alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Auteur : alpes4ever (Page 1 sur 20)

Montée d’Entrevernes

Afin d’échapper à la foule estivale autour du Lac d’Annecy ou bien des grandes ascensions voisines plus renommées (Col de Leschaux, Semnoz, Col de la Forclaz de Montmin), vous pouvez vous réfugier dans la très discrète Montée d’Entrevernes – 1142 m.

Un nouveau profil réalisé en collaboration avec Alexandre Hardouin que je remercie !

Col des Ayes

Depuis la Vallée de l’Isère, tous les chemins semblent mener au Col des Ayes… pas moins de 8 variantes pour l’atteindre à 944 m d’altitude. Cette dernière donnée vous apparaît modeste mais chaque variante vous proposera, sur une distance comprise entre 10 et 12 km, une montée assez rude avec souvent des passages à plus de 8%.

Station des Sept Laux

La Station des Sept Laux est un groupe de trois stations situé dans le Massif de Belledonne. Les Sept Laux comportent deux stations côté Vallée de l’Isère – Prapoutel et Pipay – et une – Le Pleynet – côté Vallée du Haut Bréda.

Station de Chamrousse

La Station de Chamrousse domine Grenoble au Sud du Massif de Belledonne. Son altitude élevée – 1793 m – propose une grosse ascension avec 2 variantes, une au Nord et une au Sud sur une vingtaine de kilomètre.

Col des Glières (mise à jour)

Col-des-Glieres_panneauSuite à des remarques bien justifiées d’Anthony (merci à toi), j’ai revu complètement le Col des Glières. Il a gagné 5 mètres en altitude et les données IGN étant devenues plus complètes, j’ai pu largement affiné les profils. J’ai même ajouté une variante pour le versant Est.

Col de Marcieu

Le Col de Marcieu – 1065 m – est situé dans le Massif de la Chartreuse. Son ascension, par 4 variantes assez difficiles, est scénique entre les Roches du Grésivaudan juste au-dessus et la Chaîne de Belledone de l’autre côté de la Vallée de l’Isère. Au sommet se trouve une petite station de sports d’hiver qui compte trois téléskis.

Col du Lautaret

Le Col du Lautaret – 2057 m – est classé 14ème plus haut col routier des Alpes françaises mais il est l’un des plus accessibles des « 2000 ».  En effet, ses 2 versants Ouest et Est, qui relient le Bourg-d’Oisans à Briançon, ne présentent quasiment pas de passages difficiles. Cependant, à la manière du Col du Télégraphe, c’est un marche-pied pour l’ascension du versant Sud du Col du Galibier.

Col de Montgenèvre

Le Col de Montgenèvre est un col culminant à 1 850 m, entre le massif des Cerces (chaînon du Chaberton) et le massif du Queyras. Il se trouve au centre de la Station de Montgenèvre. Il relie Briançon à Cesana Torinese en Italie mais se trouve entièrement du côté français de la frontière. Attention, c’est une nationale donc beaucoup de circulation en semaine, prévoir l’ascension un dimanche matin de bonne heure ou tard le soir en été pour l’apprécier pleinement.

Col du Lindar

Le Col du Lindar – 1187 m – est un col méconnu caché sur le Mont de la Buffaz dans le Sud du Massif des Bauges. C’est un col dédié au Chasseurs de Cols. En effet, pour vous pointer à Aillon-le-Jeune, pied de cette courte ascension – 7,6 km à 4% de moyenne – il vous faudra d’abord grimper le Col des Prés par son versant Ouest ou son versant Nord.

Col de la Lombarde

Le Col de la Lombarde (en italien : Colle della Lombarda) – 2350 m – est un col-frontière reliant la Vallée de la Tinée dans les Alpes-Maritimes en France à la Vallée de la Stura di Demonte, au Piémont en Italie. C’est le 6ème plus haut col routier français.

Page 1 sur 20

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén