alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col du Joly

Col du Joly

Panorama sur le Massif du Mont-Blanc (photo de Nono vlf)

Le Col du Joly – 1989 m – est un col méconnu. Les causes : les ascensions voisines du Col des Saisies et du Cormet de Roselend, beaucoup plus prestigieuses en terme de notoriété, ont tendance à faire oublier le Col du Joly et c’est une ascension que l’on ne peut faire qu’en aller-retour avec un vélo de route. Le versant Nord est accessible depuis Les Contamines-Montjoie (Haute-Savoie) mais seulement avec un VTT.

Pourtant, le Col du Joly – à cheval sur la Savoie et la Haute-Savoie comme le Col des Aravis – ne manque pas d’intérêts. C’est presque un « 2000 » avec les difficultés qui vont avec : plus de 20 km de grimpette avec plus de 1200 m de D+ à 6% de moyenne, voilà un bon challenge sportif ! Ultime récompense : un vue somptueuse sur le Mont-Blanc !

J’ai tracé 2 variantes avec un même point de départ à Beaufort.

La 1ère partie de l’ascension est commune aux 2 variantes. Depuis Beaufort, la pente sera douce – 500 m à 4,5% – jusqu’à l’entrée du Défilé d’Entreroches qui mène au Cormet de Roselend via le Col de Méraillet. En prenant un lacet à gauche, vous allez vous élever rapidement au-dessus de Beaufort avec 2 km sur une pente soutenue à 8/8,5%, un plat que vous dégusterez à nouveau dans la partie finale…Pensez à jeter un coup d’œil en arrière, une belle vue sur Beaufort et les premières rampes du Col du Pré vous attend. Puis la déclivité s’apaise à partir du hameau des Curtillets : durant 4 km, elle sera comprise entre 2 et 3,5%, voilà un replat que vous apprécierez.

Après environ 6,5 km de montée depuis Beaufort, cette partie commune va se séparer et vous pourrez choisir l’une des 2 variantes qui vont cheminer de part et d’autre du Ruisseau du Dorinet :

  • Variante 1 via Annuit : prendre la direction d’Hauteluce (800 m à 8,5%) et bifurquer à droite dans une épingle vers le hameau d’Entre Deux Nants. Poursuivre vers Annuit (5% sur 1 km). La pente va se faire plus douce – 2% – et même devenir plate durant 1,9 km. Après ce passage, laisser partir la route devant vous (qui empruntera par l’autre variante via l’Usine Électrique de Belleville) pour escalader une bonne rampe – 1740 m à 8,5/9,5% – en passant par Belleville. Profitez du replat – 700 m à 5% – avant d’arriver sur la route principale qui mène au Col du Joly. Mauvaise nouvelle ou bonne suivant la forme : il faudra enchaîner avec la partie finale qui consiste à grimper les 8,4 prochains kilomètres à 7,5% dont 5 kilomètres et demi sont à plus de 8% de moyenne ! 2 petites douceurs seront au programme avec 2 courtes et légères descentes qui vous permettront de relâcher un peu votre effort.
  • Variante 2 via l’Usine Électrique de Belleville : c’est la voie officielle beaucoup plus bucolique que la variante via Annuit, prendre la direction de St-Sauveur/les Granges. Il faudra négocier un petit coup de cul de 960 m à 7%. Puis la pente fait à nouveau relâche entre 3 et 4% pendant 1,5 km. La vie est belle, vous enchaînerez même avec une petite descente 865 m à 1,5% – jusqu’à l’Infernet qui présente un joli petit air de campagne après avoir traversé le Ruisseau du Dorinet. Ne pas avoir peur de la rampe qui suit, elle se grimpe sans trop de dommage : 265 m à 7% pour repasser sur l’autre versant de la vallée. Prendre à droite vers la Chaudanne et l’Usine Électrique de Belleville (une petite fontaine est cachée derrière une ancienne cabine téléphérique), ce sera votre dernier répit – 1,4 km à 2,5% – avant d’aborder la partie finale qui consiste à grimper les 10,3 prochains kilomètres à 8% de moyenne dont 7,3 kilomètres sont à plus de 8% de moyenne ! 2 petites douceurs seront au programme avec 2 courtes et légères descentes qui vous permettront de relâcher un peu votre effort.

Dans cette partie finale, la route sera traversée par quelques remontées mécaniques de la petite Station du Val Joly et vous pourrez aussi vous distraire avec des vues magnifiques sur le Beaufortin et les contreforts crénelés du Barrage du Lac de la Girotte. Vous découvrirez la vue sur le Mont Blanc seulement en arrivant au col ! Un restaurant d’altitude (par ouvert lors de mon passage mi-juin 2018) vous permettra de vous restaurer.

Une vue à couper le souffle aussi côté Beaufortin (photo Alpes4ever).

Col du Joly

Massif du Mont-Blanc

Col du Joly / Versant Sud via AnnuitVERSANT SUD
via Annuit

Distance : 21,3 km
Départ : Beaufort (vallée du Beaufortin)
D+ : 1271 m
% moyen : 6%
% maxi : 8,5% sur 905 m, 3,955 km et 1,545 km

Col du Joly / Versant Sud via Usine Électrique de BellevilleVERSANT SUD
via Usine Électrique de Belleville

Distance : 21,8 km
Départ : Beaufort (vallée du Beaufortin)
D+ : 1275 m
% moyen : 6%
% maxi : 11,5% sur 1,045 km

  1. Voilà un article super intéressant Joris!
    Décidément le programme des prochaines sorties se remplit grâce à tes articles!! C’est effectivement une surprise!!
    J’avais entendu le nom, mais je n’avais pas recherché où il était exactement! J’imagine qu’il ne doit pas y avoir grand monde sur cette route en plus! Et maintenant que mon VTC Ridgeback m’a rejoint ici, je pense que l’idée de tester la piste VTT me passera par la tête aussi^^
    Pour demain je prévois un tour vers le lac d’Annecy et l’ascension du Semnoz sûrement. Par contre dommage que je sois du côté le plus facile (je le grimperai par le col de Leschaux), pour aller le grimper par Quintal, je le ferai quand j’aurais repris le rythme et quand il fera chaud! ça fera une sortie pas loin des 150 km ou plus quand je le ferai!

  2. Le col du Joly et le mont Joly, calme et montagne, paysage grandiose

  3. Vincent

    Fait ce matin au départ de Beaufort et via Annuit (je crois qu’il y a aussi une variante qui consiste à monter depuis « Les Pierres » entre Villard et Beaufort, monter au-dessus d’Hauteluce et descendre sur la route qui descend des Saisies vers Hauteluce). J’ai fait la descente par l’autre variante indiquée ci-dessus, j’ai l’impression qu’entre les 2 il n’y a pas beaucoup de différence car c’est essentiellement sur une partie +/- plane que les 2 routes divergent.
    J’ai globalement trouvé la montée moins dure que le col du Pré voisin, car il y a plusieurs portions de replat ou de montée plus douce qui permettent de récupérer. Toutefois, la montée est longue (j’ai mis 2h), et les derniers kilomètres deviennent usants d’autant que le revêtement de la route n’est pas très lisse.
    La récompense est au rendez-vous au sommet avec un panorama sur la Mont-Blanc à couper le souffle (si on en a encore, du souffle…).
    J’ai pu faire une belle balade à pied en famille au sommet l’après-midi, il y a aussi pas mal d’itinéraires de VTT depuis le sommet notamment du côté des Contamines.

    • Bonjour Vincent ! Grosse ascension que ce presque « 2000 » ! Bonne idée d’avoir prolongé le plaisir avec une balade à pied au sommet !

    • Salut Vincent, samedi j’ai beaucoup hésité entre Signal de Bisanne et col du Joly et j’ai choisi le premier. Par contre depuis le signal de Bisanne j’avais les nuages, j’ai bien vu le col du Joly mais pas le Mont Blanc 🙁
      En tout cas c’est samedi prochain que je compte aller au col du Joly en partant de la bifurcation entre Villard et Beaufort, route commune avec la première partie des Saisies! Et peut être qu’on se croisera sur le vélo dans le coin un jour!

  4. Vincent

    Salut Idris, je pense que tu as intérêt à partir de bonne heure le matin pour avoir un ciel plus dégagé. Je suis arrivé vers 11h au col, c’est seulement sur les 10 derniers mètres que tu aperçois le panorama sur le Mont Blanc, et là un seul mot : wouah !

  5. Moi j’étais arrivé au sommet du Signal de Bisanne vers 11h/11h30 mais dès le départ de la sortie j’ai vu qu’il y avait des nuages sur les sommets, j’ai d’abord cru que c’était juste les nuages matinaux mais en fait non… 🙁

  6. Salut Joris!!
    Voilà ça y est je l’ai grimpé et surtout je l’ai eu la vue sur le Mont Blanc!!!!!!! 😀
    Après l’avoir raté au col des Saisies puis au Signal de Bisanne, je suis content de ne pas l’avoir raté une 3e fois!!
    C’est énorme, car on voit le Mont Blanc en arrivant au sommet dans les derniers mètres qui contournent l’auberge^^
    Sinon à partir de Hauteluce c’est un décor sublime!! (je suis monté par La Pierre avec la première partie commune avec le col des Saisies).
    Un très très beau col. J’ai eu du mal pendant 2 km après Hauteluce, puis après ça allait mieux pendant les 8 ou 9 km suivants et le dernier kilomètre j’ai eu un coup de barre.
    Pour moi dans le coin d’Albertville c’est la plus belle ascension devant le col de la Madeleine, le Cormet de Roselend et le Signal de Bisanne.

    • Salut Idris, bravo pour cette belle sortie et enfin le Mont Blanc s’est révélé à toi ! J’ai hâte de lire ton article sur ton blog ! Aujourd’hui, j’ai relevé mon défi MASTER du Challeng’Afrique que j’ai mis en place sur mon site bosses21.com : Environ 65 km de 6 montées/descentes avec 1500 m de D+ et il a fait encore chaud (33°C).

      • ça y est j’ai mis l’article sur le blog! 🙂
        Ah félicitations pour ton challenge réussit!! 😀 Prochain objectif le Master+??
        En tout cas là tu vas être au top pour ton séjour à Bourg d’Oisans!!!
        C’est quand que tu pars déjà?? 🙂
        Samedi prochain je pense aller en train jusqu’à Bourg Saint Maurice pour aller grimper le col de l’Iseran (ou le Petit Saint Bernard ce sera selon les jambes). Et si il fait beau le week end suivant, j’irai en train jusqu’à Saint Jean de Maurienne pour aller au col de la Croix de Fer et du Glandon 🙂

  7. charles

    Fait ce matin par très beau temps. Départ de Bisanne 1500 (j’y séjourne), tout de suite dans le bain, les trois premiers km pour rejoindre les Saisies 9.3% (ceux qui ont fait la Megève en juin s’en rappelleront surement), ensuite descente sur le bas de la station et direction Hauteluce. Peu de difficultés jusque l’usine EDF via Annuit, après, cela se durcit crescendo au fil de la route, pour finir avec un bon 8-9% dans les derniers km. Vue sur le massif du Mont Blanc exceptionnelle, d’une netteté incroyable ce jour. Après quelques minutes de contemplation il faut songer à redescendre, car il reste de la route, surtout qu’il faut remonter une partie du col des Saisies 7-8% sur 6 km et un petit raidard de 2 km pour rejoindre Bisanne 1500 et cerise sur le gâteau, mon logement est en haut de la petite station 1 km à 8%. Très belle sortie de 57 km 1660 m D+ en 3h 40. (pour les curieux, j’ai 63 ans et je fais du vélo depuis 3 ans, comme quoi il n’est jamais trop tard!)

  8. Jean-François Bernard

    Bonjour Joris, effectivement, superbe ascencion réalisée il y a tout juste un an en famille avec mon frère et mon neveu, depuis Queige, par la variante Belleville. Variée, bucolique et effectivement très calme au niveau circulation. Comme toi, panorama malheureusement bouché au sommet, mais j’ai la chance de l’avoir vu en hiver sous le soleil et la neige, superbe!
    Je vois que tu as bien occupé ton moi de juin, ça fait plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén