alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col du Petit Saint-Bernard

Col du Petit Saint-Bernard

Statue de Saint-Bernard qui se trouve peu avant le col versant Bourg-St-Maurice (photo alpes4ever)

Le Col du Petit Saint-Bernard – 2188 m – est un col frontalier situé entre la France et l’Italie. Il permet de faire la liaison entre la Vallée de la Tarentaise (France) et le Val d’Aoste (Italie). Au sommet de ce large col, vous trouverez l’Hospice de Saint-Bernard accompagné de son fameux chien du même nom. Ses 2 versants offre des ascensions « relativement accessibles » pour un « 2 000 » mais attention elles seront longues avec près de 27 km pour la plus « courte » !

VERSANT SUD

Depuis Bourg-Saint-Maurice, comptez sur une longue, longue ascension de 29,7 km pour 1310 m de D+ à 4,5% de moyenne ! Sa particularité est que la pente est d’une régularité quasi métronomique, le tout réparti sur une vingtaine de lacets ! De plus, les passages n’excèdent quasiment jamais les 6%, c’est pour cela que ce col est idéal pour le cyclo qui voudrait faire son premier « 2000 » !

À la sortie de Bourg-Saint-Maurice, vous vous coltinez une petite rampe vers Séez, un petit replat dans le bourg puis direction à gauche toute, tout en laissant la route de droite qui mène vers le plus haut Col routier d’Europe : celui de l’Iseran mais vous le ferez une autre fois 😉

Vous attaquez les premiers lacets, assez courts, la route est très agréable et serpente entre pâturages et les jolis villages de Villard Dessous et Villard Dessus. La pente est assez soutenue entre ses deux derniers avec 1,3 km à 6%. Il y a une belle vue sur Bourg-st-Maurice et le bassin de Séez.

La pente se radoucie et tournera autour des 5% de moyenne sur les 17 prochains kilomètres jusqu’à la Rosière. Les points de vues sont nombreux tout au long de l’ascension qui se déroule à la fois sous couvert forestier ou au milieu des pâturages.

Vous arrivez – enfin – à la station de la Rosière (1827 m) après 21,4 km d’ascension depuis Bourg-st-Maurice. La station n’est pas très jolie.

Il reste 8,3 km à parcourir avec environ 360 mètres de dénivelé… et une altitude qui va passer de 1800 à près de 2200 mètres, un petit facteur important car l’air deviendra plus rare…

À la sortie de la Rosière, rien de bien méchant, la déclivité étant entre 3 et 5%. La route prend une direction plein nord et avec un peu de chance, un vent arrière vous aidera à aller de l’avant mais dans le cas contraire, cela pourrait devenir plus difficile. En effet, il n’y a plus d’abri car la route remonte, dans un décor minéral, le long Vallon du Torrent du Reclus.

Altitude 1943 m, le Col du Petit Saint-Bernard est en point de mire et semble assez proche mais tout est souvent trompeur dans cette situation. Vous jetez un coup d’œil à votre compteur, il reste encore quelques 5,6 km. Vous pourrez admirer le Sommet des Rousses (2878 m) et la pointe de Lancebranlette (2936 m). Le panorama est superbe, un peu gâché par une énorme ligne électrifiée qui fait la jonction entre Bourg-st-Maurice et l’Italie. Vue plongeante sur Bourg-Saint-Maurice… 1100 mètres plus bas !

Dans le final, vous enroulez les lacets – 200 m à 7% – qui contournent l’ancien Hospice du Petit Saint-Bernard et sa statue. Ensuite, la route mène tout droit vers le col encadré par les postes de douanes France-Italie. Ça y est, le Col du Petit Saint-Bernard et ses 2188 m sont atteints.

Photo sympa à faire au côté d’une réplique du fameux Saint-Bernard, ce magnifique chien, mascotte des montagnards affublé d’un tonnelet de schnaps accroché au cou.

VERSANT SUD
2 variantes via Montvalaizan et via Ste-Foy-Tarentaise

Toujours depuis Bourg-Saint-Maurice, 2 variantes sont possibles en s’aventurant sur les petites routes plus anonymes de Montvalaizan ou de Ste-Foy-Tarentaise (sur la route du Col de l’Iseran). Elles sont tout aussi longues mais présentent des passages plus « bucoliques » entre 8 et 11% ! Reportez-vous à la carte plus bas pour les découvrir.

La route via Montvalezan est balisée avec des panneaux rose « Montée de la Rosière ». Donc pas moyen de se tromper (sauf s’ils retirent les panneaux ;-)) Merci à Philippe pour l’info.

VERSANT NORD

Le versant italien du Col du Petit Saint Bernard débute à Morgex dans le Val d’Aoste. C’est aussi une longue ascension, au profil assez similaire à celui du versant français, de 27,6 km pour 1282 m de D+ à 4,5%.

Rien de bien difficile jusqu’à La Thuile : 14,3 km à 4% de moyenne.tout en traversant 5 tunnels et paravalanches bien éclairés.

À partir de La Thuile il reste 13,3 km où vous alternerez des passages entre 4,5 et 7% avec tout de même un long segment de 1,2 km à 8%. Lacets, lignes droites et courbes rythment cette montée. Autant vous dire que cette seconde partie est plus ardue d’autant que le revêtement est assez mauvais.

Comme pour le versant français, le final peut être assez difficile si le vent ne vous est pas favorable. Les deux derniers kilomètres sont à 4,5% de moyenne. À environ 1 km du sommet, on passe à proximité du Lac du Verney.

Col du Petit Saint-Bernard

Massif des Alpes grées

Col du Petit Saint-Bernard / Versant Sud directVERSANT SUD
direct

Distance : 29,7 km
Départ : Bourg-Saint-Maurice (Vallée de la Tarentaise)
D+ : 1310 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 7% sur 200 m

 

Col du Petit Saint-Bernard / Versant Sud via MontvalaizanVERSANT SUD
via Montvalaizan

Distance : 26,1 km
Départ : Bourg-Saint-Maurice (Vallée de la Tarentaise)
D+ : 1371 m
% moyen : 5,5%
% maxi : 11% sur 400 m

 

Col du Petit Saint-Bernard / Versant Sud via Ste-Foy-TarentaiseVERSANT SUD
via Ste-Foy-Tarentaise

Distance : 31,6 km
Départ : Bourg-Saint-Maurice (Vallée de la Tarentaise)
D+ : 1355 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 9,5% sur 900 m

 

Col du Petit Saint-Bernard / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 27,6 km
Départ : Morgex (Val d’Aoste)
D+ : 1282 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 8% sur 1,2 km

10 Commentaires

  1. Salut Joris,

    Bien belle description des profils.

    Pour compléter un peu, en 2013, l’état de la route versant italien était juste désastreux et même extrêmement dangereux (route effondrée des deux côtés, obligation de rouler au milieu pour ne pas tomber dans les trous, obligation de descendre à moins de 20 km/h tellement il y avait de gravillons) sur les 15 km entre La Thuile et le sommet. J’imagine que ça a été refait mais, ça avait été une mauvaise surprise et d’après ce que j’ai pu lire ça et là, en Italie, il faut s’attendre à tout.

    Le versant de Bourg Saint Maurice est aussi un des meilleurs points de vue sur le Mont Pourri.

    • Hello Idris, merci pour ton com, oui j’ai pensé à toi quand j’ai réalisé ce profil ;-)… j’avais relu ton descriptif pour le versant italien mais je n’ai pas osé reprendre ton com sur le fait que la route n’est pas top de ce côté et je ne n’ai pas d’info si la route a été refaite ou non… et ça peut aller vite car par exemple, lors de cet été, une partie du versant « Leschaux » du Semnoz n’était pas top aussi et lorsque zam l’a grimpé en septembre, la route a été refaite nickel !

  2. Col très roulant (j’ai toujours mis moins de 2h alors que je ne suis pas un pur grimpeur); par contre les derniers kms après La Rosière peuvent être difficiles en cas de vent : c’est la seule zone non protégée de l’ascension.

    • Salut Alex, oui col très roulant mais c’est vrai qu’après Rosière, c’est facile sur le papier mais comme tu le dis, c’est un vrai couloir à vent, on grimpe un 2000 quand même donc le souffle est plus court et on a déjà plus de 20 km d’ascension dans les jambes !

  3. Philippe

    Petite question: si on passe par Montvalezan, l’itinéraire est-il correctement balisé à partir de Montvalezan pour rejoindre la route principale (pas trop envie de me perdre dans les petits chemins ;-))

    Merci

    • Bonjour Philippe, je ne saurais pas te répondre, n’ayant jamais emprunté cet itinéraire. Peut-être s’équiper d’un smartphone ou d’un GPS pour y intégrer une trace GPS ou imprimer un extrait du parcours à l’aide d’Openrunner. Bon courage 😉 !

      • Philippe

        Pour info, la route via Montvalezan est balisée avec des panneaux rose « Montée de la Rosière ». Donc pas moyen de se tromper (sauf s’ils retirent les panneaux ;-))

  4. Mathieu

    Je me suis régalé sur ce haut vol alpin très accessible hier!
    Seul le vent de face une fois la station de La Rosiere passée à compliqué la tâche!
    Merci pour votre descriptif bien utile.

    • Hello Mathieu, oui un beau col ce Petit Saint-Bernard, effectivement pour un « 2000 », il est bien accessible mais ce vent souvent présent dans le final peut rendre la progression plus difficile et il n’y a rien pour s’abriter !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén