alpes4ever

Toutes les ascensions à vélo des Alpes !

Col du Joly

Col du Joly

Panorama sur le Massif du Mont-Blanc (photo de Nono vlf)

Le Col du Joly – 1989 m – est un col méconnu. Les causes : les ascensions voisines du Col des Saisies et du Cormet de Roselend, beaucoup plus prestigieuses en terme de notoriété, ont tendance à faire oublier le Col du Joly et c’est une ascension que l’on ne peut faire qu’en aller-retour avec un vélo de course. Le versant Sud est accessible depuis Les Contamines-Montjoie en Haute-Savoie mais seulement avec un VTT.

Pourtant, le Col du Joly – à cheval sur la Savoie et la Haute-Savoie comme le Col des Aravis – ne manque pas d’intérêts. C’est presque un « 2000 » avec les difficultés qui vont avec : plus de 20 km de grimpette avec plus de 1200 m de D+ à 6,5% de moyenne, voilà un bon challenge sportif ! Ultime récompense : une vue somptueuse sur le Mont-Blanc !

J’ai tracé 2 variantes avec un même point de départ à Beaufort (Savoie).

La 1ère partie est commune et emprunte les premiers kilomètres du Col des Saisies. Avec un départ costaud à 10% sur 900 m pour s’élever rapidement au-dessus de Beaufort, un petit replat de 400 m à 4% permet de retrouver son souffle puis il faudra fournir un nouvel effort de 1 km à 8,5%. Ensuite, l’effort sera moyen avec des pentes moyennes variant entre 1,5 et 3,5% pendant 4 km environ.

Après environ 6,5 km de montée depuis Beaufort, cette partie commune va se séparer et vous pourrez choisir 2 variantes qui vont cheminer de part et d’autre du Ruisseau du Dorinet :

  • Variante 1 : prendre la direction d’Hauteluce (700 m à 7,5%) et bifurquer dans une épingle vers le hameau d’Entre Deux Nants. Poursuivre vers Annuit (5% maxi). La pente va se faire plus douce – 3% – et même descendre légèrement durant 1,8 km. Après ce passage, laisser partir la route devant vous (qui sera empruntée par l’autre variante) pour escalader un bon raidillon – 700 m à 9,5% – vers Belleville. Mauvaise nouvelle ou bonne suivant la forme : il faudra enchaîner avec la partie finale qui consiste à grimper les 10 prochains kilomètres à 7,5% de moyenne dont 1,8 km à 8,5% avant l’arrivée au Col du Joly.
  • Variante 2 : prendre la direction de St-Sauveur. Un petit raidillon de 600 m à 9% va ralentir votre ascension vers ce petit hameau. Il faudra poursuivre un peu son effort durant 700 m à 6,5% puis vous pourrez rouler allègrement pendant 2 km sur une route légèrement descendante (-0,5%). Après avoir traversé le Ruisseau du Dorinet, il faudra se coltiner un terrible raidard de 300 m à 11,5% pour repasser sur l’autre versant de la vallée. Prendre à droite vers la Chaudanne et l’usine électrique de Belleville, ce sera votre dernier répit – 1 km à 2,5% – avant d’aborder la partie finale qui consiste à grimper les 10 prochains kilomètres à 7,5% de moyenne dont 1,8 km à 8,5% avant l’arrivée au Col du Joly.

Dans cette partie finale, la route sera traversée par quelques remontées mécaniques de la petite Station du Val Joly et vous aurez droit à une vue sur le Lac de la Girotte.

Col du Joly

Massif du Mont-Blanc

Col du Joly / Versant Ouest variante 1VERSANT OUEST
via Annuit

Distance : 21,3 km
Départ : Beaufort (vallée du Beaufortin)
D+ : 1262 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 10% sur 900 m

Col du Joly / Versant Ouest variante 2VERSANT OUEST
via St-Sauveur

Distance : 21,8 km
Départ : Beaufort (vallée du Beaufortin)
D+ : 1260 m
% moyen : 6,5%
% maxi : 11,5% sur 300 m

  1. romain

    Fait au milieu d’une grosse sortie le 14/07/17.

    Tracé ici : http://www.calculitineraires.fr/index.php?id=729954#map

    La sortie dans son ensemble est sur la page du signal de Bisanne.

    Le détail du col, ici :

    – Col du Joly depuis Hauteluce. Profil du site très fiable. La montée est régulière et passe assez bien. Passer par le hameau de Belleville. Superbe chapelle. Pas une voiture sur le parcours, et surtout, cette vallée de Hauteluce est magnifique, par ses hameaux, ses chapelles, ses chalets, ses alpages, les tarines paissant les fleurs de montagne pour nous préparer du bon Beaufort, et une vue incroyable sur le mont Blanc au sommet… Que je n’ai pas vu (nuages)… Mais que je connais, heureusement.

    – Descente sur Beaufort par l’autre versant de la vallée d’Hauteluce. Tout aussi beau.

    Sans doute un des plus beaux cols, par le peu de circulation et par les paysages offerts.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén