alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col de la Charmette

Col de la Charmette

Col de la Charmette (photo de Gemini1980)

Le Col de la Charmette – 1261 m – est un col caché au sein du Massif de la Chartreuse. Le versant Sud – et ses trois variantes – est l’ascension officielle de ce col mais on peut aussi le grimper depuis son versant Nord. Ce dernier est interdit à la circulation mais… Malgré son altitude modeste, il ne se laisse pas facilement grimper, il vous faudra affronter de nombreux passages à plus de 10% !

VERSANT SUD

Il peut être grimpé par 3 variantes depuis Grenoble : 2 au départ de St-Égrève et 1 de St-Martin-le-Vinoux.

Variante 1 et 2 au départ de St-Égrève : vous avez le choix entre monter à gauche (13,1 km) ou à droite (14,6 km) de la rivière du Tenaison. D’un côté comme pour l’autre, jusqu’à Pomarey, la déclivité oscillera entre 2 et… 10% et les passages seront longs sur ces derniers ! Peu avant Pomarey, les routes se rejoignent pour la partie finale : près de 5 kilomètres et demie à près de 9% de moyenne. La partie de manivelle sera ardue d’autant que la route n’offre que 2 petits lacets pour se relancer.

Variante 3 au départ de St-Martin-le-Vinoux : une longue ascension de plus de 20 km en 3 temps. D’abord vous grimperez le difficile Col de Clémencières (5,5 km à 7,5%). Ensuite vous basculerez vers Quaix-en-Chartreuse. Après une descente de 3 km jusqu’au Pont de Quaix, vous amorcerez à nouveau une ascension positive – 6,4 km à 5% – vers Quaix-en-Chartreuse puis Pomarey. Dernier temps, la partie finale comme pour les deux premières variantes : près de 5 kilomètres et demie à près de 9% de moyenne.

Vous atteindrez le Col de la Charmette à 1 261 mètres d’altitude, qui est en fait un point de départ de randonnée vers la Grande Sure ou Charmant Som.

VERSANT NORD

Le point de départ se trouve à St-Laurent-du-Pont. La montée est courte mais sévère avec près de 11 km à 8% de moyenne. Le profil est terrifiant car il comporte de nombreux passages à plus de 11% de moyenne ! Cette route forestière est en partie fermée à la circulation… chouette, une route pour moi tout seul vous vous dites… sauf qu’à partir de la Chartreuse de la Curière (au 5ème kilomètre), elle est fermée à TOUTE circulation, VÉLOS compris ! L’ONF peut vous coller une amende de 135 euros si besoin !

Cette route est abandonnée depuis le début des années 90. Du fait de cet abandon, elle est désormais en grande partie dégradée, le goudron est éclaté sur certains passages et des petits éboulements de pierres jonchent la route. Tous ces éléments  seront un obstacle pour le vélo de route (quelques passages à pied), un VTT sera plus approprié. Vous aurez aussi à traverser plusieurs tunnels (4) dont le long et lugubre Tunnel des Agneaux ! Route hors du temps dans un décor sauvage et somptueux, une aventure à faire une fois dans sa vie… mais la tentation est grande… voici le détail de cette ascension :

  1. Départ de St-Laurent-du-Pont, vous emprunterez les premiers hectomètres des Gorges du Guiers Mort (750 m à 0,5%). Prendre à droite la route menant à la Chartreuse de Curière. L’accès est libre et n’est pas interdit à la circulation jusqu’à la Chartreuse.
  2. Jusqu’à la Chartreuse de Curière, vous grimperez une route étroite au revêtement déjà dégradé avec une déclivité terrible : plus de 10% de moyenne sur près de 4 km ! Vous franchirez au passage le premier tunnel de cette ascension, celui du Sourd, qui est assez court et ne nécessite donc pas d’éclairage.
  3. Vous atteindrez le Monastère de Currière (alt. 832 m) où vit une communauté de moines. Un lieu étonnant dans ce coin oublié de la Chartreuse. Vous vous dirigerez ensuite jusqu’à un parking – 300 m à 7% – qui marque l’entrée sur la partie interdite à la circulation…
  4. Vous vous retrouverez rapidement à l’entrée du Tunnel des Agneaux, le plus long des 4 tunnels de cette ascension avec 400 m. Creusé dans la roche, glacial, humide et défoncé, son passage se fera en grande partie à pied avec un semblant de trouille au ventre dans cet endroit lugubre (éclairage obligatoire – vous pourrez tout de même apercevoir la lumière de l’autre bout du tunnel). La pente se fera de plus en plus forte au point que vous vous retrouvez sur un passage à 11,5% au sortir du tunnel !
  5. Profitez d’une éclaircie – environ 200 m – pour apprécier le paysage incroyable et sauvage du coin avec une étroite route qui surplombe un ravin… Vient ensuite le troisième tunnel, celui de la Galère qui fait une cinquantaine de mètre.
  6. La pente restera soutenue – 700 m à 7,5% – puis faiblira à l’approche du Tunnel de Tenaison (4ème et dernier tunnel, court aussi et qui présente un bel ouvrage d’art à son entrée) avec 400 m à 2,5%. A la sortie du tunnel, le replat se poursuit – 1,1 km à 3% – et le Ruisseau du Tenaison deviendra le fil conducteur qui vous mènera jusqu’au col. L’état de la route redeviendra à nouveau plus présentable.
  7. Après un coup de cul de 700 m à 8%, vous atteindrez la barrière de fin (ou début si vous êtes dans l’autre sens) d’interdiction de circulation, soit 3,7 km. A partir de là, vous n’êtes plus hors-la-loi !
  8. Au milieu de la forêt, dégustez le dernier replat – 700 m à 3,5% – car le final sera terrible avec 1,5 km à près de 11% de moyenne pour atteindre le Col de la Charmette à 1261 m d’altitude.
Col de la Charmette

Massif de la Chartreuse

Col de la Charmette / Versant NordVERSANT NORD

Distance : 10,8 km
Départ : St-Laurent-du-Pont
D+ : 846 m
% moyen : 8%
% maxi : 13% sur 700 m

 

Col de la Charmette / Versant Sud via ProveysieuxVERSANT SUD
via Proveysieux

Distance : 13,1 km
Départ : St-Égrève
D+ : 1044 m
% moyen : 8%
% maxi : 10,5% sur 1,1 km et 600 m

 

Col de la Charmette / Versant Sud via le-Bas-de-QuaixVERSANT SUD
via le Bas-de-Quaix

Distance : 14,6 km
Départ : St-Égrève
D+ : 1044 m
% moyen : 7%
% maxi : 10,5% sur 600 m

 

Col de la Charmette / Versant Sud via le Col de ClémencièresVERSANT SUD
via le Col de Clémencières

Distance : 20,4 km
Départ : St-Martin-le-Vinoux
D+ : 1223 m
% moyen : 7,5%
% maxi : 10,5% sur 600 m

15 Commentaires

  1. Je suis toujours aussi tenté par ce col par le versant nord… en plus j’habite à 1/2h en vélo. Mais j’avoue que je n’ai jamais osé franchir l’interdit, même si 135€ c’est beaucoup mais pas non plus démesuré. Peut être en le faisant à 6h du mat…?

    • Salut Vincent !
      Je suis pas mal ton blog, tes photos sont superbes. Ouais, ce col magnifique est trop tentant, à 6h du mat ou en toute fin de soirée, de toute façon il faut fonctionner par rapport aux horaires qu’un fonctionnaire doit faire, c’est-à-dire grosso-modo 10-15h, j’ai rien contre eux même si la France me fait un peu suer en ce moment ! C’est vrai que se sentir un peu hors-la-loi doit être enivrant : bref tu vois le tableau, là au milieu de la montagne sauvage avec ton petit vélo qui effleure à peine la chaussée, t’es un vrai danger pour la société !!! Carpe diem !

      • On en parle avec Baptiste depuis quelques mois (années) déjà. Je l’attends, je pense qu’on va programmer ça en Aout cette année. Sinon, ben comme je l’ai dit… j’habite à 25min d’entre deux guier en vélo et je passe ma vie en Chartreuse (moins cette année il est vrai), donc y’a plus qu’à.

        Je te retourne le compliment à propos du blog.

        • C’est quand même étonnant que tu n’es pas encore grimper ce col alors que tu as sillonné la Chartreuse de long en large ! 🙂
          Pour ma part, j’ai prévu une traversée Chambéry > Granier > Cucheron > Porte > Charmant Som > Grenoble au mois d’août pour ma première ascension en Chartreuse… la Charmette sera pour une autre fois !

  2. La Touk

    Je serai curieuse de connaître l’état de la route pour la descendre en ski cet hiver !
    Merci, bon vélo (la saison se termine surement…)
    A.

    • Ha ha ha, quelle drôle d’idée de descendre en ski un col en hiver ! Il risque d’y avoir un inconvénient, la neige risque de boucher les entrées et sorties des tunnels et même si c’était possible, il faudrait déchausser car pas de neige à l’intérieur ! En tout cas, tout comme à vélo, ce serait une sacrée aventure à tenter…
      Sinon, la saison n’est pas terminée, pour moi elle va jusqu’au 31 décembre. J’habite en Côte-d’Or vers Dijon et s’il ne neige pas, on peut rouler toute l’année, en hiver, ça caille mais je mets 3 couches et c’est parti !

  3. Mann Jean-Luc

    Je l’ai fait avec 18 kg de bagages et c’est vrai que j’ai passé un moment assez particulier……..

    @+

    manala

    • Pfiouuu, quel courage et quelle endurance ! J’espère que tu as bien profité de l’ascension. C’était quelle versant ? La descente du versant Nord est très éprouvante ! C’est même plus compliqué dans ce sens !

      • MANN Jean-Luc

        Je met l’adresse
        https://connect.garmin.com/activity/826832274

        je n’arrive pas à mettre le lien mais avec l’adresse tu as la trace………..je l’ai cochée en public normalement tu dois pouvoir la visualiser………..

        @+

      • MANN Jean-Luc

        Je viens de voir que j’ai zappé la trace à partir de Yenne et comme Il faisait pratiquement nuit dans la descente il me semble que je suis descendu par Pomarey le haut et le bas, Savoyardière, le Gua, Proveysieux et St Egrève…………

        voili voilou……..

  4. DavidG

    J’ai un ami, policier à Grenoble, qui a été choppé par l’ONF. Mon ami a dû faire demi-tour, mais il a eu juste un avertissement. Il a essayé l’argument « police », mais la garde de l’ONF a demandé des justifications officiels.

    Pour le ski, l’itinéraire est utilisé sur le côté S et N en hiver par les skieurs de rando pour accéder à des sommets comme le Grand Sure. Les tunnels sont souvent en glace et qui peut avoir besoin de crampons.

    • Dommage pour ton ami ! Sinon, les skieurs risquent aussi une amende même s’ils sont à pied ? Pfff, ce n’est même pas une réserve naturelle ou autre, le lieu doit être magique et ça saoule cette interdiction !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén