alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Search results: "télégraphe" Page 1 of 2

Col du Télégraphe

Col du TélégrapheLe Col du Télégraphe – 1566 m –est un col qui présente un drôle de paradoxe : en effet, il est seulement connu pour être – au départ de St-Michel-de-Maurienne – la rampe d’accès de la plus célèbre ascension des Alpes françaises, le Col du Galibier. De ce fait, l’attention du cycliste est plus focalisée sur cette dernière que sur le Col du Télégraphe !

Col du Télégraphe

Col du Télégraphe (photo Alpes4ever).

Le Col du Télégraphe – 1566 m – est un col qui présente un drôle de paradoxe : en effet, il est seulement connu pour être – au départ de St-Michel-de-Maurienne – la rampe d’accès de la plus célèbre ascension des Alpes françaises, le Col du Galibier. De ce fait, l’attention du cycliste est plus focalisée sur cette dernière que sur le Col du Télégraphe !

Autre paradoxe, le versant Sud – au départ de Valloire – est presque insignifiant, présentant une difficulté bien moindre que son versant opposé : seulement 163 m de dénivelé positif contre 871 pour le versant Nord.

VERSANT NORD

Au départ de St-Michel-de-Maurienne, comptez sur une belle ascension de 12 km à 7% de moyenne, ce dernier chiffre suggérant une pente assez soutenue. Pour celui qui prévoit l’enchaînement avec le Col du Galibier, il faudra gérer son effort afin de ne pas y laisser des plumes !

Après un premier kilomètre à 5,5% jusqu’à St-Martin-d’Arc, la pente va se durcir – 2,5 km à 8% de moyenne – jusqu’au hameau des Grandes Seignères. Profitez de la vue sur la Vallée de la Maurienne car vous grimperez ensuite au milieu des sapins. La pente sera régulière, oscillant entre 7 et 8%, avec un petit passage assez raide de 300 m à 9% aux alentours du 5ème kilomètre et un autre un peu plus long à 8,5% entre le 6ème et le 7ème kilomètre. Au 8ème kilomètre, vous allez pouvoir récupérer un peu avec 1,2 km à 5% pour aborder la partie finale qui consiste à gravir les 3 derniers kilomètres à 7% de moyenne et atteindre le Col du Télégraphe à 1566 m.

Une fois le col franchi, vous allez pouvoir plonger vers Valloire distant de moins de 5 kilomètres si vous voulez enchaîner avec le Col du Galibier.

VERSANT SUD

Au départ de Valloire, comptez cette fois-ci sur une petite ascension de 4,7 km à 3,5% de moyenne. Rien de bien difficile… sauf si vous avez franchi le Col du Galibier depuis Briançon ou Bourg-d’Oisans auparavant ! Les 2 premiers kilomètres oscillant entre 5 et 6% pourraient vous chauffer les cuisses selon la forme. Heureusement le final consiste en une pente qui déclinera de 2,5 à 1,5%. A noter que vous traverserez un hameau nommé le Col qui malgré son nom n’est en aucun cas un col !

Le col est appelé ainsi en raison d’une tour du télégraphe de Chappe, à bras articulés, construite en 1807 au bord de la falaise. Un accès – environ 1 km à 4,5% – permet de se rendre au Fort du Télégraphe construit en 1890 mais en très bon état et que que l’on peut visiter. Le Fort du Télégraphe en photos.

Col du Télégraphe

Massif des Cerces

Col du Télégraphe / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 12 km
Départ : St-Michel-de-Maurienne (Vallée de la Maurienne)
D+ : 851 m
% moyen : 7%
% maxi : 9% sur 300 m

 

Col du Télégraphe / Versant SudVERSANT SUD

Distance : 4,7 km
Départ : Valloire
D+ : 163 m
% moyen : 3,5%
% maxi : 6% sur 500 m

Le BRA fête sa 50ème édition en 2019 !

Les Cyclotouristes Grenoblois (CTG) préparent activement la 50ème édition du Brevet de Randonneur des Alpes qui se déroulera sur 2 jours (BAC) ou 1 jour (BRA). Départ de Bourg d’Oisans le week-end des 20 et 21 juillet 2019.

5  parcours proposés : 80 – 180 – 188 – 201 – 215 km (selon votre appétit ), avec les cols de la Croix de fer, du Glandon (la petite montée finale du versant Sud), les Lacets de Montvernier (le marche-pied du Col du Chaussy), le Télégraphe, le Galibier
et pour finir le col de Sarenne dans la version Super BRA et Super BAC  … ou les Balcons de l’Armentier / Auris (inclus dans les profils du Col de Sarenne), dans la version BRA+ et BAC+

Bref, une orgie de dénivelé – 4270 m pour le BRA, 5368 m pour le Super BRA + – pour cyclo aguerri et des paysages fabuleux à (re)découvrir, avec une organisation aux petits oignons réalisée par les Cyclotouristes Grenoblois.

Valmeinier 1800

La Station de Valmeinier est une ascension bonus que l’on pourrait faire en complément du Col du Télégraphe…

Valmeinier 1800

Valmeinier 1800 (photo de Barbara DALMAZZO-TEMPEL)

La Station de Valmeinier est une ascension bonus que l’on pourrait faire en complément du Col du Télégraphe. Depuis St-Michel-de-Maurienne, l’effort sera assez conséquent – 16,9 km pour 1142 m de D+ à 7% – avec une première et bonne partie de l’ascension du Col du Télégraphe – 9 km à 7% de moyenne – puis une seconde partie de 7,9 km avec une pente un poil moins soutenue à 6% de moyenne. Ne pas s’arrêter à l’entrée de la station mais poursuivre jusqu’à son sommet pour atteindre l’altitude de 1853 m.

Massif des Cerces

Valmeinier 1800 / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 16,9 km
Départ : St-Michel-de-Maurienne (Vallée de l’Arc)
D+ : 1142 m
% moyen : 7%
% maxi : 9% sur 300 m

Les Alpes / Savoie — sortie n°7 au Col du Galibier

Retour sur mon séjour dans les Alpes / Savoie – Vallée de la Maurienne en août 2017 avec la sortie n°7 :

Col du Télégraphe – Le Col – Collet du Plan Nicolas – Col du Galibier
Dans le dernier kilomètre du Col du Galibier.

Mercredi 9 août / Distance 97,5 km / D+ 2500 m / 6h33

Départ tranquille à 9h30, j’ai la journée pour moi tout seul mais les pensées se bousculent quand je descends dans la Vallée de la Maurienne…

… la suite ici !

Les Alpes / Savoie — sortie n°1 au Col du Chaussy

St-Martin-sur-la-Chambre en Savoie aura été le lieu de séjour de mes vacances estivales (camping du Bois Joli). Stratégiquement situé au sein de la Vallée de la Maurienne, j’ai eu 2 semaines pour profiter du Plus Grand Domaine Cyclable du Monde ! Le programme a été copieux : Cols de la Madeleine, de la Croix de Fer, du Télégraphe, du Galibier, du Mollard, du Chaussy, de Beau Plan, d’Albanne, de l’Iseran, du Mont-Cenis… il y avait aussi le Glandon mais je l’ai déjà fait et surtout il m’a fait terriblement peur, j’en garde un souvenir cuisant, je le ferais seulement en descente après la montée du Col de la Croix de Fer ! Les Cols du Grand Cucheron et de St-Laurent, la Toussuire étaient en option mais le séjour était trop court ! La Vallée de la Maurienne, longue de 125 km, propose aussi d’autres montées comme Valmeinier 1800, le Refuge du Plan du Lac, les Puits d’Aération du Tunnel de Fréjus, l’Orgère… mais ce sera pour une autre fois !

  • Sortie n°1 / Col du Ventour – Col du Chaussy
  • Sortie n°2 / Col du Mollard – La Cochette – Le Collet
  • Sortie n°3 / Col de la Madeleine
  • Sortie n°4 / Col d’Albanne – Lac de Pramol
  • Sortie n°5 / Col du Mont Cenis – Col du Petit Mont Cenis
  • Sortie n°6 / Col de la Croix de Fer – Col du Glandon
  • Sortie n°7 / Col du Télégraphe – Le Col – Collet du Plan Nicolas – Col du Galibier
  • Sortie n°8 / Col de la Porte – Col de Beau Plan
  • Sortie n°9 / Collet de la Madeleine – Col de l’Iseran — Col de la Madeleine

Commençons avec la sortie n°1 qui s’est déroulée au Col du Chaussy en passant par les célèbres Lacets de Montvernier avec un aller-retour au Col du Ventour – le récit est sur bosses21.com.

Panorama sur la Vallée de la Maurienne et les Lacets de Montvernier (photo alpes4ever).

De retour des Alpes !

Sur la route du Petit Col du Mont Cenis…

Bonjour à tous !

D’abord merci pour tous vos messages que je viens de découvrir en rentrant de mon séjour dans les Alpes. Je vais répondre à chacun mais il me faudra du temps, patience donc  😉 !

Sinon, mon séjour s’est déroulé au sein de la Vallée de la Maurienne, plus grand domaine cyclable au monde ! 9 sorties, 500 km et 13 000 m de D+ m’ont permis de (re)découvrir les cols suivants :

  • Col du Ventour – 780 m
  • Col du Chaussy – 1533 m
  • Col du Mollard – 1630 m
  • La Cochette – 1355 m
  • Le Collet – 1140 m
  • Col de la Madeleine
  • Col d’Albanne – 1652 m
  • Col du Mont Cenis – 2081 m
  • Col du Petit Mont Cenis – 2183 m
  • Col de la Croix de Fer – 2064 m
  • Col du Glandon – 1924 m
  • Col du Télégraphe – 1566 m
  • Le Col – 1530 m
  • Collet du Plan Nicolas – 2406 m
  • Col du Galibier – 2642 m
  • Col de la Porte – 900 m
  • Col de Beau Plan – 1420 m
  • Collet de la Madeleine – 1746 m
  • Col de l’Iseran – 2764 m

500 photos, des souvenirs pleins la tête et les yeux, je vais mettre tout cela à plat prochainement avec des récits et des profils améliorés… à bientôt donc !

Col du Lautaret

Le Col du Lautaret – 2057 m – est classé 14ème plus haut col routier des Alpes françaises mais il est l’un des plus accessibles des « 2000 ».  En effet, ses 2 versants Ouest et Est, qui relient le Bourg-d’Oisans à Briançon, ne présentent quasiment pas de passages difficiles. Cependant, à la manière du Col du Télégraphe, c’est un marche-pied pour l’ascension du versant Sud du Col du Galibier.

Col du Lautaret

Col du Lautaret

Vue sur la Meije depuis le Col du Lautaret (photo de Thbz)

Le Col du Lautaret – 2057 m – est classé 14ème plus haut col routier des Alpes françaises mais il est l’un des plus accessibles des « 2000 ».  En effet, ses 2 versants Ouest et Est, qui relient le Bourg-d’Oisans à Briançon, ne présentent quasiment pas de passages difficiles. Cependant, à la manière du Col du Télégraphe, c’est un marche-pied pour l’ascension du versant Sud du Col du Galibier.

La D1091 est une route relativement fréquentée qu’il faudra partager avec bon nombre de véhicules en haute saison mais la route est assez large et devrait vous éviter « normalement » de sentir quelques rétroviseurs ! Préférez une sortie matinale pour éviter le pic de circulation. Pour le versant Ouest, il y a de nombreux tunnels à franchir, bien qu’ils soient tous éclairés, ceux de la troisième partie le sont moyennement, prévoir donc un éclairage pour surtout bien se faire voir !

VERSANT OUEST

Il démarre à partir du hameau du Clapier (alt. 743 m), près de Bourg-d’Oisans. L’ascension est très longue avec 34,8 km avec 1379 m de D+ à 4,5% de moyenne. Elle est constituée de 3 parties :

1ère partie : en venant de Bourg-d’Oisans, profitez du plat pour vous échauffer car vous débuterez par une rampe assez abrupte qui va vous emmener rapidement au-dessus des impressionnantes Gorges de l’Infernet puis ensuite à l’intérieur d’un long tunnel de 400 m (éclairé). À sa sortie vous attend le passage le plus dur de cette ascension avec 850 m à 8%.
La pente va repasser à une déclivité plus raisonnable : 6,5-7% sur les 1500 prochains mètres puis décliner à 4,5% sur le kilomètre suivant. Ensuite, la route va même plonger – 2,4 km – jusqu’au Freney-d’Oisans avec un autre tunnel (200 m, éclairé). Puis vous remonterez tranquillement – 2,4 km à 4,5/5,5% et encore un tunnel (60 m, creusé dans la roche) – pour déboucher sur le magnifique Lac du Chambon. Profitez du point de vue sur le Barrage du Lac du Chambon pour jeter un coup d’oeil sur l’impressionnant déversoir qui se trouve sur le côté du lac.

2ème partie : Vous remonterez tranquillement la Vallée de la Romanche jusqu’à la Grave. Comptez sur 13,8 km sur une pente comprise entre 0 et 5,5% avec le passage de plusieurs tunnels (éclairés) – dont le Grand Tunnel du Chambon (966 m) le tout dans un magnifique décor entre le Massif du Galibier-Grandes Rousses et le Massif des Écrins. À la Grave (alt. 1483 m), profitez-en pour jeter un coup d’œil sur l’imposant sommet de la Meije (3983 m).

3ème partie : à la sortie de la Grave, vous emprunterez un nouveau tunnel (350 m, assez étroit, moyennement éclairé) pour déboucher sur le Pont du Maurian.

Pour les chasseurs de Cols, vous avez la possibilité d’aller chercher en aller-retour le Col des Portes – 1835 m – en empruntant la D33 à droite juste après la sortie du tunnel. C’est tout de même une rude ascension de 4,4 km à 7,5% qui vous attend !

La pente va rester raisonnable en passant de 3,5 à 5% jusqu’après le passage d’un dernier tunnel, celui des Ardoisières (600 m, moyennement éclairé) puis se durcir légèrement autour des 6-7% durant 6,5 km mais de manière très régulière. En passant par Vilar-d’Arêne (alt. 1665 m), dernier village avant le Col du Lautaret, le paysage est de toute beauté.
Le final est relativement facile avec 2 km qui passe de 3,5 à 5%. Dans une longue courbe vers la gauche, vous atteindrez le Col du Lautaret à 2057 m d’altitude. Au sommet, c’est un lieu touristique avec un hôtel, des restaurants et boutiques de souvenirs. Il y a aussi la possibilité de visiter un jardin botanique alpin. C’est aussi le point d’accès au versant Sud du Col du Galibier.

VERSANT OUEST via RS1091

Entre avril et juillet 2015, un éboulement massif a eu lieu au-dessus du Lac du Chambon et a bloqué l’accès au Col du Lautaret via la D1091 au niveau du Tunnel du Chambon – voir ici et ici. D’importants travaux ont été entrepris pour creuser un tunnel de dérivation en complément du Grand Tunnel du Chambon qui fera au final près d’un kilomètre de long. Une ouverture provisoire a été prévue pendant la saison hivernale 2016-2017 puis à nouveau fermé jusqu’à la fin de l’année 2017 sauf de mi-juillet à mi-août 2017. Le tunnel a été remis en service à partir de décembre 2017. 

J’avais réalisé un profil passant par la Route de Secours 1091 qui a été construite à cet occasion sur la rive gauche du Lac du Chambon. La route est destinée à un trafic local et est interdite aux camions (plus de 3.5 tonnes, plus de 8 mètres de long), aux véhicules à remorques, aux autocars et aux camping-cars. À partir du Barrage du Lac du Chambon, vous emprunterez les premiers hectomètres – 350 m à 2% – de la route qui mène à la Station des 2 Alpes puis bifurquerez sur la RS 1091. Petite balade sans grande difficulté de 5,3 km. À l’issue de ce détour, vous traverserez la Romanche et retomberez sur la D1091. Attention, été 2018, je n’ai pas d’info si cette route est toujours ouverte. 

VERSANT EST

Il démarre de Briançon (alt. 1262 m) et est relativement long avec 26,1 km mais beaucoup moins difficile que son versant opposé avec 812 m de D+ à 3% de moyenne. Le trajet est assez simple, il suffit de remonter la Vallée de la Guisane, avec une belle mise en scène entre le Massif des Cerces et le Massif des Écrins, où la route ne présente quasiment aucun lacet ! Pendant 16,5 km, c’est un long faux-plat montant (sauf un petit coup de cul à la sortie de Briançon) où la pente n’excède pas les 3%. Les 9,5 derniers kilomètres présentent une déclivité moyenne et très régulière qui tourne autour des 5% avec le passage d’un paravalanche (400 m) dans le final. Attention, certains jours, le vent peut s’engouffrer dans la Vallée de la Guisane et rendre la progression beaucoup plus pénible.

Col du Lautaret / Versant OuestVERSANT OUEST

Distance : 34 km
Départ : le Clapier
D+ : 1384 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 8% sur 440 m

 


Col du Lautaret / Versant Ouest via RS1091
VERSANT OUEST
via RS1091

Distance : 34,8 km
Départ : le Clapier
D+ : 1379 m
% moyen : 4,5%
% maxi : 8% sur 440 m

 

Col du Lautaret / Versant EstVERSANT EST

Distance : 26,1 km
Départ : Briançon
D+ : 812 m
% moyen : 3%
% maxi : 5,5% sur 475 m et 1 km

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén