alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de la Croix Fry

Dans le final du Col de la Croix Fry via Manigod (photo alpes4ever)

Le Col de la Croix Fry – 1467 m – présente la particularité de proposer 2 versants opposés dans leur direction (via la Clusaz et via Manigod) mais ayant un point de départ commun : Thônes, carrefour des Aravis et donc par la même occasion un dénivelé positif commun : 850 m. Cependant, la difficulté est différente selon les 2 versants.

Le versant via la Clusaz présente un pourcentage moyen abordable avec ses 4,5% mais à ne pas trop sous-estimer car la distance est assez longue avec près de 19 km. Vous y gagnerez un col bonus au passage de St-Jean-de-Sixt : le Col de St-Jean-de-Sixt du même nom que le village à 956 m (attention le col ne se trouve pas sur la D909, il faut faire un tout petit détour sur la D4 direction le Grand Bornand). Pas de passages au fort pourcentage mais un final assez long de plus de 3,5 km à 7-8% (avec petit replat salvateur à la sortie d’un long lacet). Ce final peut devenir difficile si vous envisagez un enchaînement Cols des Saisies / Aravis / Croix Fry.

Le versant via Manigod est d’un tout autre acabit : plus court – 13 km et un profil un peu plus saignant à 6,5% de moyenne. Il est assez roulant jusqu’à Manigod. Mais attention à en garder sous la pédale, un gros passage de 2,6 km à 9% vous attend à partir de Villard dessus  ! Si ce terrible passage est bien négocié, le final ne sera pas trop douloureux avec une pente qui tourne régulièrement autour des 7-8%.

Pour pas cher, vous pouvez aller chasser en aller-retour le Col de Merdassier !

Col-de-la-Croix-Fry_panneau

Massif des Aravis

Col de la Croix-Fry / versant via la ClusazVERSANT via la Clusaz

Distance : 18,7 km
Départ : Thônes (vallées du Fier et du Nom)
D+ : 850 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 8% sur 765 m et 975 m

 

Col de la Croix-Fry / versant via ManigodVERSANT via Manigod

Distance : 13 km
Départ : Thônes (vallées du Fier et du Nom)
D+ : 850 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 11% sur 635 m

24 Commentaires

  1. manu zeman

    Variante possible par le col de Plan Bois 1299m qui se prend à partir de la localité de Les Clefs et qui retombe sur Manigod mais attention car c’est 6km à près de 9% avec un début à 14%

    • Bonjour Manu, je vais y jeter un coup d’oeil et ajouter un nouveau profil si nécessaire. Alors, cette semaine alpestre ? Le temps n’a pas été trop mauvais ?

      • manu zeman

        salut, la pluie s’est invitée les 2 derniers jours mais malgré tout j’ai pu faire 650km en 5 jours, tous les cols prévus escaladés, région magnifique, j’y reviendrai assurément.

  2. Ce qui est dommage au col de la Croix Fry c’est le manque de panorama, la vue est un peu bouchée…

    • C’est vrai que parfois la vue à partir d’un col est parfois bouchée voire inexistante quand il se trouve au milieu des bois mais cela peut être être largement rattrapé dans l’ascension. On doit avoir une jolie vue sur la Cluzaz dans la montée du versant Nord par exemple.

      • Oui exact je me souviens de larges virages juste après avoir passé La Clusaz d’où la vue est très sympa. Par contre dès qu’on tourne à droite vers la Croix Fry, c’est moins top, même l’état de la route est un peu moins bon par endroit.

  3. Jean-Christophe

    Re-moi…. et re-bonjour…
    Attention, sur ton profil, Manigod n’est pas à la bonne place. Tu l’as mis à 1101m alors qu’il est entre 904 et 947 au milieu de ta zone à 4%. De Manigod à Le Coriaz la pente est faible (probablement 4% effectivement). Puis de Le Coriaz au lacet de La Chavonne (2,6 km) on est effectivement entre 9% et 12%.
    Par contre la fin n’est pas aussi raide : du lacet de Chavonne au col c’est très régulier. On n’a pas 6,5 puis 8,5 mais plutôt 7 à 7,5 sur toute cette partie. La fin est effectivement un peu moins pentue (5% sur le Garmin).
    Sinon par Manigod c’est superbe. Surtout la descente avec la vue tantôt sur les Bornes, tantôt sur les Aravis suivant l’orientation du lacet (c’est pareil à la montée… mais à la montée je suis plus concentré sur le cardio que sur le paysage… surtout dans les 2 km à 11%). Faudrait juste fermer le col aux voitures… Car là, ça circule… (quoique samedi entre 12h et 13h c’était très correct).
    Par contre, à la descente, si vous êtes un bon descendeur (pas moi, je suis un pétochard…) vous allez exploser le radar… Le revêtement est nickel, la route est large avec de très grandes lignes droites. Autant dire que la section de 2km à 11% avec de grandes lignes droites va être l’occasion d’essayer de battre votre record de vitesse à vélo… La vitesse + le paysage : c’est grisant… Vive les Alpes…

    • Bonjour Jean-Christophe !
      Merci pour ton « avalanche » de commentaires 🙂
      Je vais décortiquer tout ça tranquillement, tes renseignements sont précieux.
      Et surtout, continue à t’éclater dans les Alpes !

  4. Gabriel

    La montée via La Clusaz est plutôt régulière et sans difficulté majeur malgré les trois dernier kilomètres à 7%.

    Le plus gros problème de ce versant, c’est la circulation qui est très importante…
    Entre Thônes et Saint-Jean-de-Sixt, il existe une alternative qui passe par de petites routes tranquilles, vraiment sympa !
    Voici l’itinéraire à suivre depuis Thônes : Route de Glapigny > Route des Villards > Voie Communale N*1 > Voie Communale N*8 > Voie Communale N*7.

    • Bonjour Gabriel, oui on m’avait déjà signalé cette alternative qui permet effectivement d’éviter la D909. Mais je pense qu’elle rajoute sûrement du dénivelé. Je réaliserais sans doute un profil pour cette nouvelle variante.

  5. Gabriel

    Le revêtement entre la Clusaz et le col de la Croix Fry est un vrai billard ! La partie la plus abîmée a été refaite début Juillet donc plus aucune irrégularité.
    Par contre, une petite rectification, à 1,6Km du sommet il y a un replat de 400m durant cette dernière partie à 7% qui permet de souffler.

    Cette fois-ci, j’ai fait un petit détour par le col de Merdassier (1500m) qui ne rajoute que 5Km aller-retour et qui est très facile d’accès.
    Vue dégagé et peu fréquenter ce qui est très plaisant.

    • Hello Gabriel, bonne nouvelle pour le revêtement refait à neuf, j’avais vu en 2015 que ce n’était pas terrible. Je regarde pour ce replat de 400 m… sinon le Col de Merdassier est vraiment un agréable détour !

  6. alex hardouin

    Il se pourrait que l’Etape du Tour 2018 passe par là selon les rumeurs 🙂

    • Philippe

      L’EdT 2018 étant entre Annecy et le Gd Bornand, il est peu probable qu’on passe par la croix fry. Par contre certains voient l’étape du lendemain Albertville / La Rosière y passer (Croix Fry / Saisies / Pre / Roselend / Rosiere)

      • Hello Philippe, voir le com d’Alex… de toute façon, l’EDT aime bien la Savoie et la Haute-Savoie avec 4 éditions sur les 5 dernières années !

        • philippe

          Hello
          j’en profite pour te féliciter sur la qualité de ton site, un profil ca se trouve, un profil précis c’est plus rare, un profil avec description c’est le top. Merci pour ce travail
          je me pose une question à ce propos : est ce que les techniques modernes (GPS et bientôt Galileo) ne permettent pas un calcul de pourcentage instantané ? En effet il y a des cols ou le pourcentage reste constant sur un tronçon, mais d’autres ou le pourcentage n’arrête pas de varier. Evidemment, c’est sur les seconds qu’on se met facilement dans le rouge. Avec un profil instantané, on aurait une courbe % = f(m) au lieu d’un profil lissé au km. C’est d’ailleurs ce que vous essayez de faire puisque vos profils donnent un pourcentage par secteur. Mais avec quelle granularité ?

          • Bonjour Philippe,
            D’abord un rand merci d’apprécier alpes4ever. Mettre en ligne des profils au kilomètre et sans description n’avait aucun sens pour moi. Certes c’est plus long mais j’aime le boulot bien fait ! Les techniques modernes comme le GPS ne sont pas encore assez fiables je trouve. Quand tu charges un parcours GPS sur Strava ou Openrunner, fais un zoom sur la courbe de dénivelé, c’est effarant, on dirait qu’on a grimpé des marches d’escaliers ! IGN est basé sur une étude de terrain, je fais plus confiance à leurs données et ils ont beaucoup plus d’expérience (existe depuis 1940). Le vélo, c’est plutôt 2 roues collées sur une route q’un point suivi par un satellite situé à plus de 10000 km d’altitude ! Mes profils essaient au maximum de donner une idée de certaines variations de la pente mais je n’ai pas la possibilité de donner des détails « au mètre », c’est pourquoi j’y associe des commentaires qui suggère qu’une ascension, c’est d’autres paramètres comme le cycliste (en forme ou non), l’équipement du vélo (un compact ou un triple), la météo, l’aspect sportif ou contemplatif. Bref, des chiffres mais pas trop quand même, juste ce qu’il faut pour préparer une ascension et en faire sa propre expérience.

    • Salut Alex, laissons les rumeurs causées et on en reparlera lorsque tout cela sera officiel… voir le message de Philippe !

      • philippe

        C’est Alex qui avait raison et j’avais tort ! Ce col supplémentaire fera mal aux jambes et on s’en souviendra en montant Romme !

        • Et l’Etape du Tour sera une grosse grosse randonnée, plus de 4000 m de dénivelé ! Il faudra être à coup sûr affûté, pour beaucoup, il faudrait commencer l’entraînement maintenant !

  7. alexhardouin

    oui l’EDT sera difficile, sur mes terres je suis inscrit grâce à un code promo, s’il fait chaud ça sera encore plus terrible car Croix, Glières, Fleuries (non répertorié) et Colombière sont en plein soleil, un peu d’ombre dans Romme mais c’est tout. Par contre ceux qui ne connaissent pas le coin vous se régalez niveau paysage: le lac, puis vallée de Manigod, puis plateau des Glières, pays de Filière et Colombière, Grand Bo c’est chouette. Bon je dois aller reconnaitre les Glières qui semble dantesque le reste je connais déjà, et l’enchainement va faire très mal (très très mal)

    • Oui l’EDT 2018 va être monstrueuse ! Entraînement à prévoir dès maintenant !

      • philippe

        Plus dure que 2015 ? Je ne crois pas. Openrunner donne 3850 D+ et est souvent pessimiste, on devrait plutôt être dans les 3500. Mais il y a 4 cols et une cote, ca sera dur même avec météo correcte. Il faudra prévoir des petits braquets pour passer les Glières en souplesse.

        Comme souvent pour l’EdT, les délais et les sas sont déterminants. Hasard ou pas, il y a possibilité d’abandonner (ou être éliminé) à la Roche s/Foron et revenir à Annecy facilement par la vallée

        • Il y a aussi la côte de Talloires + le Col de Bluffy au début qui ne sont pas répertoriés… mais ce final de la Colombière, après toutes les difficultés déjà dans les jambes… plus d’un va s’y casser les dents ! Contrairement à la Toussuire en 2015 où l’effort était plus « étendu ».

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén