alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col St-Georges

Col St-George

Col St-Georges, à gauche la Meije et le Rateau (photo alpes4ever)

Vous avez écumé tous les cols routiers de l’Oisans ? Laissez votre vélo de route à la maison, enfourchez votre VTT et offrez-vous un des plus beaux cols de l’Isère : ascension vertigineuse, des rampes infernales, des points de vue époustouflants, tous les ingrédients sont au vert pour n’avoir aucune excuse pour grimper le Col St-Georges à 2245 m.

Vous pouvez choisir l’un des 2 versants au départ de Besse ou de Mizoën. À noter que si vous partez de Bourg-d’Oisans, il faudra bien sûr ajouter une ascension supplémentaire (voir le Col de Sarenne) qui pourrait largement entamer votre énergie ! Jetez un coup d’oeil aux profils plus bas, vous comprendrez que l’ascension du Col de St-Georges au départ de Besse ou Mizoën se suffit à elle-même !

VERSANT EST

Au départ de Besse – alt. 1564 m – l’ascension n’est pas très longue avec moins de 10 kilomètres mais l’effort sera long : près de 700 m de D+ à 8% de moyenne ! À la sortie de Besse, vous emprunterez une route goudronnée qui vous permettra de vous mettre en jambe – 850 m à 0,5% puis 1450 m à 7,5% – jusqu’aux ruines de St-Denis. À partir de là, le goudron laisse la place à une large piste de bonne qualité (VTT obligatoire).

Tranquillité assurée même si vous serez quelque fois gêné (en plein été) par des véhicules de randonneurs ou de tourisme VTT se rendant au col ou qui en descendent. Vous en aurez besoin car la pente est terrible – 3 épingles à 9,5% et ensuite une longue ligne droite d’un kilomètre à 10% jusqu’au virage qui passe sous le Col Nazié.

Après ce virage, vous pourrez profitez d’un « replat » de 700 m à 7,5% avant d’attaquer une belle série de 8 lacets où la pente tournera souvent autour des 9% avec une pointe à 12% sur 300 m mais vous pourrez vous distraire grâce à une vue incroyable sur la Meije et le Rateau, sommets phares du Massif des Écrins. À la sortie du 8ème lacet, vous aurez droit enfin à un pourcentage plus clément – 7,5% sur 400 m – pour atteindre le point culminant de cette ascension : 2260 m.

Le final sera des plus faciles puisqu’il consiste en une légère descente jusqu’au Col St-Georges qui culmine donc à 2245 m. Vue magique sur les Aiguilles d’Arves !

VERSANT OUEST-SUD

Au départ de Mizoën (alt. 1186 m), l’ascension sera longue – 16, 5 km – et rude avec plus de 1000 m de D+ à 7,5%. Vous enchaînez immédiatement avec 3 lacets à 7-8% pour vous hissez sur une petite route (goudronnée) taillée dans la roche. Vous aurez d’ailleurs à traverser un tunnel d’une centaine de mètre (pas besoin d’éclairage, celui étant en partie ajouré). La route file ensuite vers le joli hameau de Singuigneret sur une nouvelle série de lacets à 7%. Peu après, une épingle, à 9% cette fois-ci, vous emmènera à une très jolie fontaine où vous pourrez faire les niveaux de vos bidons.

C’est aussi là que débute la piste. Comme l’autre versant, elle de bonne qualité mais accessible uniquement en VTT. Vous n’avez gravi que 2,8 km depuis Mizoën… il vous reste près de 14 km à parcourir. Enfer et paradis vont se mêler : des pentes comprises entre 7 et 11,5% durant 7 km jusqu’à la bergerie appelée Maison Coin où vous atteindrez les 2000 mètres (alt. 2003 m). Entre temps, vous aurez gravi des lacets vertigineux entre alpages et roches avec une vue plongeante sur le Lac de Chambon à vous donner le vertige !

Faites une halte à la Maison Coin. Au Sud, vous pourrez jeter un coup d’oeil sur l’autre versant : impressionnant ! Au Nord, panorama décoiffant sur le Massif des Écrins !

Il vous reste encore 4,5 km de pente ascendante jusqu’aux Chalets du Fay où vous alternerez pente douce – 1,5 km à 3% -, une douloureuse piqûre de rappel – 1,4 km à 9,5% -, puis à nouveau une pente moins soutenue – 1,6 km à 4,5%. Les Chalets du Fay seront le point culminant de cette montée : 2256 m. Le final sera une délivrance : 2,3 km de légère descente jusqu’au Col St-Georges à 2245 m.

À noter : vous pouvez aller chasser le Col du Souchet à 2365 m. Environ 3 km sur un sentier plus ou moins cyclable. Au départ du Col St-Georges, empruntez le GR 50-54 en direction de l’Est. Descente jusqu’au ruisseau du Rif Tort (gué), traversez et prendre tout droit pour remonter aussi sec (ne pas prendre le chemin qui part à gauche vers le Chalet de Paris). La pente est très forte (environ 175 m de D+ pour 1,5 km) et le sentier assez raviné, le poussage sera souvent de rigueur. Quand vous apercevrez le Chalet de Paris en contrebas sur votre gauche, la pente sera moins forte et vous pourrez remonter sur votre VTT pour terminer tranquillement… Vous êtes dans les Hautes-Alpes. Au Col du Souchet, vue magique et inoubliable sur la Meije et le Rateau !

Pour ma part, j’ai réalisé cette ascension en août 2013 > Mon récit sur bosses21.com

Col St-Georges

Massif des Arves

Col St-Georges / Versant EstVERSANT OUEST

Distance : 9,2 km
Départ : Besse
D+ : 696 m
% moyen : 8%
% maxi : 12% sur 300 m

 

Col St-Georges / Versant Est VERSANT OUEST-SUD

Distance : 16,5 km
Départ : Mizoën
D+ : 1072 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 11,5% sur 1,3 km

  1. Corretger joël

    Bonjour;
    Je vais aller explorer ces magnifiques routes au mois de septembre, et je suis tombé sur votre site que j’ai parcouru avec beaucoup de plaisir et cela m’a permis de découvrir des cols que je n’avais pas remarqué.

    Pouvez-vous me dire si la piste de votre ballade au col Saint Georges et col du Souchet et praticable en moto, car oui je suis aussi sur 2 roues mais motorisées (nul n’est parfait).

    Je vous remercie et encore bravo pour la qualité de vos reportages.

    • Bonjour, merci pour le message et de visiter alpes4ever.com, pour un motard ce n’est pas commun ! Par contre, bien que ce soit praticable en moto-cross (sauf le Col du Souchet où il faut s’y rendre à pied ou en vélo car c’est un sentier GR), je ne sais pas si la piste qui mène au Col St-Georges est autorisée en moto, il faudrait se renseigner à l’office de tourisme local. Lors de mon ascension, je n’ai croisé que des voitures avec des randonneurs qui se garaient généralement au Col St-Georges mais je n’ai pas vu de motos. De plus, il me semble, du fait de l’effondrement de la montagne au-dessus du Lac de Chambon, que la GR50-54C qui emprunte la piste côté Singuigneret est interdite à toute circulation.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén