alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de l’Épine

Belvédère du Col de l'Épine

Belvédère du Col de l’Épine sur le versant Est (photo savoie-mont-blanc.com)

Le Col de l’Épine – 987 m est une porte d’entrée/sortie des Alpes qui traverse la Chaîne de l’Épine facilement reconnaissable (un vrai mur !) lorsque l’on emprunte l’autoroute et le Tunnel de l’Épine entre Lyon et Chambéry.

Il ne faut pas confondre avec le col du même nom qui se trouve en Haute-Savoie.

Une multitude de petites routes convergent vers le Col de l’Épine. J’ai fait un peu le tri et vous propose 6 variantes, 3 versant Est, 2 versant Ouest et 1 versant Nord. Attention, ascension ardue de chaque côté !

VERSANT EST

  1. La Motte-Servolex (commune limitrophe de Chambéry) via Villard-Perron. La variante la plus directe et la plus dure : 9,3 km à 7,5% de moyenne. A part le premier kilomètre à 4%, vous serez toujours en prise sur une pente souvent autour des 8%. Gros passage à 10-11,5% à partir du pont de l’autoroute et en passant par Villard-Perron.
  2. La Motte-Servolex (commune limitrophe de Chambéry) via St-Sulpice. Les 4 premiers kilomètres en passant par Villard Marin vous permettront de prendre la température : entre 2 et 7%. Les 7 derniers kilomètres qui passeront par St-Sulpice ne vous laisseront plus aucun répit sur une pente moyenne mais assez régulière de 7,5%.
  3. Cognin  (commune limitrophe de Chambéry). Une approche – 5,8 km – plus en douceur – pente irrégulière de 0,5% à 7% + 1 petite descente – de la variante ci-dessus jusqu’à St-Sulpice. Les 7 derniers kilomètres ne vous laisseront plus aucun répit sur une pente moyenne mais assez régulière de 7,5%.

Au début de ces 3 ascensions, belles vues sur la ville et la cluse de Chambéry. La partie finale se fait à l’ombre d’un sous-bois mais une table d’orientation se trouve à environ 300 m avant le col.

VERSANT OUEST

  1. Novalaise. La variante la plus directe du versant Ouest. Pas très longue avec 7,9 km et avec un pourcentage moyen de 7%, elle offre un début (800 m à 5%) et un final (600 m à 2%) facile. Au milieu, c’est du costaud : 5,7 km à 8% de moyenne dont 2,5 km sur une pente comprise entre 9 et 10% de moyenne. Quelques beaux points de vue sur le Lac d’Aiguebelette malgré une montée essentiellement en sous-bois.
  2. Bellemin. Un départ à proximité du Lac d’Aiguebelette. Un peu plus longue que la première variante avec 8,9 km, elle propose le même menu : un début et une fin facile et au milieu du costaud.

VERSANT NORD

St-Paul. Une variante un peu spéciale. La tracé emprunte les premiers lacets de la célèbre montée du Mont du Chat puis grimpe progressivement la Chaîne de l’Épine pour atteindre d’abord le Pas du Lièvre (1060 m) comptant pour votre chasse aux cols. Vous retomberez ensuite sur les derniers hectomètres faciles du Col de l’Épine. Globalement, cette ascension de 16,2 km propose une pente très irrégulière et de nombreux passages avec des pentes moyennes comprises entre 9 et 10%.

Col de l'Epine

Massif du Jura

Col de l'Epine / Versant Est La Motte-Servolex via Villard-PéronVERSANT EST
La Motte-Servolex via Villard-Péron

Distance : 9,3 km
Départ : La Motte-Servolex
D+ : 716 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 11,5% sur 1,2 km

Col de l'Epine / Versant Est La Motte-Servolex via St-SulpiceVERSANT EST
La Motte-Servolex via St-Sulpice

Distance : 11 km
Départ : La Motte-Servolex
D+ : 716 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 9,5% sur 600 m

 

Col de l'Epine / Versant Est CogninVERSANT EST
Cognin

Distance : 11,9 km
Départ : Cognin
D+ : 695 m
% moyen : 6%
% maxi : 9% sur 100 m

 

Col de l'Epine / Versant Ouest NovalaiseVERSANT OUEST
Novalaise

Distance : 7,9 km
Départ : Novalaise
D+ : 560 m
% moyen : 7%
% maxi : 10% sur 500 m

 

Col de l'Epine / Versant Ouest BelleminVERSANT OUEST
Bellemin

Distance : 8,9 km
Départ : Bellemin
D+ : 607 m
% moyen : 7%
% maxi : 10% sur 500 m

 

Col de l'Epine / Versant Nord St-PaulVERSANT NORD
St-Paul

Distance : 16,2 km
Départ : St-Paul
D+ : 784 m
% moyen : 6%
% maxi : 10% sur 900 m et 600 m

  1. mlc

    Petit col pas bien haut, mais bien pentu en effet (à noter que l’ascension via Villard-Péron peut être coupée lorsqu’on vient de Montaugier, une petite descente permet d’arriver directement dans le dur au niveau de Villard-Péron…)
    A noter également que malgré sa faible altitude, le col est fermé une grande partie de l’hiver (aucun déneigement du fait du faible trafic de cette voie).

    • Merci pour le message. Il y a effectivement de multiples variantes pour ce Col de l’Épine, j’ai fait un peu le tri mais ce sera l’occasion d’y revenir un peu plus tard.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén