Le Pas du Mortier – 1391 m – est une des destinations « oubliées » à la manière du Col de la Charmette. En effet, ce col situé le plus au Nord du Massif du Vercors a vu une partie de sa route disparaître dans un éboulement en 1992 (versant Saint-Quentin-sur-Isère et à environ un kilomètre et demi du tunnel) et rendant donc son franchissement quasi impossible. Mais de multiples évènements ont eu lieu depuis…

Pour les aventuriers, il y avait la possibilité de contourner cet effondrement mais à pied et en portant le vélo, le tout de manière assez acrobatique, voir les témoignages ici et ici. Cependant, une nouvelle difficulté s’est ajoutée depuis 2015 quand au franchissement du tunnel avec la pose d’une grille (voir ici) ! Voir le témoignage de Baptiste ici. Mais… un trou aurait été percé dans cette grille, il serait assez gros pour y passer un vélo démonté de ses roues, voir ici. Mais mais mais… il n’y aurait plus de grille depuis l’été 2017, voir le reportage sur le blog de Greg et grâce au témoignage récent de Camille (4 novembre 2017) et vu sur le blog du cyclo randonneur varcois, une piste d’environ 200 m a remplacé la route coupée et la grille a été enlevée, c’est pas génial tout ça ?!

Son ascension depuis Saint-Quentin-sur-Isère (19,5 km) ou Veurey-Voroize (20 km) est sportive : près de 1200 m de dénivelé positif à 6% de moyenne. Pour chacune de ces variantes, vous aurez à gravir une première partie assez difficile avec des passages à plus de 9%, voir 10% avant Lespinasse (variante Veurey-Voroize). La seconde partie démarre communément à Montaud où la pente se fera plus régulière mais moins insistante avec une moyenne comprise entre 5 et 7%. Après le passage du Col de Montaud – 1065 m – le paysage va se découvrir et vous offrir un chouette divertissement avec un passage le long d’une imposante barrière rocheuse. La route coupée a été restaurée en une piste d’environ 200 m rendant l’accès complet jusqu’au Pas du Mortier et son tunnel.

Voici le commentaire de Camille en date du 4 novembre 2017 : Salut et merci pour les profils, je l’ai fait cet été depuis St-Quentin. Une longue montée, sans voitures après le Coing. La route est bien abîmée par endroit mais le bitume est généralement bon et, première surprise, cette année les forestiers ont complètement nettoyer la route. Et arrivé où la route à été emportée, 2ème surprise, ils ont refait une belle route en gravier d’environ 200 m qui n’a plus rien à voir avec le chemin exposé au vide d’avant, plus besoin de porter le vélo. Ensuite plus que du bon bitume jusqu’au tunnel (qui n’a plus de grille).

L’ascension située au Sud et démarrant d’Autrans (attention, il faut compter des ascensions supplémentaires depuis Grenoble, la Vallée de l’Isère ou au sein du Massif du Vercors) vous permettra de vous rendre directement au Pas du Mortier – 1391 m – et l’entrée du tunnel. Elle n’est pas très longue – 8,6 km – pas trop difficile si ce n’est un petit effort à fournir dans le final avec près de 2,6 km sur une pente comprise entre 6,5 et 8% de moyenne.

Pour le franchissement du tunnel, prévoir éclairage et une longueur de 500 m.

À noter que le véritable Pas du Mortier se situe à 1543 m mais n’est accessible par un rude sentier pédestre. Mais certains ont déjà tenté l’aventure en VTT.

Massif du Vercors

Pas du Mortier (tunnel) / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 19,5 km
Départ : Saint-Quentin-sur-Isère
D+ : 1201 m
% moyen : 6%
% maxi : 9% sur 1605 m

 

Pas du Mortier (tunnel) / Versant EstVERSANT EST

Distance : 20 km
Départ : Veurey-Voroize
D+ : 1195 m
% moyen : 6%
% maxi : 10,5% sur 935 m

 

Pas du Mortier (tunnel) / Versant SudVERSANT SUD

Distance : 8,6 km
Départ : Autrans
D+ : 349 m
% moyen : 4%
% maxi : 8% sur 1195 m