alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de Sarenne

Col de Sarenne

Le final du Col de Sarenne versant Alpe d’Huez (photo alpes4ever)

Le Col de Sarenne – 1999 m – est un col qui n’est plus ignoré. Le Tour de France 2013  y est passé (en descente) à l’occasion de la 18ème étape et ses 2 ascensions de l’Alpe d’Huez, proche voisin qui l’éclipse totalement. Pourtant, son passage a posé débat car cette route pastorale, tranquille, vierge de toute circulation (idéale pour les cyclotouristes) et traversant une zone naturelle protégée devait être en partie bétonnée pour permettre le passage des coureurs, de la caravane publicitaire et aussi pour l’accueil du public. Des intérêts immobiliers sont aussi en jeu (consulter l’article http://www.reporterre.net/spip.php?article4124 pour en savoir plus). Mais au cours de mon ascension réalisée en août 2013, j’ai pu constater que le site avait été préservé, seuls quelques lacets ont été recouverts d’un bitume neuf. Le débat est clos jusqu’au prochain passage…

Passons à la description de son ascension. Pour résumer, avec les 3 variantes que je vous propose, l’ascension de ce presque « 2000 » (à 1 mètre près !) est MONSTRUEUSE !

  • La première variante – 21,4 km / 1447 m de D+ – démarre à Bourg-d’Oisans et vous grimperez en fait la presque totalité de la montée de l’Alpe d’Huez ! Ce sera les 18 premiers lacets officiels à 8,5% (10,4 km et 883 m de D+).Vous délaisserez les 3 lacets suivants en prenant la route de l’Eclose à droite et rejoindre la partie Est de la station de l’Alpe d’Huez. Comptez 2,8 km à 7% jusqu’à la station. Au rond-point, prendre à droite la route qui surplombe l’altiport et le golf de la station. Vous Emprunterez alors la route pastorale du Col de Sarenne et le paysage va proposer un bel éclat naturel. La route grimpe encore un peu avec 1,3 km à 4,5%. Vous filerez ensuite plein Est dans une légère descente de 1,6 km. La route se redresse à nouveau avec un coup de cul de 300 m à 6,5%. Les 3 kilomètres suivants sont quasi-plats avec même encore une légère descente. Puis vous pourrez lâcher vos dernières forces dans le raidard final de 2 km à 8,5%.
  • La seconde variante est plus longue avec 34,8 km et est terrifiante avec ses 1927 m de D+ ! Départ à Bourg-d’Oisans et comme pour la première variante, vous attaquerez les premiers lacets de la montée de l’Alpe d’Huez avec 2,9 km à 8,5% de moyenne. Mais à la sortie du 5ème lacets au hameau de la Garde, prenez à droite la route d’Armentier. Ca grimpe un peu moins fort – 7% – et profitez d’un replat de 500 m à 1,5% jusqu’à la cascade de la Sarenne car la suite va être ardue. Les 4 kilomètres suivants qui passe par Armentier et 4 tunnels sont à 8,5% de moyenne dont un passage de 500 m à 11%. Après le passage des tunnels, les affaires vont se calmer avec 600 m à 4,5% puis en passant sous la station d’Auris-en-Oisans, vous entamerez une descente de 9,8 km vers le Freney-d’Oisans (il faudra tout de même effectuer une petite remontée de 1,5 km après le Châtain). Attention aux 2 derniers kilomètres, la pente est très abrupte : 10%. Vous vous retrouverez sur la D1091 (route menant au Col du Lautaret et Briançon) et reprendrez une montée positive mais tranquille – 5% maxi – vers le Lac de Chambon (2,7 km et 2 tunnels à franchir). Profitez de la belle vue et du replat de 500 m sur le barrage du Lac de Chambon pour préparer votre braquet. Vous attaquerez alors une pente terrible de 1,2 km à 12% heureusement répartie sur 3 lacets. Après cet intense exercice d’alpinisme, vous planterez votre piolet à Mizoën. Une descente salvatrice (1 km) pour emmènera à la partie finale de l’ascension.Il vous restera 10,8 km et encore 825 m de dénivelé à grimper. A part un replat à 2% entre Clavans-le-Bas et Clavans-le-Haut, dernières traces de civilisation humaine, la pente ne descendra pratiquement plus sous les 7,5% de moyenne et montera assez souvent vers les 9/10%. Dans les 2 derniers kilomètres, le clinomètre affichera même 10,5% sur 800 m : dantesque ! Mais le décor est somptueux…
  • La troisième variante est la plus directe avec 22,4 km et 1346 m de D+. Le départ est donné au Clapier, sur la route qui vient de Bourg-d’Oisans et qui va au Col du Lautaret/Briançon. Une première rampe de 850 m à 8,5% donne la note le tout dans un tunnel assez long. La pente passera à 5/7% sur les 3 kilomètres suivants. Ensuite une descente (avec encore un tunnel) de plus de 2 km vous déposera à Freney-d’Oisans. La suite est identique à celle décrite dans la seconde variante : vous reprendrez une montée positive mais tranquille – 5% maxi – vers le Lac de Chambon (2,7 km et 2 tunnels à franchir). Profitez de la belle vue et du replat de 500 m sur le barrage du Lac de Chambon pour préparer votre braquet. Vous attaquerez alors une pente terrible de 1,2 km à 12% heureusement répartie sur 3 lacets. Après cet intense exercice d’alpinisme, vous planterez votre piolet à Mizoën. Une descente salvatrice (1 km) pour emmènera à la partie finale de l’ascension.Il vous restera 10,8 km et encore 825 m de dénivelé à grimper. A part un replat à 2% entre Clavans-le-Bas et Clavans-le-Haut, dernières traces de civilisation humaine, la pente ne descendra pratiquement plus sous les 7,5% de moyenne et montera assez souvent vers les 9/10%. Dans les 2 derniers kilomètres, le clinomètre affichera même 10,5% sur 800 m : dantesque ! Le Col de Sarenne abrite un refuge dont les employés ont été miraculeusement sauvés après avoir été ensevelis sous une avalanche en avril 2013 ! (http://alpes.france3.fr/2013/04/17/une-avalanche-au-col-de-sarenne-en-isere-236459.html)

Pour ma part, j’ai réalisé cette ascension en août 2013 > Mon récit sur bosses21.com

Col de Sarenne

Massif des Grandes Rousses

Col de Sarenne / Versant Sud-Ouest via l'Alpe d'HuezVERSANT SUD-OUEST
via l’Alpe d’Huez

Distance : 21,4 km
Départ : le Bourg-d’Oisans (vallée de la Romanche)
D+ : 1447 m
% moyen : 8,5%
% maxi : 10,5% sur 400 m

Col de Sarenne / Versant Ouest-Sud-Est via le Balcon d'ArmentierVERSANT OUEST-SUD-EST
via le Balcon d’Armentier

Distance : 34,8 km
Départ : le Bourg-d’Oisans (vallée de la Romanche)
D+ : 1927 m
% moyen : 7%
% maxi : 12% sur 1,2 km

Col de Sarenne / Versant Ouest-Sud- Est directVERSANT OUEST-SUD-EST
direct

Distance : 22,4 km
Départ : le Clapier (vallée de la Romanche)
D+ : 1346 m
% moyen : 7%
% maxi : 12% sur 1,2 km

  1. ouf ça marche enfin, l’antivirus du boulot bloquait les coms !!!!!!!!!!!
    la montée par Armentier est grandiose, lors du dernier super BRA que j’ai fait nous redescendions par les balcons d’Armentier

    ton blog est superbement construit et plein de très bonnes infos, je vais le mettre en lien sur mon mini blog

    ah les Alpes quelle nostalgie , je sais que maintenant je ne pourrai plus faire autant de montagne
    Jaky

    • Bonjour Jaky, bienvenu sur alpes4ever.com ! Voilà un grand connaisseur des Alpes. Le Col de Sarenne par le balcon de l’Armentier est à mon programme pour mon séjour estival 2013, j’aurais un aperçu des changements apportés par le TDF…

      • alors c’est comment depuis que le TDF est passé ?

        • Lors de mon ascension en août 2013, j’ai trouvé le lieu nickel ! La route n’a subi aucune modification si ce n’est un enrobé refait à neuf dans 2/3 virages, ce qui était pas plus mal car le dernier kilomètre est dans un état assez piteux. Le fait que le TDF est passé en descente (moins de spectateurs) n’a pas eu beaucoup d’impact mais le jour où il sera au programme en montée, cela posera plus de problème au niveau logistique… Il faut surtout plus craindre un projet immobilier ou d’exploitation au niveau domaine skiable qui là, viendrait saccager ce lieu naturel magnifique !

  2. Bonsoir,

    Fait ce jour la montée :
    Départ Clapier / Alpe d’Huez par les 21 Virages et arrivée TDF / Col de Sarenne.
    La Descente côté Chambon est époustouflante.
    Paysage à couper le souffle.
    Bref à faire au moins 1 fois.
    Mais la montée est sévère au Final surtout après avoir fait l’Alpe.

    • Bonjour Florencio, oui quel paysage incroyable et à peine croyable à deux pas d’une station où le béton est roi et les remontées mécaniques légions ! Mais malheureusement des promoteurs immobiliers souhaiteraient s’accaparer le coin ! Ce serait un vrai désastre !!! Et effectivement, après l’Alpe d’Huez dans les jambes, la courte remontée vers le Col de Sarenne pique bien ! À faire aussi dans l’autre sens depuis le Lac de Chambon ou de Bourg-d’Oisans, elle est encore plus « délicieuse » à grimper !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén