alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Comment sont réalisés les profils d’alpes4ever ?

Des précisions d’abord

La réalisation de ces profils est un travail personnel. Cela fait une dizaine d’années que je réalise des profils pour les sites bosses21.com et alpes4ever.com, je possède donc une certaine expérience dans ce domaine.

Je m’appuie sur une seule source :
la cartographie IGN

Disponible au 1:25 000 ème sur le site Géoportail, je relève les points d’altitude présents sur le parcours. Je m’appuie aussi sur la carte Scan Express IGN France disponible sur le site Openrunner pour relever des points d’altitude complémentaires. J’utilise parfois les courbes de niveau pour affiner mes relevés. La différence entre chaque point d’altitude constitue le dénivelé.

explication-ign

Relevé des points d’altitude sur carte IGN.

Mesure des distances

J’utilise Google Map pour mesurer la distance entre chaque point d’altitude. La distance obtenue est arrondi au centième.

explication-map

Mesure des distances avec Google Map.

Les calculs

explication-tabJe reporte tous mes relevés dans un tableur Google Sheets.

Le calcul du pourcentage de la pente entre 2 points d’altitude est réalisé de la façon suivante :

dénivelé / distance
ex : 30 m / 1000 m = 3%

Le pourcentage obtenu est arrondi au dixième.

Dans une ascension, il est plus facile de retenir que la pente est à 5% au lieu de 5,2%. Ex : 5,62% est arrondi à 5,5%. D’ailleurs, la plupart des compteurs avec clinomètre affichent une valeur fixe.

 

Le profil

Réalisé « à la main » en 3D avec un graphisme « fun » mais clair qui permet de voir rapidement toutes les infos liées à l’ascension.

explication-profil

Les commentaires

Une photo et un descriptif assez détaillé permettent de se « projeter » dans l’ascension. Les commentaires proviennent de mes impressions et expériences personnelles. J’effectue aussi des recherches sur internet pour piocher des infos qui peuvent apporter un détail, une anecdote sur l’ascension.

Réflexions sur les profils…

Mes profils ne sont pas établis sur une pente calculée tous les kilomètres ou tous les 500 m. Ce procédé ne reflète aucunement la physionomie d’une ascension. Les relevés IGN ont été effectués par des géomètres-experts avec souvent des repères notables : cours d’eau, croisements, lacets, dépressions etc… bref qui nous apportent une bonne vision de la toponymie du terrain.

Un point important concernant la pente moyenne d’une ascension : je ne retiens que les pentes ascendantes. Ce que l’on descend, on le remonte ! Par exemple, le Col d’Izoard 2360 m – versant Briançon 1212 m : cela nous donne des données BRUTES de 19,1 kilomètre au total pour 1148 m de dénivelé à 6% de moyenne. Si l’on exclue 600 mètres qui sont descendants avec 11 m de dénivelé négatif, les données NETTES de l’ascension ne font plus que 18,5 km pour 1159 m de dénivelé positif à 6,5% de moyenne. 0,5% de différence pour moins de distance, le ressenti n’est pas tout à fait le même !

Donc, sans avoir à effectuer une ascension, je peux avoir un aperçu assez précis du profil. J’ai pu comparé assez souvent mes profils avec les ascensions que j’ai faites par la suite et elles étaient assez fidèles. Bien sûr, mes profils ne mettront pas forcément en valeur la « patate » de 100 m à 8% cachée dans une portion de 1000 m à 5% !

Bien sûr, une fois que j’ai effectué une ascension que je n’ai jamais faite, ou bien suite à une remarque de la part d’un lecteur, il m’arrive de procéder à quelques petits ajustements qui permettent d’affiner les profils.

Il y a aussi les compteurs-clinomètres ou les GPS qui afficheront des valeurs parfois différentes qui ne correspondront pas tout-à-fait au profil… on a souvent tendance à retenir la fameuse « patate » à 8% alors que l’ascension était assez moyenne par exemple dans les 4%.

J’aimerais aussi parler du « moletomètre ». Il affiche des valeurs souvent étonnantes à ces moments comme celui-là :  » j’ai déjà 100 bornes au compteur, 1500 m de D+ et j’enchaîne sur une ascension qui fait mal, rhhaaa, c’était du 7% j’en suis sûr ! « . En fait, fatigue, météo, fringale etc… peuvent vous faire ressentir différemment une ascension qui ne faisait en fait que 4 km à 5% !

Bref, tout est relatif, tous ces profils vous donneront un bon aperçu de ce qui vous attend. En attendant, bonne lecture à tous !

13 Commentaires

  1. Bonjour,

    Super les profils, il sont magnifiques.

    Merci

  2. Adam François

    je viens de  » tomber  » sur ton site en préparant ma 1er sortie vélo dans les Alpes ( Haute Savoie ) !
    C’est particulièrement bien fait ! Félicitations pour ces pages qui me permettent de préparer au mieux mes sorties !
    Longue vie à ton site
    François

    • Hello François, très content que mon site t’ait aidé à préparer tes sorties vélo dans les Alpes de Haute-Savoie ! Quels cols as-tu fait ?

  3. MANN Jean-Luc

    Super boulot !!!

  4. Gustobald

    Je tiens à vous remercier pour votre site. C’est vraiment une super mine d’informations, pour moi qui ne suis qu’amateur néophyte. Belge fraîchement installé à Genève, je viens tout juste de goûter aux joies (et aux souffrances!) des cols à vélo.
    Bravo pour tous ces cols répertoriés, les descriptions sont vraiment chouettes et permettent de se faire une bonne idée de l’ascension pour qui n’a pas vraiment d’expérience. Les profils sont non seulement très agréables à l’œil mais en plus très clairs. Le petit « plus » serait encore de voir figurer sur ces profils les fameuses « patates à 14% » dont il est parfois question dans les descriptions. Juste voir dans quel kilomètre ça se passe.
    Les cartes interactives et le répertoriage des cols par « + de 1000, + de 1500, etc. » finissent pour moi à faire de votre site ma référence n°1 pour planifier mes sorties.

    Encore merci et bonne route!

    • Bonjour, quelle bonne idée de s’être installé à Genève, les Alpes te tendent désormais plus les bras que depuis le « plat pays » 😉 !
      Merci pour tes encouragements, enjoy alpes4ever et éclates-toi dans les cols !
      Pour les petites patates, c’est plus sympa de les découvrir en temps réel, ça met du piquant à la montée 🙂 !

  5. Franck

    Bonjour, je découvre aussi ton site en préparant mon défi de l’année : Col de l’Iseran !
    Cela fait maintenant plus de 6 ans que je grimpe les bosses du Beaujolais par tous les versants possibles…..
    Le descriptif super détaillé et l’illustration des profils sont des infos précieuses.
    Un grand Merci pour tout le temps consacré à réaliser tout cela (car je suppose que c’est beaucoup de boulot)
    Franck (45 ans, joyeux cyclisme amateur du Beaujolais qui va passer aux choses un peu plus sérieuses !!)

    • Bonjour Franck, merci pour ton message et bonne chance pour le Col de l’Iseran, plus haut col de montagne routier de toutes les Alpes ! Ce sera au départ de Bourg-st-Maurice ou de Lanslebourg ? Sinon, nous sommes presque voisins, j’habite près de Dijon, j’ai déjà posé mon vélo en Beaujolais et j’adore ! J’ai une chasse aux cols prévue en 2016 !

      • Franck

        Ce sera au départ de St Foy Tarentaise côté Nord normalement.
        Bienvenue en Beaujolais, je te conseille le Fût d’Avenas, c’est un peu notre Iseran à nous !!
        Sinon les possibilités sont multiples, j’ai un profil sur cols-cyclisme.com avec environ 35 sommets rien que dans le Beaujolais !

  6. SEBASTIEN RATTIER

    Bravo pour ce superbe blog. Les textes sont agréables à lire, les photos magnifiques et les profils sont, bien que tès originaux, très facile à lire !
    Super boulot…

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén