alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Signal de Bisanne

Signal de Bisanne

Signal de Bisanne et son restaurant panoramique 360° (photo de Nono vif)

Le Signal de Bisanne – 1930 m – est situé au sein du Massif du Beaufortin. Ceux qui se sont frottés au Col des Saisies en empruntant les versants traditionnels ont du être tenté de l’atteindre avec une voie d’accès commençant tranquillement par une rampe de 2,6 km à 5% puis de se heurter sur le dur final et ses 2 km à plus de 10%. Mais cette « petite tricherie » n’est rien si vous décider de réaliser son ascension depuis Villard-sur-Doron ou Ugine. En effet, vous aurez affaire à une des plus dure de France !

Au départ de Villard-sur-Doron, 2 variantes mais chaud les marrons ! Environ 14 km à 8,5% minimum pour 1225 m de D+ !!!

  • Via Bisanne 1500 – Départ à Villard-sur-Doron. L’ascension est ardue, longue de 14,4 km, il faudra grimper plus de 1200 mètres de D+. Les 8 premiers kilomètres tournent aux alentours des 7,5% de moyenne. A partir de ce point, vous n’aurez plus aucun répit avant et après la Station Bisanne 1500. Le final consistera en un long calvaire de 6,2 km à 10% de moyenne ! Il y a même un passage de 300 m à 11,5% à l’approche du sommet. Allez, grosse récompense : panorama 4 étoiles sur le Mont Blanc et tous les massifs alpins environnants.
  • Via Bisanne direct – Départ à Villard-sur-Doron. Vous emprunterez en fait la route qui mène au Signal de Bisanne sauf qu’au contraire de la variante ci-dessus, vous couperez par 2 fois la D123. La première fois, il faudra guetter une petite route entre le 2ème et 3ème kilomètre (à droite, dir. le Cray-Bas/le Cray-Haut). La seconde fois, peu après le 7ème kilomètre dans un lacet, prendre la petite route à droite pour passer à proximité du chalet de la Lanche. L’avantage, tranquillité absolue et magnifiques séries de lacets qui vous permettront de relancer sur une pente plus sévère : 7,5 km au total entre 9 et 10%. Au total, une distance plus courte avec 13,8 km avec l’occasion de faire chauffer son clinomètre : 9% de moyenne !!!

Au départ d’Ugine (Gorges de l’Arly), cette ascension emprunte le flanc Nord du Signal de Bisanne pour rejoindre la Station de Bisanne 1500 et son rude finale. Elle semble plus « facile » car vous aurez l’occasion de vous refaire une santé sur un « replat » à 5% (on a connu mieux comme replat !) et une légère descente sur 2,3 km, mais, mais, mais… l’ascension est très longue – 20,2 km – et le D+ commence à devenir effrayant : 1514 m !!! Après avoir bien observer le profil plus bas (attention à son passage à 11% durant 1 km dans sa première partie), c’est même moins rigolo que les versants Sud ! Allez courage, n’oubliez pas votre récompense avec le panorama 4 étoiles sur le Mont Blanc et tous les massifs alpins environnants.

Au départ de Queige (vallée du Beaufortin), cette ascension remonte de l’Ouest vers l’Est le flanc Sud du Signal de Bisanne pour rejoindre la Station de Bisanne 1500 et son rude finale. Longue de 17,3 km pour un D+ de 1389 m à 8% de moyenne, cette montée est aussi difficile que les autres variantes. Pour débuter, il faudra se hisser au-dessus de Queige avec 1,1 km à 6,5% puis la pente va se durcir jusqu’à Outréchinay avec 2,4 km à 8,5% de moyenne. Profitez d’un replat de 1,2 km à 4% pour vous refaire une petite santé car la suite de la montée va s’intensifier à nouveau avec les 4,5 kilomètres suivants où la déclivité tournera souvent autour des 7%. Au KM 9,3, il faudra serrer les dents et affronter une partie dantesque : les 8 derniers kilomètres à 9,5% de moyenne !

Encore une variante au départ des Perrières, à l’Ouest de Villard-sur-Doron. Montée longue de 14,3 km pour un D+ de 1285 m, la sentence est toujours terrible : 9% de moyenne ! Un départ frontale accablant : 500 m à 12% (pensez à tourner un peu les jambes dans la vallée, quoi que le conseil semble superflue !). Impossible de se refaire une santé par la suite avec les 5,8 kilomètres suivants à près de 8% de moyenne. Au KM 6,3, vous rejoindrez l’itinéraire de la variante de Queige. Il restera donc à affronter une partie dantesque : les 8 derniers kilomètres à 9,5% de moyenne !

Pour ma part, j’ai réalisé cette ascension en août 2015 via le Col des Saisies > Mon récit sur bosses21.com

Signal de Bisanne

Massif du Beaufortin


Afficher Signal de Bisanne sur une carte plus grande

Signal de Bisanne / Versant Sud via Bisanne 1500VERSANT SUD
via Bisanne 1500

Distance : 14,4 km
Départ : Villard-sur-Doron (vallée du Beaufortin)
D+ : 1225 m
% moyen : 8,5%
% maxi : 11,5% sur 300 m

Signal de Bisanne / Versant Sud via Bisanne directVERSANT SUD
via Bisanne direct

Distance : 13,8 km
Départ : Villard-sur-Doron (vallée du Beaufortin)
D+ : 1225 m
% moyen : 9%
% maxi : 11,5% sur 300 m

Signal de Bisanne / Versant Nord-OuestVERSANT NORD-OUEST

Distance : 15,9 km
Départ : Ugine (Gorges de l’Arly)
D+ : 1514 m
% moyen : 8%
% maxi : 11,5% sur 300 m

 

Signal de Bisanne / Versant Sud-Ouest via QueigeVERSANT SUD-OUEST
via Queige

Distance : 17,3 km
Départ : Queige (vallée du Beaufortin)
D+ : 1389 m
% moyen : 8%
% maxi : 11,5% sur 300 m

Signal de Bisanne / Versant Sud-Ouest via les PerrièresVERSANT SUD-OUEST
via les Perrières

Distance : 14,3 km
Départ : les Perrières (vallée du Beaufortin)
D+ : 1265 m
% moyen : 9%
% maxi : 12% sur 5 00 m

14 Commentaires

  1. manu zeman

    Salut alpes4ever, n’existent-ils pas également 2 autres versants par les Perrières et par Queige?

    • Salut Manu, bien vu, je m’étais concentré plutôt sur les « grands accès » mais ces petites routes à flanc de montagne doivent être aussi intéressantes, je vais regarder ça de plus près et j’ajouterais sûrement ces 2 variantes. A bientôt.

    • manu zeman

      quel terrain de jeu fantastique!! tous ces versants, y a de quoi s’amuser en variant les plaisirs

      • Sûr ! Mais le plaisir a parfois ses limites avec cette ascension hors norme ! A faire à la fraîche et avoir une bonne pratique auparavant. C’est clairement une des plus grosses ascensions de France et quel que soit son versant !

  2. Salut Joris,

    Bon et bien c’est fait pour cette ascension ce matin^^
    Par Villard sur Doron et Bisanne 1500. Pour être honnête je ne me souvenais plus de la route de la variante plus directe^^ En fait ça diffère à partir du 7e km. Là je ne me souviens plus avoir vu de bifurcation, mais je cherchais plus vraiment^^
    Effectivement la première partie tourne essentiellement entre 7 et 8%. Et le final est terrible^^ Les deux derniers km et surtout le dernier m’ont paru une éternité. A un moment c’est une ligne droite de quelques centaines de mètres à 12% raaaah^^
    Mais une très belle ascension!! J’ai adoré, j’étais bien sur le début et juste petit coup de moins bien sur le final. Par contre la récompense 4 étoiles, j’y ai pas eu droit parce que les nuages étaient accrochés aux sommets alentours bouhouhou, tout ça pour ça… De là haut je voyais très bien la station des Saisies et derrière le sommet du col du Joly et derrière le Mont Blanc et l’Aiguille du Midi étaient dans les nuages…
    Au retour je suis allé sur les Saisies et j’ai fait les 2 derniers km de la montée au col des Saisies. Vraiment un coin très agréable!! Merci pour ta fidèle description du profil qui m’a bien servi!!! 🙂

    • Salut Idris, wouah tu t’es fait quand même plaisir, c’est une ascension hors norme, toi qui aimes les gros pourcentages, tu as du être servi ! Tu auras sûrement à nouveau l’occasion de réaliser les autres variantes en tant que « local » ! Pour ma part, je me suis fait un petit plaisir samedi en faisant le parcours de la Côte-d’Orienne (voir mon autre site bosses21.com) avec 165 km et 2000 de D+ avec un pic de température à… 33°C, j’ai eu un peu chaud sous le casque ! Il faut bien ça pour s’entraîner, dans 2 semaines, je serais dans l’Oisans ! A bientôt.

      • Salut Joris,

        Beaux chiffres pour ton parcours!!! Je vais aller voir ça sur bosses21! 🙂
        Ah ouais je pense que j’aurai le temps de trouver les autres variantes.
        Je suis allé deux fois au col des Saisies et j’ai eu des nuages, une fois au Signal de Bisanne et j’ai eu des nuages… Samedi prochain je vais tirer la 3e cartouche pour avoir cette vue sur le Mont Blanc, je vais aller au col du Joly! Et si il fait grand beau, je vais me venger, j’enchainerai avec le col des Saisies et je rejoindrai le Signal de Bisanne! Je veux le vooooir le Mont Blanc depuis ce coin!!!^^
        Alalalala hpate de voir tes photos et récits des grands ascensions que tu feras là bas dans l’Oisans!! 🙂

  3. Vincent

    Bonjour,
    J’ai fait le Signal de Bisanne hier matin, en partant de Perrières ; le petit raidillon au départ met tout de suite dans l’ambiance (tu es sûr qu’il n’y a pas plus de 12% ?) ! La montée est très régulière, pentue tout le temps, pas la moindre possibilité de reprendre son souffle à part un court replat dans la station Bisanne 1500 (à ce propos, en arrivant de la route forestière des Orcelets, il faut prendre tout droit à l’entrée dans Bisanne 1500 la rue en légère descente, et pas la rue qui monte à gauche, je me suis retrouvé dans un cul de sac 500m plus haut).
    Pour avoir fait la plupart des autres ascensions du coin ces derniers jours (je suis en vacances à Arêches) c’est de loin, de très loin, la plus dure, la seule que j’aie faite intégralement sur le plus petit braquet. Mais comme tu dis, j’ai l’impression qu’au-dessu de 8-9%, quels que soient les braquets à ta disposition, tu seras toujours sur le plus petit…
    J’ai fait la montée de bonne heure le matin à la fraîche, en 1h40 (1h35 si on enlève la portion que j’ai montée et redescendue pour rien),magnifique panorama au sommet !

    • romain

      Je confirme, le raidillon de départ c’est sûrement plus que du 12%! Ouch, ça pique.

  4. Certainement un des cols les plus difficiles de la région…

    J’ai une question : Est-ce que la montée à Bisanne par Ugine a un bon revêtement ?

    • Bonjour Basil, je ne connais pas l’état de la route, si elle a un bon revêtement… par contre c’est une route forestière et je sais par expérience qu’elles sont plus ou moins bien entretenues, souvent étroites, recouvertes de divers débris végétaux et parfois recouvertes de mousses. En montée, ça passe généralement, en descente, il faut être plus prudent.

    • romain

      Bonjour Basil, comme expliqué dans mon descriptif du Signal de Bisanne sur ce site, j’ai emprunté cette route le 15/07/17. Le revêtement n’est pas incroyable mais tout à fait acceptable (surtout en montée. Moi j’étais en descente). Tu peux y aller.

      Bon courage!

  5. Romain

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci infiniment pour ce site incroyable qui a guidé tous les jours mon initiation à la montée de cols. J’avais imprimé chaque profil.

    J’ai passé 3 jours dans le Beaufortain, et, pour flatter mon autosatisfaction, je dois dire que pour une 1ere j’ai été assez efficace.

    WE du 14/07/17 :
    – Départ vendredi matin en TGV depuis Paris. 2 TER supplémentaires, une navette depuis Albertville et le montage de la tente à Beaufort plus tard, me voici parti pour le col du Pré.
    – Samedi, enchaînement Signal de Bisanne, col des Saisies depuis Cohennoz et col du Joly.
    – Dimanche, col des Cyclotouristes depuis Albertville et retour sur Paris de la même manière qu’à l’aller.

    Mon tour du samedi est visible via ce lien : http://www.calculitineraires.fr/index.php?id=729954#map

    Ceux du vendredi (col du Pré) et du dimanche (cyclotouristes) sont à voir dans les pages concernées. Tout comme le Joly. Le col des Saisies depuis Cohennoz n’est pas traité sur ce site.

    Tour du samedi, donc :

    – Signale de Bisanne par les Perrières : Rien à dire sur le profil sur votre site. Il est très fiable. J’en ai bavé comme un chien, de multiples pauses, mais la bête a été vaincue. Effectivement, panorama incroyable au sommet. L’avantage de cette montée c’est qu’on n’y croise aucune voitures, et que dans mon cas, c’est prépondérant. Pour info, cette ascension, selon l’autre excellent site http://www.centcols.org est classée parmi les plus dures de France métropolitaine. A condition de démarrer d’Albertville, ce qui n’était pas mon cas. Lien ici : http://www.centcols.org/libre_service/divers/dossier-grimpees-france.pdf

    – Tour de Bisanne par Cohennoz : C’était mon gros point d’interrogation sur cette sortie, vu qu’il n’existe aucune information sur internet sur cette route forestière. Le revêtement est moyen, et quelques courts passages sont gravillonnés, mais honnêtement ça passe. Pas grand intérêt d’un niveau paysager. Ce n’est que de la forêt, mais c’est agréable de faire du plat (faux plat descendant en fait) au milieu de tout ces cols.

    – Col des Saisies par Cohennoz et Crest Voland. Une broutille pour les vrais cyclistes j’imagine, mais avec le Signal de Bisanne dans les pattes et le soleil de midi sur la tête, j’en ai bien bavé (+700 m tout de même).
    Aux Saisies retour à la civilisation et à la grosse route. Descente sur Hauteluce au milieu des motos qui font la route des Grandes Alpes. On aura beaucoup de mal à me faire croire que ces chantres de la vitesse et de la pollution sonore et carbonée sont des amoureux de la montagne…

    – Col du Joly depuis Hauteluce. Profil du site très fiable. La montée est régulière et passe assez bien. Passer par le hameau de Belleville. Superbe chapelle. Pas une voiture non plus sur le parcours, et surtout, cette vallée de Hauteluce est magnifique, par ses hameaux, ses chapelles, ses chalets, ses alpages, les tarines paissant les fleurs de montagne pour nous préparer du bon Beaufort, et une vue incroyable sur le mont Blanc au sommet… Que je n’ai pas vu (nuages)… Mais que je connais, heureusement.

    – Descente sur Beaufort par l’autre versant de la vallée d’Hauteluce. Tout aussi beau.

    Au final, 3000 m de D+ et 100 km pour cette sortie. A part sur la descente Saisies-Hauteluce, aucunes voitures.

    Je la conseille vivement.

    • Bonjour Romain,
      Quel we de ouf ! Et quelle sortie que celle de samedi ! Merci pour toutes tes infos ! Ne t’inquiètes pas, les « vrais » cyclistes en ont autant bavé autant que toi dans ce final vers le Col des Saisies, chacun son rythme et ils n’avaient sûrement pas le Signal de Bisanne dans les pattes ! Sinon, oui les motards, c’est la plaie en général (mais ils ne faut pas tous les mettre dans le même sac), c’est quand même dingue, ils vont vite, ne profitent pas du paysage, te bousculent au panneau du col pour se faire prendre en photo et se barrent aussitôt !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén