2023 a été caniculaire, j’espère que celle-ci ne le sera pas autant…

Il y a un côté positif à cette EDT 2024 : après être sorti de Nice, 5e agglomération la plus peuplée de l’hexagone, et après avoir franchi le Col de Nice, vous allez évoluer dans un cadre naturel de toute beauté !


Voici un topo des 5 ascensions :

Ascension 1 – Col de Nice / 414 m
C’est l’heure de l’apéro !

Au départ de la Pointe de Blausacs, vous m’emprunterez la partie facile de la D2204 que sur 1,9 km. Prendre ensuite à droite la D321 en direction de Blausasc. L’effort sera assez soutenu durant 3,9 km sur une pente à 5/6% mais vous serez tranquille. Attention toutefois au passage d’un court mais étroit tunnel (voir ci-dessous). Pour finir, un replat de 500 m vous guidera vers la D2204 mais pas d’inquiétude, il ne vous restera plus que 100 m pour atteindre le Col de Nice.

Point parcours au sommet : reste 119 km / D+ 420 m sur 4600…

La descente : jusqu’à l’Escarène, elle sera très courte avec 1,1 km !

Par contre, je tiens à vous avertir qu’il y aura un problème avec le passage d’un court mais très étroit tunnel après Blausasc… je vous donne le lien GoogleStreet : https://maps.app.goo.gl/BQnFr7A7V8XJDKSSA

Et je vous laisse imaginer 16 000 participants s’y engouffrant après seulement 18 km de course !!!


Ascension 2 – Col de Braus / 1002 m
Passons à l’entrée !

Une ascension où il faudra s’économiser. Aucun répit durant 10,1 km et il faudra négocier un passage de 1,3 km à 8,5% et un long long passage de 3,6 km à 7%. Mais à mi-parcours, il y a une très belle série de lacets assez resserrés qui pourront vous aider à ne pas trop souffrir.

Point parcours au sommet : reste 108 km / D+ 1000 m sur 4600…

La descente : durant 11,2 km jusqu’à Sospel, une descente technique avec beaucoup de lacets. Vous franchirez à l’occasion le Col St-Jean (642 m).


Ascension 3 – Col de Turini / 1604 m
Place au plat principal !

Distance : 25,3 km
Départ : Sospel
D+ : 1263 m
% moyen : 5%
% maxi : 9% sur 605 m

Ce versant est celui emprunté par la Route des Grandes Alpes dans le Sud-Nord. Cette-fois, l’ascension sera longue avec 25,3 km depuis Sospel et l’addition sera salée : 1263 m de D+ à 5% de moyenne.
Vous remonterez dans un premier temps les Gorges du Piaon où les difficultés seront variables. D’abord 5,6 km sur une pente qui variera entre 1 et 4,5% maxi, puis 4,3 km avec une série d’épingles spectaculaires vous mènera jusqu’à la chapelle de Notre-Dame de la Menour sur une déclivité tournant souvent autour des 6%. Attention, une rude portion de 600 m à 9% vous attend juste avant Notre-Dame de la Menour où le passage sous une belle arche en pierre récompensera votre effort.
Puis une petite descente et un replat – 3,1 km – vous guidera jusqu’à Moulinet où vous attaquerez le final. Il ne sera pas facile : 12,3 km dont 7,2 km entre 6 et 8% de moyenne mais les 2300 derniers mètres à 4,5% vous permettront de bien finir pour atteindre le Col de Turini à 1604 m d’altitude. Ah j’oubliais, vous aurez encore droit à une belle série de 8 virages en lacet dans le final.

Point parcours au sommet : reste 72 km / D+ 2400 m sur 4600…

La descente : durant 15 km jusqu’à l’intersection M70/M2565, une descente technique avec beaucoup de lacets.


Ascension 4 – Col Saint-Martin / 1503 m
Plateau de fromages…

Distance : 20,5 km
Départ : M70/M2565
D+ : 1003 m
% moyen : 5%
% maxi : 8% sur 1005 m

À partir du croisement entre la M70 et la M2565 juste au pied du Col de Turini, l’ascension sera longue avec 20,5 km. Et là aussi, le D+ atteindra les 1000 m ! Il faudra d’abord remonter la Vallée de la Vésubie qui est assez irrégulière mais avec des passages n’excédant pas les 5% de moyenne. C’est à la sortie de St-Martin-Vésubie (jetez un coup d’œil sur le décor terrible laissé par la Tempête Alex en 2020), que les choses sérieuses commenceront avec 7,6 km avec une pente moyenne à 7%. Au programme, vous serez souvent en prise avec la pente qui ne vous offrira aucun répit si ce n’est seulement 2 virages en lacet et 2 courts tunnels.

Point parcours au sommet : reste 37 km / D+ 3400 m sur 4600…

La descente : durant 17 km, une descente un peu plus « tranquille ». Attention sur la fin, franchissement d’un tunnel et grosse pente sur une route bordée d’un ravin.


Ascension 5 – Col de la Couillole / 1678 m
Et enfin le dessert !!!

Distance : 15,7 km
Départ : St-Sauveur-sur-Tinée
D+ : 1170 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 8,5% sur 1270 m

Depuis St-Sauveur-sur-Tinée, ce sera le juge de paix ! C’est encore une longue ascension de 15,7 km pour 1170 m de D+ à… 7,5% ! Un chiffre qui annonce qu’il faudra fournir un gros effort s’il vous reste de l’énergie après les 4 ascensions précédentes et 3500 m de D+ dans les jambes ! Ce sera sûrement au mental… En effet, la pente ne descend pas sous les 7% et navigue jusqu’à 8,5% pour le final (1,3 km) ! Il y aura quelques distractions au programme : tunnels, rochers (attention, c’est un véritable four par temps ensoleillé) et le pittoresque village de Roubion.


Et après ?

Félicitations à tous les finishers ! Mais vous vous retrouvez à l’autre bout du monde ! L’organisation de l’EDT propose des navettes pour le retour à Nice. Mais s’il vous reste un gramme de jus… vous pouvez revenir à vélo à votre point de départ ! Ce sera long avec près de 85 km mais ce ne sera que de la descente ! Et surtout, vous pourrez vous offrir les incroyables Gorges du Cians, un lieu unique en France appelé le Colorado niçois. Au pire, pour ceux qui en auraient l’occasion, faites-vous récupérer à Touët-sur-Var si vous voulez ne pas faire le reste jusqu’à Nice.

Col de Nice

Le Col de Nice – 414 m – est un col de « transition » : pour les locaux qui démarre à Nice (situé à une vingtaine de kilomètre, allez comprendre le nom donné au col !), c’est le marche pied du Col de Braus et/ou du Col de Turini.

Lire la suite

Le versant Sud via la D321 sera emprunté lors de l’Étape du Tour 2024. Ce sera la première ascension du parcours avant la suivante qui sera celle du Col de Braus.

Par contre, je tiens à vous avertir qu’il y aura un problème avec le passage d’un court mais très étroit tunnel après Blausasc… je vous donne le lien GoogleStreet : https://maps.app.goo.gl/BQnFr7A7V8XJDKSSA

Et je vous laisse imaginer 16 000 participants s’y engouffrant après seulement 18 km de course !!!

Montchardon

Montchardon, situé à 819 m d’altitude sur le flanc Ouest du Massif du Vercors, abrite un lieu assez particulier : le Centre d’études tibétaines. Le site est en partie ouvert et vous pouvez y voir un temple boudhiste. Mais la visite devra se mériter… car l’ascension par ses 2 versants sera redoutable !

Lire la suite

Alpes – Voreppe / Col de la Placette + Col de la Charmette + Col de Clémencière

Dimanche 26 juin 2022

C’est reparti pour un nouveau stage « Alpes4ever » ! Il est annuel pour la sixième année de suite et ce durant les mois de mai/juin. Après l’Isère en 2017, la Savoie en 2018,  la Haute-Savoie en 2019, 2020 et 2021, ce sera l’Isère pour cette année pour un week-end de 3 jours.

Col de la Charmette, j’en ai bavé dans le final !

Mon lieu de séjour sera situé à Cognin-les-Gorges et à cette occasion, je vais pouvoir découvrir un massif inédit, celui du Vercors. Après avoir lu de long en large de magnifiques récits de sorties vélo réalisées par plusieurs confrères, autant vous dire que j’étais très impatient de le découvrir… et je n’allais pas être déçu ! Mais ça, ce sera pour les 2 premiers jours, le 3e jour se déroulera dans le Massif de la Chartreuse.

Après avoir réalisé une sacrée sortie le premier jour, et une autre le second jour, voici le récit de cette troisième journée…


De Cognin-les-Gorges à Voreppe

Lever 6h45… j’ai passé une nuit assez moyenne… il y a eu une petite averse qui a failli me causer quelques désagréments… c’est que je dors depuis 2 jours avec la porte de ma tente qui ne ferme plus ! La fermeture éclair a lâché lors du montage et impossible de la remettre en état. En guise de dépannage, j’ai réussi à la maintenir plus ou moins fermée avec des épingles à linge ! Pas trop grave à part quelques petites bêtes qui s’invitent plus facilement comme les araignées par exemple ha ha ha ! Par contre, cela aurait été inefficace en cas de grosse pluie…

Il a plu heureusement pas trop fort durant une dizaine de minutes mais c’était suffisant pour m’inquiéter une partie de la nuit… pas idéal pour récupérer de mes efforts de la veille !

Mon lever est matinal car il me faut une heure le temps de petit-déjeuner, de plier mon campement et de régler ma facture au camping. Ensuite, je prends ma voiture pour changer de point de départ pour ma troisième et dernière sortie du week-end.

Je me rends à Voreppe situé à 28 km. Ça m’a pris un peu de temps car je n’ai pas pris l’autoroute. Je trouve une place pour garer la voiture puis prépare soigneusement le vélo et mes équipements. Il est 9h10 lorsque je suis prêt à partir pour encore une sacrée sortie…

Vous aurez compris qu’en partant de Voreppe, je vais changer de massif ! Ce sera celui de la Chartreuse. Et mon programme va être le suivant :

  • Un parcours pas très long de 65 km mais incluant un très bon dénivelé avec près de 1400 m,
  • Le passage de 3 cols : le premier sera celui de la Placette (587 m), le second, celui de la Charmette (1261 m) et le troisième, celui de Clémencière (622 m).

Je tiens à préciser que le Col de la Charmette me tenait vraiment à cœur depuis plusieurs années… c’est que son accès par son mythique versant Nord est « interdit » depuis plusieurs années ! Et oui, je vais récidiver après l’ascension du Pas du Mortier réalisée 2 jours plus tôt. J’aime l’aventure et je n’allais une fois de plus ne pas être déçu !

Lire la suite

Alpes – Cognin-les-Gorges / Col de la Machine + Col d’Herbouilly

Samedi 25 juin 2022

C’est reparti pour un nouveau stage « Alpes4ever » ! Il est annuel pour la sixième année de suite et ce durant les mois de mai/juin. Après l’Isère en 2017, la Savoie en 2018,  la Haute-Savoie en 2019, 2020 et 2021, ce sera l’Isère pour cette année pour un week-end de 3 jours.

Passage fabuleux dans l’ascension du Col de la Machine…

Mon lieu de séjour sera situé à Cognin-les-Gorges et à cette occasion, je vais pouvoir découvrir un massif inédit, celui du Vercors. Après avoir lu de long en large de magnifiques récits de sorties vélo réalisées par plusieurs confrères, autant vous dire que j’étais très impatient de le découvrir… et je n’allais pas être déçu ! Mais ça, ce sera pour les 2 premiers jours, le 3e jour se déroulera dans le Massif de la Chartreuse.

Après avoir réalisé une sacrée sortie le premier jour, voici le récit de cette seconde journée…


De Cognin-les-Gorges à St-Jean-en-Royans

Départ à 9h30… c’est qu’après ma longue et difficile sortie réalisée la veille avec une arrivée assez tardive, j’ai fait la grasse matinée ! Il me fallait récupérer un max afin d’être en forme pour une nouvelle journée qui allait être tout aussi éprouvante avec près de 130 km et plus de 2000 m de D+.

Ce sera à nouveau une virée dans la partie centrale du Massif du Vercors avec 2 principales difficultés au programme : le Col de la Machine et le Col d’Herbouilly.

Lire la suite

Alpes – Cognin-les-Gorges / Pas du Mortier (tunnel) + Col du Mont Noir

Vendredi 24 juin 2022

C’est reparti pour un nouveau stage « Alpes4ever » ! Il est annuel pour la sixième année de suite et ce durant les mois de mai/juin. Après l’Isère en 2017, la Savoie en 2018,  la Haute-Savoie en 2019, 2020 et 2021, ce sera l’Isère pour cette année pour un week-end de 3 jours.

Ma pomme au Col du Mont Noir – 1421 m

Mon lieu de séjour sera situé à Cognin-les-Gorges et à cette occasion, je vais pouvoir découvrir un massif inédit, celui du Vercors. Après avoir lu de long en large de magnifiques récits de sorties vélo réalisées par plusieurs confrères, autant vous dire que j’étais très impatient de le découvrir… et je n’allais pas être déçu ! Mais ça, ce sera pour les 2 premiers jours, le 3e jour se déroulera dans le Massif de la Chartreuse.

Mais avant cela, je récapitule un peu l’avant départ et les objectifs de ce week-end de 3 jours :

  • Après avoir réalisé les stages 2020 et 2021 en compagnie de mon beau-frère Sébastien, il ne sera hélas pas de la partie, ce sera donc en solo pour cette année 2022.
  • J’ai mis la barre un peu haut pour ce stage avec 3 grosses sorties totalisant près de 5400 m D+.
  • Ce week-end me permettra de me tester pour mon grand objectif 2022 prévu début août : la Route des Grandes Alpes.
  • Ce sera l’occasion d’être aussi en mode « aventure » en explorant 2 routes « interdites ».
  • J’ai pas mal tergiversé pour partir ce 3e week-end de juin car la météo est annoncée pluvieuse au moins pour le vendredi…
  • Trop envie… je pars tout de même à 5h45 du matin.
  • Je me mets à espérer en apercevant de belles éclaircies à l’entrée des Alpes…
  • Mais ça se couvre en arrivant au Camping de La Chatonnière à Cognin-les-Gorges à 9h10…

Lire la suite

Chambéry / La der à Pragondran 😭

Dimanche 8 août 2021 / 27,5 km / D+ 585 m / 1h39 / Belles éclaircies

Pragondran pour la der des vacances !

Départ à 19h… une heure incongrue par rapport à l’ensemble de mes sorties réalisées tout au long de mon séjour estival à Chambéry ! C’est que j’arrive malheureusement à la toute fin de ce dernier et après une belle ballade touristique en voiture autour du Lac du Bourget réalisée au cours de l’après-midi qui a été bien ensoleillé, j’avais les jambes qui me démangeaient… j’avais vraiment envie de m’offrir une dernière ascension ! Ma femme a aussi envie de profiter d’une dernière petite virée sur les sympathiques voies vertes de Chambéry. Allez, soyons fous, on part immédiatement en faisant un petit bout de chemin ensemble puis chacun part de son côté.

Mon choix de parcours s’était porté sur une ascension rapidement accessible depuis Chambéry : l’inédite montée de Pragondran !

Lire la suite

Chambéry / Il était une fois une jolie balade au Pays des Bauges (Frêne – Lindar – Prés) … qui s’est terminée sous l’orage !

Samedi 7 août 2021 / 89,8 km / D+ 1743 m / 5h15 / Rares éclaircies, couvert nuageux, orage à la fin !

Au Col du Frêne, premier des 3 cols de la sortie.

Levé 6h30… après celui très matinal de la veille, je ne sais pas si je suis bien en vacances ! Mais le séjour touche bientôt à sa fin et il me fallait réaliser la plus longue sortie que j’avais planifiée : une boucle dans le Massif des Bauges passant par 3 cols : Frêne, Lindar et Prés.

Lire la suite

St-Honoré 1500

St-Honoré 1500 (renommée la Chaud) est une station de ski abandonnée située à 1505 m d’altitude. Les remontées mécaniques ont été démantelées et un immense bâtiment résidentiel jamais occupé est à l’abandon, mais plusieurs immeubles sont toujours habités (pendant les vacances au moins), ce qui en fait un lieu assez insolite.

Lire la suite

Col d’Évires

Le Col d’Évires – 801 m – est une longue liaison entre Annecy (Vallée de la Fillière) et la Roche-sur-Foron (Vallée de l’Arve). Ses 2 versants Nord et Sud ne sont pas très difficiles, voir très roulants. Par contre, l’ascension pourrait rebuter plus d’un cycliste car il faudra emprunter la D1203, une grosse départementale à la circulation assez dense. Préférez un dimanche très matinale pour y trouver un peu de calme et de sérénité !

Page 1 of 49

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén